16 décembre 2012

Mesut Yavas jugé à 15 mois et écroué

Saint-Josse

Mesut Yavas jugé à 15 mois et écroué

SudPresse, le 15 décembre 2012

L’entrepreneur ten-noodois Mesut Yavas a été condamné à 15 mois de prison ferme et écroué à la prison de Forest, selon une information tweetée vendredi par un journaliste de Vivacité (RTBF), Philippe Carlot. Le parquet de Bruxelles n’a pas été en mesure de nous confirmer l’information. Toujours est-il que l’homme d’affaires avait été condamné par défaut à 20 mois de prison ferme par le tribunal correctionnel, le 5 avril 2012, pour faillite frauduleuse. Il fut arrêté un mois après, sur la terrasse d’un établissement de la rue du Méridien, à Saint-Josse et a fait opposition au jugement. Mesut Yavas, une figure de la communauté turque de Bruxelles (et surnommé l’homme à la Maserati selon la RTBF) est connu pour son implication dans de nombreuses sociétés : nettoyage, construction, Horeca ou alimentation. Mais aussi ses relations avec une série de mandataires politiques de Saint-Josse et de Schaerbeek.

10:18 Écrit par Rachid Z dans Saint-Josse | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

15 décembre 2012

Saint-Josse : Osons le changement: elle ne pensait pas si bien dire

Saint-Josse

"Osons le changement"

Elle ne pensait pas si bien dire 

6. Renée Rox.JPG

Khalil Zeguendi, (Extrait), le 15 décembre 2012

«Bonjour à toutes et à tous,

Je trouve dommage que nos chères collaboratrices Lydia et Renée quittent la section FDF Saint-Josse.

En effet, ces ferventes dames ont toujours portées haut les couleurs du FDF contrairement à d'autres.

Je pense que d'autres personnes devraient quitter la section FDF Saint-Josse.

J'en ai fait part à Olivier Maingain.

J'espère que Lydia et Renée reviendront sur leur décision.

Bien à vous

Djef»

Ci-dessus, le courriel que Djevaïr Limani, président de la section FDF de Saint Josse, a envoyé à certains des membres de sa misérable liste, battue à plate couture à Saint-Josse, lors des élections communales d'octobre 2012.

Le départ de Renée Rox du FDF, a été suggéré avec insistance à l'intéressée, par Anne Sylvie Mouzon (PS), présidente du CPAS de Saint Josse.

De fait, les deux nanas se connaissent bien, puisque R. Rox qui était membre du Conseil du CPAS entre 2006 et 2012, avait beaucoup de sympathie pour Anne Sylvie Mouzon.

Cette dernière ne s'est pas contentée de souffler à Rox de quitter le FDF tennoodois mais s'est empressée de la marrainer pour prendre sa carte au PS de Saint Josse, au lendemain de son départ de la section amarante.

A peine quelques jours après son arrivée au PS, venant du FDF, et contrairement à ce que prévoient les statuts de la Ligue ouvrière (PS) de Saint Josse, Renée Rox participe le 26 novembre 2012, aux délibérations de l'assemblée générale du PS qui a voté pour désigner les échevins du PS au sein  du collège.

Et sans se gêner le moins du monde, Renée Rox participe au vote de la section.

(…)

1- Sur le plan politique, si l'on peut encore parler de politique, dans ce cas, voilà une femme qui imprime sur son affiche, le slogan "Osons le changement" et qui passe avec une vitesse inouïe, pour concrétiser ce slogan, à une autre formation contre laquelle, sa section avait bataillé sauvagement lors de la campagne communale.

2- Sachant que son parti, "la liste (FDF) de la haine", qui a lamentablement échoué, ne va rien pouvoir lui donner à gratter, elle a choisi pour rempiler au Conseil du Cpas, de suivre le conseil de sa marraine Mouzon et rejoindre vite fait le PS.

3- Dans sa réponse au membre excédé, Renée Rox évoque, dans un style khoubziste, misérabiliste et alimentaire, le paiement par elle au parti, d'excédents de nourriture et boissons, restés en rac suite à une soirée organisée par le FDF. 

C'est dénoter le niveau "politique" excecrable de cette "militante" qui avait commencé au MR en 2006, était passée au FDF à la veille des élections d'octobre 2012 avant de plonger au PS, dans l'espoir de gratter quelques dizaines d'€ comme conseillère CPAS.

4- Dans le même ordre d'idée, signalons que lors du dernier conseil communal de Saint Josse, qui devait procéder à l'élection des membres de la zone Police parmi les élus ten noodois, plus que jamais traître et faux c..., Balsat qui avait donné sa parole à un candidat Ecolo-Groen de lui accorder sa voix lors de ce vote, s'est comme d'habitude, renié et accordé sa voix à un candidat de la majorité.

Kfaiti Redouan n'a pas fait différent. Dans son cas c'est encore plus grave, puisqu'il a voté contre un élu de son propre parti Ecolo pour accorder sa voix à Abdeslam Smahi (PS).

Ce faisant, les deux élus de l'opposition, (Balsat et Kfaiti), en donnant leur voix à des candidats de la majorité PS ont privé cette opposition d'avoir une présence au sein du Conseil de police de la Zone.

Probablement que des promesses d'un emploi pour l'un et de mandat juteux pour l'autre ont convaincu les deux alimentaires.

5- Chose inouïe et très grave : Anne Sylvie Mouzon a obtenu de Kir, et contrairement à l'habitude au sein de la section PS et aux principes démocratiques, de ne pas saisir la section du PS, pour procéder à l'élection des futurs mandataires PS au Conseil du CPAS de Saint Josse.

Tous les conseillers PS sortants seront ainsi automatiquement reconduits.

De ce fait, la nouvelle venue, Renée Rox le sera également.

VIVE LA POLITIQUE  

Ce que les politiques ont fait de Bruxelles

 Ce que les politiques ont fait de Bruxelles

Yanass, le 13 décembre 2012

Le nouveau bourgmestre de Saint-Josse (Bruxelles), Emir Kir (PS), et la ministre régionale des Travaux Brigitte Grouwels (CD&V) ont décidé de réunir les habitants le 16 janvier prochain. Le lieu et l’heure ne sont pas encore définis. Il s’agira d’une première réunion de concertation avec la population, les commerçants et les acteurs économiques, culturels et sociaux. Au cours de celle-ci, une présentation du projet du réaménagement de la chaussée de Louvain entre la place Madou et la place Saint-Josse sera faite. Un réaménagement a fait couler beaucoup d’encre, puisqu’il est déjà décidé et fait. En effet la circulation automobile y est déjà interdite, ce qui a tué le commerce de l’artère commerçante en question. Alors on se demande pourquoi parler d’une «consultation populaire» qui a ses règles et ses paramètres. Ce n’est pas en réunissant quelques militants qu’il faut parler de populations de la commune.

Est-ce que le Bourgmestre socialiste fera comme son camarade de Molenbeek-Saint-Jean à propos de la Chaussée de Gand, dont il avait interdit la circulation dans un sens et consulté par un banal dépliant la population six mois plus tard, dont on a à aucun moment ni communiqué les résultats de la consultation, qui était sans aucun doute négative à l’aménagement, ni remettre en cause la décision. Ce qui provoque des bouchons interminables et la colère des riverains et commerçants sanctionnés par un aménagement inopportun et ridicule. Il faut dire que Bruxelles vire au ridicule depuis l’arrivée de l’écologie politique. Bientôt on ne pourra plus rouler à Bruxelles, à cause des ralentisseurs, dits dos d’âne tous les dix mètres, des restrictions des chaussées, et des interdictions décidées à tort et à travers sans aucune consultation des populations et des usagers. Une seule question: Est-ce ces politiques «déconnectée» mesurent-ils les conséquences de tous ces bouchons quotidiens et ses ralentissements voulus ? Sûrement pas !!

Bientôt on «roulera» plus vite à Bruxelles sur le dos d’âne. Un commerce qui pourra rapporter gros !!

12 décembre 2012

A l'attention de Monsieur le Président du Conseil Communal

A l'attention de Monsieur le Président du Conseil Communal

Thierry Balsat, le 11 décembre 2012      

Depuis des décennies, notre commune héberge plusieurs discothèques de renommée à hauteur de la Place Madou sur la chaussée de Louvain. Le Mirano, le Claridge et l'ex Marignan font d'après les spécialistes avertis partie des fleurons des nocturnes Bruxelloises. Bon gré, malgré, la cohabitation entre les fêtards et les riverains s'était toujours opérée dans un relatif consensus... Les temps changent et la clientèle aussi. Ces dernières années, la commune à laissé,  notamment au Mirano, plus de latitude dans la gestion des heures de fermeture de l'établissement. Ajouter à cela deux changements de direction en l'espace d'un an,  la fermeture de la chaussée par un piétonnier et l'installation d'un night shop à proximité et tous les ingrédients pour des nuits agitées sont réunis.

De fait, ces derniers mois la situation est devenue invivable pour les riverains les nuits du vendredi et du samedi. Pensez que le night shop s'est transformé en débit de boisson de 21h00 à 01h30 du matin pour une clientèle majoritairement extérieure à st josse et de surcroît très jeune. Cette clientèle préférant consommer de l'alcool avant de rentrer en boîte (prix de la bouteille plus abordable). Certains emportant même des bouteilles à l'intérieur de la discothèque. Je vous laisse deviner dans quel état ces fêtards arrivent à l'entrée de l'établissement.

Vers 4h30 du matin commence le premier balais des sorties du Mirano avec toutes les conséquences perturbantes pour les habitants du quartier. Cris, bagarres, incivilités diverses (vomissement, soulagement de tous types sur la chaussée, contre les murs, bris de bouteilles etc...). Piétonnier transformé en piste de taxis et plaine de jeux et dont le terminus se situe au parking scailquin sinistré lui aussi chaque week-end avec les mêmes dégâts collatéraux pour les habitants du quartier.

Il y a quelques, mois, l'ancienne Autorité Communale a donné son feu vert au Mirano pour fermer plus tard pour permettre une meilleure ventilation des sorties afin de réduire les nuisances (version officielle).

La nuit du samedi 8 décembre 2012 au dimanche 9 décembre 2012 entre 04h30 du matin à 06h30 du matin, je suis passé dans la chaussée de louvain avec des journalistes en présence de la police pour constater la triste réalité de ce quartier.

Les forces de l'ordre me signale qu'une patrouille spéciale est prévue pour le Mirano et que des dizaines de PV ont déjà été dressés. La police en raz le bol... Nous rencontrons le nouveau patron des lieux qui admet la situation et qui se dit prêt à collaborer avec la commune pour trouver des solutions. J'ai rencontré le tenancier du night shop qui reconnait également la situation.

Cette nuit là, une bagarre près du parking scailquin à éclaté entre jeunes à coups de tessons de bouteilles.

Les habitants en ont marre. Ils veulent des solutions.

Que compte faire la commune pour permettre aux habitants de dormir paisiblement le week end ?

Est-il envisageable, comme le font déjà d'autres communes, d'interdire la vente d'alcool après 22h00 et d'interdire la consommation d'alcool en rue ?

Est-il envisageable de réinstaller une station de taxis en haut de la chaussée de louvainafin d'éviter la circulation pirate sur la chaussée de louvain ?

Ne pourrait on pas engager des gardiens de la paix de nuit pour fluidifier le quartier le week-end ?

11 décembre 2012

«Premières impressions» Première partie Saint-Josse

«Premières impressions»

Première partie

Saint-Josse

Anir Moumni, piquant reporter citoyen, nous livre «les premières impressions» exprimées (à l’issue de l’installation du nouveau Conseil communal tennoodois le 07 décembre) par les conseillers (Ecolo) Zoé Genot et Ahmed Mouhssin, le conseiller (sans étiquette) Thierry Balsat, les échevins (PS) Mohammed Jabour, Philippe Boïketé, l’échevine (sp.a) Béatrice Meulemans et le bourgmestre (PS) Emir Kir…

10 décembre 2012

Les paumés d’un petit matin pas si calme...

Les paumés d’un petit matin pas si calme...

Guy Berrnard, le 10 décembre 2012

Le Mirano, ses nuisances et une ébauche de solution de l’un des boss. Parce que dimanche, à l’aube, encore…

La fièvre (jaune comme un Walking Madou crasseusement délavé) du samedi soir, les Louvanistes de la chaussée du Mirano la fuient depuis des lunes.

Le piétonnier génère encore plus de bruit, certifiait Thierry Balsat, dimanche, sur le coup de 4 h du mat.

Tandis que l’élu des Bleus de Saint-Josse, (en passe de siéger en indépendant et ce, dès le 19 décembre) décrivait l’hebdomadaire capharnaüm, des noctambules ne lui donnaient que trop raison. Pêle-mêle, votre obligé repérera deux taxis dont l’un faillit écraser un quidam; un jeune malandrin remontant son pantalon dans une encoignure de porte; deux demoiselles hurlant à s’en décrocher la mâchoire au sortir du snack d’à côté; des cannettes et bouteilles d’alcools oubliées en voirie; des inciviques se vidant la vessie contre un volet du Thé au harem d’Archi Ahmed (l’ex-brasserie du coin de la rue du Vallon); des assiettes bourrées et larguées sur des poubelles, etc.

Et encore, c’est calme…, constata notre témoin, habitué à des hordes de guindailleurs. Froid polaire, soirée moins trash que d’ordinaire et bagnole de police, il est vrai, dissuadaient quelque peu trublions et taximen zélés.

En matière de “dégâts collatéraux”, nous n’avions cependant rien vu. Ou pas grand-chose.

Vers 6h30, complète Thiery Balsat, depuis peu locataire de la perpendiculaire rue du Vallon, des jeunes se sont battus aux tessons de bouteille. Une patrouille est intervenue. Un individu a été appréhendé dans le parking Scailquin. Une jeune fille avait été blessée à sang. Devant chez moi, à 7 h passées, ça gueulait toujours…

Stopper l’alcool après 22 heures ?

La frénésie nocturne du 38 chaussée de Louvain remonte aux calendes grecques. Fort de sa proximité d’avec le Mirano Continental, le récent élu interpellera l’exécutif d’Emir Kir (PS), le 19 décembre. Pour dénoncer les nuisances des insomniaques.

Et suggérer deux choses. Le souci, c’est le night shop. Interdisons la vente d’alcool après 22 h. Les jeunes y achètent des bouteilles consommées dans le dancing. Dans la foulée, il proposera une station de taxis à Madou. Avec une chance de convaincre ?

06 décembre 2012

Saint-Josse : Un CDH préside un collège spécial

Saint-Josse

Un CDH préside un collège spécial

Guy Bernard, le 06 décembre 2012

La vie politique est ainsi faite. Jean Demannez (PS) en pension, c’est… l’humaniste Eric Jassin qui joue les bourgmestres f.f. Huit jours durant. Paradoxal, non ? En cause : le tardif serment de l’omnipotent Emir Kir (PS). En l’espèce, l’ancien collège s’accolera l’étiquette de spécial, ce matin. Sujet : réaction (ou pas) d’urgence (ou pas) aux questions de Frédéric Roekens. En clair : on fait quoi avec Soweid ? Et si, par un hasard fortuit, l’équipe de Kir, laquelle prêtera serment vendredi, voyait la chose d’un tout autre œil ?

Saint-Josse Emir Kir va rendre hommage à Guy Cudell

Saint-Josse

Emir Kir va rendre hommage à Guy Cudell

La Capitale, le 6 décembre 2012

Ce vendredi matin, Emir Kir (PS), prêtera serment en tant que nouveau bourgmestre de Saint-Josse. Le soir-même, à 20 h, il installera son nouveau conseil communal. Mais à 14 h 30, il entend entreprendre une démarche étonnante.

A l’aube de cette nouvelle législature, le futur bourgmestre de Saint-Josse-ten-Noode Emir Kir, souhaite rendre hommage à Guy Cudell. A cette occasion, une gerbe de fleurs sera déposée en son honneur au cimetière de Saint-Josse ce vendredi 7 décembre à 14h30, annoncent ses collaborateurs.

On le sait, l’accession au pouvoir à Saint-Josse d’Emir Kir ne s’est pas faite dans dégâts. Son prédécesseur, Jean Demannez, a dû céder la place fustigeant au passage les méthodes du nouveau mayeur. Emir Kir dans la foulée s’est toujours réclamé de Guy Cudell, illustre bourgmestre de la commune. D’où cette cérémonie. Quand on sait que Guy Cudell et Jean Demannez n’étaient pas, à l’époque, les meilleurs amis du monde, on comprend mieux la portée du geste d’Emir Kir.

En devenant bourgmestre, Emir Kir devra aussi renoncer à son mandat de secrétaire d’Etat à la Région (remplacé par Rachid Madrane) pour redevenir simple député. Sa prestation de serment est prévue quant à elle vendredi à 9h30.

30 novembre 2012

"Un score un peu irakien pour Kir"

"Un score un peu irakien pour Kir"

Une nouvelle vie commence

Une nouvelle vie commence

byebye (1).jpg

Grégoire Comhaire, le 30 novembre 2012

Le bourgmestre de Saint-Josse tire sa révérence ce soir au Claridge.

La fin d’un règne. Une sortie de scène dans un contexte de trahison. Ce soir, la soirée d’adieu du bourgmestre de Saint-Josse Jean Demannez (PS) aura un léger goût amer. "J’aurai préféré que tout cela se passe autrement, dans les modalités qui avaient été convenues avant les élections" indique ce dernier, en référence au "putsch" mené contre lui par son colistier Emir Kir au lendemain du 14 octobre. "Mais je pars serein. Dorénavant je vais pouvoir me consacrer à d’autres choses qu’à la politique, notamment à la musique, à mes amis et à mes petits-enfants. J’ai envie de faire tout ce que la politique m’a empêché de faire jusqu’à présent."

Fini donc la politique et les longues journées passées à présider aux destinées de la commune. Un fameux changement pour quelqu’un chez qui Saint-Josse était une passion depuis toujours.

Succession

C’est en 1977 que Jean Demannez fait sa première entrée au Collège de cette commune où il est né, et où vit sa famille depuis 3 générations. Saint-Josse-ten-Noode, plus petite et plus pauvre des 19 communes bruxelloises, est alors présidée par le fameux Guy Cudell, un petit monarque haut en couleur qui décède en 1999 et auquel succède Jean Demannez. "Je n’avais nullement l’intention de finir comme lui" explique-t-il. "Je ne voulais pas mourir au pouvoir, et je voulais encore moins terminer ma carrière dans le climat de paranoïa qu’il y avait autour de Guy Cudell à la fin de sa vie. J’aurais toutefois aimé qu’on me laisse atteindre l’âge de la retraite - je n’ai que 63 ans - et surtout que l’on respecte l’accord qui avait été conclu."

Saint-Josse a bien changé en 36 ans. Ce soir, à la soirée au Claridge, une brochure intitulée "No Comment" sera distribuée aux convives. Une rétrospective non-exhaustive de ses 13 ans de mayorat et des réalisations dont il est fier. Parmi elles, tout ce qui concerne la Rénovation urbaine, pour laquelle la Région a joué un rôle non-négligeable. Tout ce qui a permis, également, de faire de Saint-Josse cette commune conviviale à l’identité si singulière. "Aujourd’hui, 144 nationalités y vivent en bonne harmonie. Nous n’avons jamais connu les problèmes de certains quartiers de Forest ou de Molenbeek", se félicite le Bourgmestre.

Contrairement aux rumeurs, Jean Demannez ne compte nullement se retirer dans sa maison de campagne. Pas question non plus de s’impliquer, ou de commenter de quelque manière que ce soit, l’action politique de son successeur. Pour voir Jean Demannez, il faudra désormais suivre les concerts de "107 quater". Le Bourgmestre est à présent batteur à temps plein. Que la vie commence!

28 novembre 2012

Un nouveau salon de coiffure à Saint-Josse

Un nouveau salon de coiffure à Saint-Josse 

1140115294.jpg

Photo et commentaire Grand Place

Jean Demannez, récemment tondu par Emir Kir, s'associe à la cousine du pacha, Canan Kir, dans une entreprise de coupeurs de cheveux en quatre. Comme Canan porte le voile personne ne connaît ses talents capillaires, et ce n'est pas Charles Michel pas nous contrediras.

12:05 Écrit par Rachid Z dans Saint-Josse | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

"A quoi sert un collège ?"

"A quoi sert un collège ?"

Guy Bernard, le 28 novembre 2012

L’omnipotence d’Emir Kir ? Tantôtexcessive, tantôt inquiétante.

Sécurité, Personnel, Etat civil, Population, Aménagement du territoire, Urbanisme, Environnement, Mobilité, Finance, Budget, Rénovation urbaine, Propriétés communales, Projets subsidiés et Grands événements. Ouf ! Soit 14 compétences, que, lundi soir, l’AG du PS tennoodois a laissées au néogrand prêtre de l’entité, Emir Kir. Est-ce bien raisonnable ? De mémoire d’observateur, une telle appropriation relève de l’inédit. Et perturbe une foule de gens.

Les futurs copains de la conférence des bourgmestres, d’abord. "Normal qu’il y ait un leader !" avance Vincent De Wolf (MR), le maïeur reconduit d’Etterbeek. "Moi-même, je prends beaucoup de choses (en 2006-2012, il monopolisa 16 casquettes dont Personnel, Police, Mobilité, Logement, Prévention, Enseignement, etc.). Mais j’ai la prétention de bien le faire. Traditionnellement, les gros portefeuilles, ce sont les Travaux publics, l’Etat civil, les Finances, l’Enseignement. Jamais je n’ai entendu pareille concentration. Cela paraît fortement excessif."

"A quoi sert un collège ?" En nous répondant par une question, Hervé Doyen (CDH), le commandant du navire jettois résume un sentiment partagé, lui qui se contente de la Police et de la Participation/Information afin de "sensibiliser les échevins à leur job". Son de cloche similaire chez le "patron" d’Auderghem, Didier Gosuin (FDF) qui ne truste que Finances, Personnel, Sécurité et Régie foncière. "C’est son problème ! Sauf qu’il sera toujours député. A moins qu’il ne soit pas présent au Parlement"

L’opposition ensuite. Forcément sur la même longueur d’onde, Frédéric Roekens (Groen) et Zoé Genot (Ecolo) critiquent, dixit celle-ci, cette "impression du roi avec ses mini-échevins autour de lui". Ils en extraient deux éléments "inquiétants". Un : "A-t-il confiance en son collège ?" Deux : "Cela renforce l’idée d’avoir un autre président du conseil", histoire d’assurer un "partage du pouvoir". Au passage, le couple politique s’étonne de la nomination de Nezahat Namli dont l’inspection régionale épingla, jadis, les toits insalubres. "Pas un bon signal" du "bourgmestre omnipotent" ! Qui prêtera serment le 7 décembre.

Emir Kir à Saint-Josse: "N'a-t-il pas confiance en son équipe?", se demande Ecolo

Emir Kir à Saint-Josse:

"N'a-t-il pas confiance en son équipe?", se demande Ecolo

Philippe Carlot, le 28 novembre 2012

On le sait : à Saint-Josse, Emir Kir s'est attribué l'essentiel des attributions importantes dans le prochain collège. Personnel, Etat civil-Population, Finances et Budget, Urbanisme, Environnement et Mobilité. Notamment. Une boulimie unique en son genre en région bruxelloise qui traduit sans doute la volonté d'Emir Kir, le futur bourgmestre, de s'imposer comme LE patron de la commune.

A l'énoncé des compétences trustées par Émir Kir, la cheffe de file de l'opposition Ecolo, Zoé Genot, éclate d'un rire nerveux. C'est que le nouveau bourgmestre de Saint-Josse-ten-Noode n'a laissé que des miettes à ses échevins. "Quand on voit le peu de compétences qu’il leur a confiées, cela dénote un certain manque de confiance envers son équipe. C’est là pour nous inquiéter car j’imagine qu’il connaît bien ses échevins"

Autre question qui brûle les lèvres : peut-on décemment gérer autant de compétences tout seul ? "C’est la difficulté, répond Zoé Genot. Je pense que M. Kir ne se rend pas bien compte que dans une petite commune comme la nôtre, on a peu de personnel pour nous soutenir. Il n’y a pas de cabinet derrière, comme pour un secrétaire d’Etat. Je ne vois pas très bien comment il va pouvoir suivre – humainement – toutes ses compétences…"

Émir Kir veut sans doute s'afficher d'emblée en patron de la commune. Mais en rabaissant ainsi ses échevins au rôle de faire-valoir, il déforce l'ensemble de son équipe et risque d'apparaître comme un dictateur. Pour rappel, Émir Kir siège également au parlement bruxellois en tant que député. Avec une barque de bourgmestre aussi chargée, il éprouvera sans doute quelques difficultés à cumuler les deux mandats.

27 novembre 2012

À vendre : 100 cages à poules insalubres

À vendre : 100 cages à poules insalubres

Guy Bernard, le 27 novembre 2012

Le marchand de sommeil du 98-102 rue Marie-Thérèse céderait ses adresses bidon. Mise à prix : trois millions d’euros

Disposeriez-vous de liquidités à hauteur de 3.000.000 € ? Si c’est le cas, réfléchissez peut-être à deux fois avant de les dilapider dans l’achat du 98-102 rue Marie-Thérèse... En avril, 2011, nous avions en effet pénétré dans les “cages à poule parfois odoriférantes” de cet ancien hospice.

À quelle occasion ? Habituel scrutateur de toits non-conformes, Thierry Balsat, récent candidat déçu des Bleus de Saint-Josse et toujours boss de son Ohnu (Observatoire national de l’habitat et de l’urbanisme) près de 100 domiciliations de démunis. Des domiciliations fictives en un immeuble n’ayant jamais fait l’objet de demande de réaffectation. Pire : le va-et-vient des boîtes aux lettres attestait d’un très juteux marché dont Francesco Trovato, le propriétaire, cueillait les fruits dont, à l’époque, Saint-Josse maîtrisait toute la saveur : en 2005 déjà, Thierry Balsat avait remué ciel et terre sans que les autorités locales ne bougent le petit doigt.

Or, depuis plusieurs jours, Immoweb a officialisé la vente de ce bien de rapport auquel s’adjoint, en prime, un terrain de 900 m2 . Je me pose certaines questions, concède Frédéric Roekens (Groen), lui aussi à l’origine de la glauque découverte de ce scandale qui nous fit titrer Marchand de sommeil à immense échelle : Il y a toujours des locataires au 98-102 rue Marie-Thérèse. Étrange ! C’est interdit. Où en sont les gros travaux pour lesquels le propriétaire avait envoyé quantité de préavis ? Pourquoi vend-il ? Où en est le procès entamé par la commune contre Trovato ? Etc. Le flou est énorme.

Cet univers que Karim, un occupant désœuvré, nous avait dit, par euphémisme, un petit peu carcéral, disparaîtra-t-il du paysage tennoodois ? Quid de ses résidents ? Ces deux interrogations-là resurgissent, à la lecture de l’annonce Internet relative à la mise en vente de la carcasse d’un dossier vieux de 15 piges.

Elle fait référence à un projet hôtelier en cours, note l’attentif conseiller de l’opposition. Exact, confirme-t-on avenue de l’Astronomie. Un projet pour un 2 ou 3 étoiles et du logement a été introduit en février 2012. Par... Francesco Trovato ! Le dossier est incomplet; le demandeur a déjà eu deux rappels.

De là à penser que ce dernier veut se débarrasser d’un bâti pourri jusqu’à la moelle

16:38 Écrit par Rachid Z dans Logement, Saint-Josse | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

26 novembre 2012

Saint-Josse Composition du prochain Collège des Bourgmestre et Echevins

Saint-Josse

Composition du prochain Collège des Bourgmestre et Echevins

Bourgmestre : Emir Kir (PS

Echevins : Mohammed Jabour (PS) - Philippe Boïketé (PS) - Nezahat Namli (PS) - Mohamed Azzouzi (PS) - Béatrice Meulemans (SP.A) - Kadir Özkonakci (PS) - Eric Jassin (CDH)

Présidente du CPAS : Anne-Sylvie Mouzon (PS)