16 mai 2013

Saint-Josse : Zoé Genot

Saint-Josse

Zoé Genot

Ce lundi soir conseil communal 20h à St-Josse : Budget communal 2013 de Saint-josse : le prestige au détriment de la population ?

Le bourgmestre Emir Kir propose, comme priorité, de consacrer 8 millions d’euros à l’achat d'une partie de l'immeuble Ethias situé 19 avenue de l'Astronomie.

ECOLO-GROEN St-Josse demande au PS et CDH de se ressaisir, de ne pas plonger dans ce projet immobilier pharaonique et de consacrer toute leur énergie et tous les moyens aux véritables défis tels que promis pendant la campagne ! Rappelons que St- Josse compte parmis le communes au plus bas taux de couverture en crêche et que seuls la moitié des enfants peuvent fréquenter une école de la commune. Enseignement, jeunesse, logement, emploi et qualité de vie de nos quartiers sont les priorités pour les habitants : Toutes les marges budgétaires doivent y être consacrées.

Plus de détails : http://www.saint-josse.ecolo.be/

Prestation de serment à la Chambre Mie-Jeanne Nyanga-Lumbala

Prestation de serment à la Chambre

Mie-Jeanne Nyanga-Lumbala CDH

19. Mie-Jeanne Nyanga-Lumbala.JPG

Ce jeudi, en séance plénière de la Chambre des représentants, Mie-Jeanne Nyanga-Lumbala a prêté serment à 14H15 comme députée fédérale.

Conseillère communale à Saint-Josse pendant 12 ans, Mie-Jeanne Nyanga-Lumbala a poursuivi son engagement politique à Bruxelles-ville en devenant conseillère CPAS.

Diplômée en gestion d’entreprise d’économie sociale, elle a travaillé 9 ans à la cellule politique générale du cabinet du Ministre bruxellois de l’Economie, Benoît Cerexhe, puis dans celui de la Ministre Céline Fremault.

Investie dans de nombreuses associations qui œuvrent notamment en faveur des femmes, celle que tous les Bruxellois surnomment amicalement «mama Mie-Jeanne» est également la fondatrice de l’ASBL «Afrique Sub Sahara».

A 59 ans, elle remplacera au sein du groupe CDH de la Chambre Myriam Delacroix-Rolin, qui a récemment démissionné de son siège de parlementaire fédérale.

15 mai 2013

Commémoration : 73ième anniversaire de la bataille de Gembloux

Commémoration

73ième anniversaire de la bataille de Gembloux

Par Khalil Zeguendi, le 15 mai 2013

Bravant une pluie battante, plusieurs centaines de pèlerins ont tenu, ce dimanche 12 mai 2013, à commémorer, au cimetière de Chastre, le souvenir de la bataille de Gembloux durant laquelle des milliers de soldats de différentes nationalités avaient fait don de leur vie pour repousser la terrible offensive des chars nazis.

Près de 300 soldats marocains sont tombés sur ce champ d'honneur, entre le 13 et le 16 mai 1940

Quelques centaines de Belgo-marocains étaient présents lors des cérémonies de cette commémoration.

Ci-après la liste des personnalités présentes à ce pèlerinage :

Benoît Dispa, Bourgmestre de Gembloux - Claude Jossart, Bourgmestre de Chastre - André Flahaut, Président (PS) de la Chambre des représentants - Bernard Valero, Ambassadeur de France en Belgique - Samir Addhare, Ambassadeur du Maroc en Belgique et au Luxembourg - Amar Bendjama, Ambassadeur d’Algérie auprès du Royaume de Belgique et du Luxembourg - Omar Kanaan, Consul général du Maroc à Bruxelles - Francis Delpérée, Président du groupe CDH du Sénat - Philip Cordery, député (PS) français pour la circonscription du Benelux – Salah Echalaoui, Président du Rassemblement des Musulmans de Belgique – Rachid Madrane, Secrétaire d’Etat (PS) à la Propreté publique – Fadila Laanan, Ministre (PS) de la Culture et de l’Audio-Visuel  – Jamal Ikazban, député-conseiller (PS) - Hamid Oukassi Akkabli, médiateur social – Ahmed El Karrouti, Président de l'association Souvenir des anciens combattants marocains de Belgique – Mohammed Jabour, député-échevin (PS) - Mohamed El Abboudi, conseiller communal (MR) - Fouad Mejloufi, attaché culturel au consulat général du Maroc – Amadou Diop, Ambassadeur du Sénégal en Belgique - El Mostafa El Ktiri, Haut-commissaire aux anciens résistants et anciens membres de l'Armée de libération – Abdelhamid Saoud, Colonel, attaché militaire naval et de l’air - Anne Monceu-Ducarme, conseillère de l’Assemblée des Français de l’étranger ...

11 mai 2013

Si on vote on fait du Chirk ? Elias d'Imzalène

Si on vote on fait du Chirk ?

Elias d'Imzalène 

Extrait de la conférence Le Vivre Ensemble face au Choc des Civilisations avec Franck Abed, Jacob Cohen et Elias d'Imzalène

01 mai 2013

Le CDH veut supprimer les suppléants

Le CDH veut supprimer les suppléants

Metro, le 29 avril 2013

Le président du CDH, Benoît Lutgen, a proposé hier de réformer le système électoral afin de donner plus de poids au vote des électeurs face au pouvoir des partis. Il veut supprimer les suppléants et la dévolution de la case de tête, a-t-il fait savoir sur RTL-TVI. A l’heure actuelle, les candidats élus ne sont pas nécessairement ceux qui donnent le plus de voix. Un candidat effectif a toujours la priorité sur un suppléant, même si celui-ci a obtenu plus de suffrage. La dévolution de la case de tête, qui consiste à distribuer les voix du pot commun dans l’ordre de la liste, favorise elle aussi les candidats placés en haut de la liste par les partis par rapport aux préférences exprimées par les citoyens. Le CDH déposera une proposition de loi en ce sens.

13 avril 2013

Il y a 20 ans, c’était des flamands d’extrême droite qui partaient se battre en Yougoslavie !

Il y a 20 ans, c’était des flamands d’extrême droite qui partaient se battre en Yougoslavie !

Page de suie, le 13 avril 2013

Une certaine presse nous bassine avec quatre pelés – forcément «musulmans»qui vont combattre en Syrie au côté d’un peuple qui se bat contre un dictateur… ouais je sais, c’est plutôt dans les rangs des extrémistes religieux – selon la version des merdias mainstream – qu’on les retrouve, bon. Mais saviez-vous qu’il y a 20 ans c’était des compagnies entières de fascistes et néo-nazis européens qui rejoignaient les rangs de ce qu’ils prenaient – ces cons – pour les dignes descendants des Oustachis (fascistes catholiques), qui combattaient au côté des nazis pendant la deuxième guerre mondiale, contre les résistants Tchetniks (nationalistes orthodoxes) et l’armée nationale yougoslave de Tito (communistes).

Si aujourd’hui, ce sont quelques dizaines de jeunes Belges – parmi lesquels certains musulmans radicaux – qui se battent en Syrie, il y a vingt ans, il s’agissait de jeunes flamands et néerlandais de l'extrême droite qui partaient combattre aux côtés des Croates durant la guerre en Yougoslavie. A l’époque, ce n’était pas Fouad Belkacem de Sharia4Belgium qui recrutait dans la jeunesse, mais bien le Vlaams Blok et le mouvement d’extrême-droite «Voorpost».

Avril 1992. Les hautes sphères anversoises du Vlaams Belang, encore dénommé Vlaams Blok à l’époque, organisent une soirée spéciale «Croatie». Le parti d’extrême-droite flamand s’affiche alors comme l’organisateur de l’évènement, jusqu’à ce que le quotidien Het Nieuwsblad ne l’épingle et le pousse à faire marche arrière. C’est au Voorpost, organisation d’extrême-droite flamande et néerlandaise bâtie sur les cendres de la structure paramilitaire VMO interdite par la loi, d’en reprendre les rennes.

Karl Van den Broeck, journaliste, y était. Il suivait à l’époque le Vlaams Blok pour le journal De Morgen:

«Filip Dewinter et le sénateur Vlaams Blok de l’époque Wim Verreycken y étaient. Durant la soirée, un certain Douwe van de Bos, un militant du Voorpost, a diffusé une vidéo dans laquelle on le voyait en action, accompagné de ses mercenaires. Une fiche de présences circulait dans la salle. Les personnes pouvaient s’y inscrire afin de recevoir de plus amples informations. Deux jours plus tard, le même Douwe van der Bos était invité au quartier général anversois du Vlaams Blok.»

Parvenir à savoir si le Vlaams Blok a effectivement recruté des mercenaires, tout en apportant un soutien militaire aux troupes de combattants volontaires croates, demeure une question très sensible.

Pourtant, dans les pages du Morgen de l’époque, le président des jeunes du Vlaams Blok (VBJ) affirmait que pour autant qu’il sache: «des jeunes flamands étaient partis en Croatie pour prendre les armes». Une déclaration qu’il ravala quelque temps plus tard face au journal Het Nieuwsblad, se mettant ainsi au diapason des déclarations de Filip Dewinter niant la présence en Croatie de mercenaires recrutés par le parti.

Pour comprendre comment la Croatie a été un pôle d’attraction pour des néonazis d’Europe, il faut remonter à la Seconde Guerre mondiale.

Par contre, ce qui apparaît comme certain, c’est que le Vlaams Blok a bien soutenu la lutte croate, notamment en descendant régulièrement jusque Zagreb. Jan Huybrechts, ancien président des VBJ, a voyagé à plusieurs reprises jusqu’en Croatie. Et il existe également cette photo où Filip Dewinter, Francis van den Eynde et le sénateur Wim Verreycken posent fièrement devant un tank Croate. Sans oublier les récoltes de fonds et de matériel organisées par le Voorpost et Volk In Nood, à destination des combattants croates.

Douwe Van der Bos

Il existe peu de documents en Belgique concernant ces jeunes partis se battre en Croatie. A l’inverse des Pays-Bas, où Douwe Van der Bos de la «soirée Croatie», est allé jusqu’à acheter des espaces publicitaires dans le journal De Telegraaf afin de recruter de nouveaux compagnons de lutte.

Van der Bos a toujours évolué dans ces milieux de la droite extrême: ancienne tête de liste du «Centre des démocrates néerlandais» (CD) et ancien membre du conseil d’administration du «Parti du centre», deux partis d’extrême-droite avec lesquels le Vlaams Blok a entretenu de bonnes relations. Sans oublier ses activités dans la sphère du Voorpost.

Les faits veulent que Van der Bos ait combattu aux côtés des célèbres Forces de défense croates (HOS), le bras armé du très radical «Parti croate des droits» (HSP).

D’autres néerlandais ont combattu à l’époque aux côtés des Croates, comme le montre le documentaire «Soldaat in den vreemde» – «Soldat à l’étranger». Également dans «Dutch volonteersin Croatia 1991». Ces documents suivent essentiellement le parcours de Johan Tilder, qui se serait rendu coupable de nettoyage ethnique, assassinats et actes de torture. Finalement rattrapé par les Serbes, il a été abattu lors d’une tentative d’évasion.

Néonazis européens en Croatie

Le fait que la Croatie ait été un pôle d’attraction pour un nombre assez important de néonazis de Flandre et des Pays-Bas n’a en réalité rien d’étonnant. Durant la Seconde Guerre mondiale, les Oustachis croates – un mouvement séparatiste, antisémite et fasciste – s’étaient battus aux côtés des Waffen SS d’Hitler. Ils étaient craints pour les atrocités et les massacres qu’ils commettaient.

La guerre en Yougoslavie des années nonante a vu réapparaître la symbolique des Oustachis, inspirant des milices extrémistes aux affinités nazies. Des effigies du mythique chef de file oustachi Ante Pavelic ornait les quartiers généraux de ces milices.

Le reportage «Le combat croate» (vidéo ci-dessus) réalisé par l’hebdomadaire allemand Der Spiegel montre comment, à l’image de ce qui se passe en Syrie aujourd’hui, certains ont convaincu de jeunes néonazis français, belges, allemands, anglais et autrichiens à aller se battre sur le front en Yougoslavie. Ces séquences donnent à voir une petite armée de mercenaires (non rémunérés), composée de jeunes hommes portant des uniformes nazis faits maison, recourant à l’iconographie nazie et témoignant des raisons de leur présence sur place. Des images qui rappellent celles nous parvenant aujourd’hui de Syrie.

Donc cette presse de droite – et nos couillons politiques – qui nous rabâche les oreilles avec ces quelques belges en Syrie, feraient bien de tourner sept fois leur langue de vipères dans le bidet qui leur sert de bouche avant de l’ouvrir et de se couvrir de ridicule… Mais rassurez-vous Joëlle et son âme damnée d’Anemie vont nous pondre une toute nouvelle loi spécialement pour cet «exode» de belges musulmans vers la Syrie, dans le genre de cette loi  – de 1840 – qui interdisait aux belges de s’engager à la Légion Étrangère pour combattre au Mexique.

10 avril 2013

Walking Madou

Walking Madou

Il y a un an, lors de l’inauguration du projet de réaménagement d’une partie de la chée de Louvain en voie semi-piétonne, les principaux responsables politiques et promoteurs : l’ex-bourgmestre (PS) Jean Demannez, La ministre bruxelloise de la Mobilité (CD&V) Brigitte Grouwels, l’échevine (sp.a) Béatrice Meulemans, l’échevin (PS) Mohammed Jabour, Christophe Mercier (Suède 36 - conception générale), le conseiller communal (indépendant) Thierry Balsat et l’ex-conseiller communal (CDH) Farid Kessas tenaient les discours suivants …

09 avril 2013

Eric Guillaume, directeur de l'ASBL para-communale Aide aux Familles à Schaerbeek, piquait dans la caisse

Eric Guillaume, directeur de l'ASBL para-communale Aide aux Familles à Schaerbeek, piquait dans la caisse

489548603_B97325493Z.1_20130409105759_000_G6AM5J3K.1-0.jpg

Karim Fadoul, le 09 avril 2013

Coup de massue au sein de l’ASBL para-communale schaerbeekoise Aide aux Familles. Le directeur général Eric Guillaume a été licencié pour faute grave après avoir, disons le platement, piqué dans la caisse. Celui-ci a été renvoyé le 29 mars dernier après qu’un rapport remis aux gestionnaires politiques de la structure ait validé le détournement de fonds directement prélevés à l’aide d’une carte bancaire.

15.000 euros

Ce qui interpelle, ce que ces sommes - on parle de 15.000 euros au moins-, provenant directement du compte bancaire de l’association auraient dû être destinées à l’aide aux personnes en difficulté. Aide aux familles, c’est une ASBL qui embauche près de 80 personnes et qui propose à des personnes âgées, handicapées, ou malades d’effectuer des tâches quotidiennes comme leur ménage, leurs courses ou la préparation de leurs repas. Comment s’y prenait le directeur ? Selon nos informations, Eric Guillaume, pourtant en place que depuis la mi-2011, réalisait des retraits d’argent à un distributeur sans jamais rentrer de justificatifs. Parfois de petites sommes (50 ou 100 euros) mais aussi des montants plus conséquents (1.000 euros).

Les motivations réelles de l’intéressé ne sont pas connues. L’enquête judiciaire qui sera menée après le dépôt envisagé d’une plainte par les autorités politiques schaerbeekoises devra les déterminer. Reste qu’après nos révélations récentes sur le détournement de 130.000 euros dans la caisse alimentée par les montants percus sur les différents marchés hebdomadaires de Schaerbeek auprès des ambulants, cette nouvelle affaire fait tâche.

«mauvaise gestion»

Ce dossier «fait du tort au travail de l’ASBL qui est très utile», regrette Colienne Lejeune (MR), vice-présidente sortante d’Aide aux familles qui tenait hier soir un conseil d’administration pour officialiser le départ du directeur général. De son côté, Jean-Pierre Van Gorp, administrateur PS de l’opposition dénonce la mauvaise gestion du dossier. «Notre conseil d’administration n’a plus été convoqué depuis le 14 juin 2012», explique ce dernier. «Le directeur et le comptable semblent avoir été livrés à eux-mêmes durant de longs moins. Ceci n’excuse pas l’attitude du directeur mais cette situation aurait probablement pu être mieux gérée voire anticipée s’il y avait eu un meilleur suivi et une pleine collaboration avec le conseil d’administration.»

Un nouveau directeur devrait être désigné d’ici peu.

14:22 Écrit par Rachid Z dans Mandataires - Candidats | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

07 avril 2013

Laurent Louis: petit machiavel de village ou idiot utile de l'islamisme ?

Laurent Louis: petit machiavel de village ou idiot utile de l'islamisme ?

Ce député fédéral belge a choisi de s’allier avec le parti ISLAM et le Parti Antisioniste financé par l’Iran

208876_138975312949176_1472128124_n.jpg

En réponse au coup de gueule de Laurent Louis contre ceux qui sont choqués, furieux, déçus, attristés, désespérés de son rapprochement avec le parti ISLAM. J'ai longuement hésité à communiquer cette info, mais comme il y a des limites au foutage de gueule, et qu'il continue de manipuler tous ceux d'entre nous qui crevons du manque d'intégrité et de sincérité de nos responsables politique, je vous invite à la partager ce message au maximum.

Transcription de notre échange de SMS ce MERCREDI 27 mars.

Laurent Louis : 27/03/2013 - 17h25:34

Salut. Pourrais-je te parler?

Géraldine Feuillien : 27/03/2013 - 17h26:16

Je n'ai plus rien à te dire. Tu t'es assez fichu de nous.

Laurent Louis : 27/03/2013 - 17h32:16

M'enfin, tu ne comprends pas. Tu préfères que leurs voix viennent chez moi ou qu'ils élisent un fou d'islamiste radical? Tu ne vois pas que c'est stratégique? ISLAM, DLR, les Congolais et demain, rdv avec Parti Antisioniste. Je en fais que me battre pour pouvoir continuer à emmerder ces pourris. En plus, je ne fais que répondre aux demandes de soutien. Je serai con de refuser l'aide proposée par le Parti Islam.

Géraldine Feuillien : 27/03/2013 - 17h44:42

Ton meilleur allié eut été la cohérence et la droiture. Tu as perdu toute ta crédibilité en optant pour de la basse stratégie politicienne. Ces gens sont dans la mouvance des Frères Musulmans, pure création Atlantiste. Que tu te sois fait avoir par naïveté ou opportunisme, tu n'es plus crédible.

Laurent Louis : 27/03/2013 - 17h53:21

Dommage de s'obstiner à ne pas vouloir comprendre. Je jette mes dernières cartes dans la bataille. De toute façon sans siège en 2014 je perdrai toute ma crédibilité au parlement. En ce sens, ma démarche est intelligente. Je ne suis pas musulman et je ne compte pas instaurer la Charria. Tout le monde y gagne y compris les islamophobes car sans cet arrangement, ils ont bien des chances d'avoir un élu. Enfin, tu fais comme tu veux. Bizarre de cracher si vite sur quelqu'un qu'on a soutenu. Dommage.

Géraldine Feuillien : 27/03/2013 - 18h12:45

Je ne crache pas sur quelqu'un que j'ai soutenu mais sur quelqu'un qui nous a trahi en se rapprochant d'un parti dont l'idéologie sème la mort et le KO partout où elle s'impose avec le soutien de tes sois-disant ennemis politiques. Tu viens de perdre ta légitimité à leur reprocher de soutenir les islamistes. Et pour tous les vrais résistants de ce pays, c'est tragique!

Laurent Louis : 27/03/2013 - 18h16:31

Ridicule puisque je ne changerai rien à ma politique! Au contraire, c'est un moyen de leur couper l'herbe sous le pied. Enfin, tu peux penser ce que tu veux.

Géraldine Feuillien : 27/03/2013 - 18h30:48

Ahhh parce que tu te crois plus malin qu'eux? Mais c'est eux qui t'ont eu! Leur parti existe parce que le système le veut bien. En te rapprochant d'eux, tu as offert au système en place, le bâton pour te battre et gagné le droit de te taire. Si tu étais resté sincère, tu aurais encore pu parler et dénoncer pendant un an. Quel gâchi!

Laurent Louis : 27/03/2013 - 18h 38:12

Tu verras que je continuerai à parler pendant un an et plus encore si le pari fonctionne. Et tu devrais savoir que ce parti n'est pas soutenu par le pouvoir, ils veulent tous le dissoudre. Allez tant pis. Je te laisse.

Géraldine Feuillien : 27/03/2013 - 18h56:18

S'ils voulaient le dissoudre ce parti, il n'aurait jamais existé.

Le clash des civilisations est voulu depuis longtemps par le NOM

En manquant de sincérité et en t'alliant avec des promoteurs de la Charia, même stratégiquement tu as tout perdu parce que tu as perdu ton honneur.

521486_139854616194579_1255436659_n.jpg

14:33 Écrit par Rachid Z dans Mandataires - Candidats | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook |

30 mars 2013

Corruption: un juge va enquêter sur le système Dassault à Corbeil-Essonnes

Corruption

Un juge va enquêter sur le système Dassault à Corbeil-Essonnes

dassault_corbeil.jpg

L’Humanité, le 30 mars 2013

Le parquet de Paris a ouvert une information judiciaire pour achat de votes, corruption, blanchiment et abus de biens sociaux, en lien avec les campagnes municipales organisées de 2008 à 2010 à Corbeil-Essonnes (Essonne), remportées par le sénateur Serge Dassault puis son bras droit Jean-Pierre Bechter, tous deux UMP.

Ces soupçons de pratiques électorales illégales faisaient auparavant l'objet d'une enquête préliminaire en cours depuis 2010 et menée par la juridiction interrégionale spécialisée (Jirs) de Paris, à la suite d'un signalement par l'agence anti-fraude Tracfin. Par ailleurs, une information judiciaire pour appels téléphoniques malveillants a été ouverte après des plaintes des enfants Dassault et une enquête préliminaire pour extorsion en bande organisée est également diligentée.

Climat délétère

La décision du parquet répond à l'appel lancé le 27 février dernier par Bruno Piriou pour "faire en sorte que justice se fasse à Corbeil-Essonnes". Le conseiller municipal PCF, adversaire de Serge Dassault puis de Jean-Pierre Brechter lors des derniers scrutins, déplorait alors dans un communiqué "l’ampleur ahurissante des sommes en jeu pour assurer leur réélection" et le "climat délétère allant jusqu’aux sanglants règlements de compte de ces derniers jours".

Le rappel des faits est édifiant:

juin 2009: A la tête de la commune de 1995 à 2009, l'industriel Serge Dassault se voit contraindre de lâcher les rênes de cet ex-bastion communiste à son bras droit Jean-Pierre Bechter à la suite de l'invalidation de la municipale de 2008 par le Conseil d'Etat, qui établit "l'existence de dons d'argent d'une ampleur significative de la part du maire sortant à destination des habitants de la commune", "de nature à altérer la sincérité du scrutin".

octobre 2009: l'élection de son successeur désigné Jean-Pierre Brechter est annulée

décembre 2012: Jean-Pierre Brechter est élu au terme du troisième scrutin en trois ans

décembre 2012: le Canard Enchaîné rapporte qu'une somme de 1,7 million d'euros en liquide aurait transité par le Liban avant d'arriver, quelques semaines avant l'élection municipale de 2010, dans les mains d'intermédiaires chargés de la distribuer aux militants et aux électeurs. L'hebdomadaire mentionnait des vidéos de jeunes d'un quartier de la commune estimant n'avoir pas touché leur dû et la voix de Serge Dassault évoquant une transaction avec un intermédiaire.

février 2013, ces allégations, balayées par le camp Dassault, rebondissent dans la chronique des faits divers à la suite de deux règlements de comptes perpétrés en moins de trois semaines en février à Corbeil, où deux jeunes hommes sont la cible de coups de feu. L'une des victimes, Rachid Toumi, dans une interview accordée au Parisien, affirme que ces règlements de compte sont la conséquence d'un système présumé d'achat de votes mis en place par le sénateur Serge Dassault et l'actuel maire de la commune, Jean-Pierre Bechter. "Corbeil, c'est devenu un système mafieux. L'argent de Dassault a tout pourri", lâche-t-il dans une vidéo, le visage caché.

Bonne nouvelle

"Il faut que la justice passe pour que les règles républicaines fonctionnent à nouveau dans cette ville. La corruption est une nuisance dans cette commune", a déclaré vendredi Bruno Piriou pour qui l'ouverture de l'information judiciaire était une "bonne nouvelle".

Le député (PS) Carlos da Silva, ex-suppléant de Manuel Valls, a quant à lui appelé MM. Dassault et Bechter à "immédiatement tirer toutes les conséquences" de cette information judiciaire "pour ne pas nuire davantage à Corbeil-Essonnes".

"J'ai été élu avec 800 voix d'avance. Je ne vois pas comment on aurait pu acheter 800 voix", a déclaré à l'AFP, Jean-Pierre Bechter.

28 mars 2013

Quand Fadila Laanan pratique la discrimination "négative" entre "communautés"

 Quand Fadila Laanan pratique la discrimination "négative"  entre "communautés"

Par Khalil Zeguendi, le 28 mars 2013

Dans une récente conférence de presse, organisée à l'Espace Magh, fief de la propagande PS à Bruxelles, acheté avec l'argent provenant du CPAS  de Bruxelles Ville, Fadila Lannan, ministre de la Culture de la communauté française, a annoncé que cette institution a décidé de commémorer le 50 ème anniversaire de la signature de la Charte belgo marocaine de l'immigration, signé le 17 février 1964.

La ministre a annoncé que 500.000 € avaient été débloqués pour l'organisation des festivités marquant cet anniversaire

Outre le fait que Fadila Laanan et le PS bruxellois entendent tirer tous les bénéfices électoralistes de cette opération (2014 est une année hautement électorale), et ce, avec l'argent du contribuable, en annonçant la décision de commémorer cet événement, Fadila Laanan vient de montrer au grand jour, qu'elle favorise les seuls Marocains de Belgique et son parti par la même occasion, puisque la Turquie a également signé en 1964, (le 16 juillet), une charte identique à celle signée entre la Belgique et le Maroc. Ancun anniversaire d'auncune immigration n'est commémorer par les pouvoirs publics.


Pourquoi dès lors, Fadila Laanan se targue d'annoncer avoir dégagé 500.000 € pour la seule organisation des festivités commémorant l'anniversaire de la charte belgo marocaine?


N'est elle pas la ministre communautaire (sans jeu de mots) de tous les francophones, Turcs y compris. Et qu'à ce titre, elle se devait de lancer une même dynamique en direction de la communauté turque de Belgique?


Ceci au moment  où des dizaines d'associations originaires de Turquie s'organisent pour fêter dignement la signature de la charte belgo turque, en lançant une cinquantaine d'actions sur l'ensemble du territoire belge 


Ces "Turcs" n'ont ils pas droit aux mêmes égards que les "Marocains" de la part de la ministre de la Culture francophone qu'est Fadila Laanan ?

Fadila Laanan s'estime t elle d'abord marocaine avant d'être une responsable politique, ayant en charge la promotion de toutes les cultures et de toutes les communautés vivant sur le territoire couvert par les compétences de" la Communauté française "?


Ou alors, sachant que son électorat de base se trouve beaucoup plus présent au sein de la communauté belgo-marocaine, Fadila Laanan n'a t elle pas opté sciemment, pour avantager sa communauté d'origine, pensant que celle ci le lui rendra bien, le moment venu.

En tout état de cause, Fadila Laanan pratique de la discrimination "négative" en ne lorgnant que vers sa communauté d'origine.

C'est ce que tous les démocrates et les organismes anti racistes, comme le Centre pour l'égalité des chances doivent dénoncer. 

Pour conclure, il nous semble opportun et indiqué de signaler à Madame Laanan, que son "chapeautage récupérateur" de cette commémoration est très malvenu, car il ne revient pas à un ministre de prendre en charge l'organisation d'une telle opération.

C'est aux associations du terrain culturel qu'il incombe de prendre en charge l'organisation d'un tel événement. 

Les pouvoirs publics devant se limiter à doter ces associations des moyens nécessaires pour la réussite d'une telle entreprise 

Le Parlement de la communauté française ne semble pas avoir été avisé de cette in initiative Laananienne.   

27 mars 2013

Emir Kir ? «Il chloroforme la commune…»

Emir Kir ? «Il chloroforme la commune…»

Guy Bernard, le 25 mars 2013

Relayant un sentiment répandu, Geoffroy Clerckx (MR) fustige La Pravda de l’Emirat

Seul le beau, le grand, le radieux Emir Kir trône en majesté à la troisième page […]. Tout va bien, citoyens de Saint-Josse ! Notre guide veille sur vous.

Cynique, drôle, Geoffroy Clerckx (MR), brûlera - symboliquement -, ce soir, au conseil, ce Joske que le néomaïeur PS a renommé 1210. De l’opposition, le libéral assimile ce mensuel de papier à la Pravda de l’EmiratDans le numéro de février, on a même eu droit à son CV, relate le leader du Mouvement réformateur local.De la propagande électorale à la gloire de notre nouveau leader !, ricane-t-il.

Cette apologie du Premier Tennoodois dans un journal communal, de surcroît privé de toute trace de l’opposition (et même, plus fort, de place pour les échevins de l’équipe Kir) fait jaser. En dehors du seul sérail, d’ailleurs. Il est fou !, entend-on ça et là, à propos de ce Kir que beaucoup voient se prendre pour plus royal qu’il n’est.

Ces pratiques rédactionnelles, monsieur Kir, sont d’un autre temps. Ce n’est pas la transparence dont vous vous faites le chantre, claironnera un Geoffroy Clerckx constructif.

Kir chloroforme la commune, s’indigne derechef Thierry Balsat (indépendant), outré d’un accès durci à la maison communale. “J’en arriverais à regretter mon vieil ennemi, Jean Demannez…

«Ayez le courage de vous affranchir...» : Redouane Ahrouch

«Ayez le courage de vous affranchir...»

Redouane Ahrouch

Rachid Z, le 27 mars 2013

Dans cette vidéo réalisée le 26 mars dans un salon de thé sur Stalingrad Avenue, le conseiller communal (ISLAM) Redouane Ahrouch nous entretient sur des sujets aussi divers que :

- les réalités liées au mandat public que l'élu exerce et la composition «toujours pas très démocratique» du Conseil CPAS de la commune d'Anderlecht ;

- l'exploitation électoraliste par l'«islamophobe» PS, de la conseillère Fadila Laanan, du 50ième anniversaire de l'immigration marocaine en Belgique, alors que cette élue d'origine marocaine participe à entretenir l'exclusion en cautionnant d'illégitimes R.O.I. condamnant la scolarité des élèves désireuses de porter le foulard ;

- l'avenir politique du parti ISLAM et le devenir des formations PS et MR ;

- les jeunes musulmans belges qui se rendent en Syrie pour y accomplir le jihad ; ...

12:24 Écrit par Rachid Z dans Mandataires - Candidats | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

25 mars 2013

Ahmed El Khannouss : À cœur ouvert

Ahmed El Khannouss

À cœur ouvert

Entretien réalisé le 24 mars par Khalil Zeguendi et Rachid Zegzaoui

Dans cet échange, de près d’une heure, le député-échevin (CDH) Ahmed El Khannouss commence, dans un premier temps, à se livrer de manière plutôt prudente, en dressant le portrait de Philippe Moureaux, l’homme, puis du politicien, du père, du chef, du despote, du suzerain…

Né à Bruxelles et ayant pendant longtemps adulé et admiré, le grand Philippe Moureaux, son adversaire politique Ahmed El Khannouss dresse une analyse pointue de l’évolution de l’ancien bourgmestre en démontant le mécanisme du système qui a fait de l’homme politique, ce qu’il est devenu…

Progressivement, l'élu CDH se livre et se délivre en parlant de Philippe Moureaux : Staline, Hitler et s’il admet que cette figure a marqué le visage de Molenbeek, il n’hésite pas pour autant à qualifier le sénateur et ex-Bourgmestre (PS) de dictateur. Et lorsqu’il parle de «sa cour» ou de «ses sujets», il désigne, en fait, ceux qui lui vouent un culte sans faille, une soumission totale et sans nuances. Il en arrive à commettre le meurtre tragique du père par le fils… Un fils étouffé et bâillonné et un meurtre dont la responsabilité incombait aux véritables enfants de la "Maison Moureaux" : les jeunes «cadres du PS bruxellois».

Ce que révèle le contenu de cet entretien réside ailleurs que dans la lutte pour la prise du pouvoir à la commune de Molenbeek…

17:48 Écrit par Rachid Z dans Mandataires - Candidats | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

21 mars 2013

Saint-Josse "Une commune assiégée"

Saint-Josse

"Une commune assiégée"

Farid Kessas

7. Farid Kessas (2).JPG

Rachid Z, le 21 mars 2013

Cet après-midi, l’ex-conseiller communal (CDH) Farid Kessas s’est rendu au cabinet du bourgmestre Emir Kir pour y déposer un courrier dénonçant la paralysie des services communaux ; notamment, Ils ne répondraient  plus aux requêtes des demandeurs d’emploi !

Arrivé à la maison communale, Mr Kessas se voit soudainement interdit l’accès au cabinet du bourgmestre par des stewards qui justifiaient ce barrage pour des raisons sécuritaires, même l’usage du gsm fût  interdit !

Monsieur Farid Kessas se demande à quoi riment ces mesures ? : «Est-ce la peur de voir un nombre croissant d’administrés mécontents des services communaux envahir le bureau du bourgmestre ?»