20 mai 2008

Gay Pride 2008

Gay Pride 2008

gaypride

En images

Sur

Conférencerie

 

02:13 Écrit par Rachid Z dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

16 mai 2008

Gay pride PS

Gay pride PS

carldemoncharline_gaypride

 

16:42 Écrit par Rachid Z dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

09 mai 2008

MRAX : GESTIONNAIRE ADMINISTRATIF ET FINANCIER

MRAX

Recherche

GESTIONNAIRE ADMINISTRATIF ET FINANCIER

contrat de remplacement à durée déterminée

Le MRAX recherche un GESTIONNAIRE ADMINISTRATIF ET FINANCIER, contrat de remplacement à durée déterminée, temps plein (36h/semaine) ou à mi-temps, conditions ACS de niveau universitaire.

La personne travaillera sous la responsabilité directe du directeur de l'association. Elle assurera :
-la gestion administrative et financière de l'asbl.
-la gestion du personnel (
15
personnes)
-la comptabilité de l'association
-l'établissement des budgets et le suivi des échéances budgétaires
-la recherche et la justification des subsides (rapports financier)

Expérience et compétences
exigées en gestion financière d'une asbl.
ACS universitaire bruxellois
obligatoire.

Envoyez sans tarder une lettre de motivation accompagnée d'un CV à Monsieur Didier de Laveleye, Directeur du MRAX, 37 rue de la Poste, 1210 Bruxelles,
didier.delaveleye@mrax.be

A diffuser s'il vous plait !

19:06 Écrit par Rachid Z dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

03 mai 2008

L'homme déchu de sa nationalité après avoir épousé un Néerlandais pourrait redevenir Français en 2009

L'homme déchu de sa nationalité après avoir épousé un Néerlandais pourrait redevenir Français en 2009

LEMONDE.FR avec AFP, le 02 mai 2008

"J'ai l'impression d'être renié par mon pays, mes racines, mon héritage. Je suis traité comme un criminel." Dans des témoignages à Libération et au Parisien, vendredi 2 mai, Frédéric Minvielle, 37 ans, se dit "indigné". Ce Français vivant aux Pays-Bas a été déchu de sa nationalité française après s'être marié avec un Néerlandais et avoir acquis la nationalité de son conjoint. Installé aux Pays-Bas depuis 2002, M. Minvielle s'y est marié le 6 décembre 2003 et a acquis la nationalité néerlandaise en 2006, "parce que ce pays reconnaît mon amour et mon mariage", a-t-il expliqué.

Lorsqu'il s'inscrit sur les listes électorales du consulat à Amsterdam fin 2006 pour pouvoir voter à la présidentielle de 2007 – "j'ai voté Sarkozy qui maintenant m'enlève ma nationalité", déplore-t-il –, le consulat intrigué transfère son dossier au ministère de la justice. Selon une convention entre la France et les Pays-Bas en vigueur depuis 1985 et modifiée en 1993 et 1996, tout ressortissant d'un des deux pays acquérant la nationalité de l'autre pays perd sa nationalité d'origine, sauf en cas de mariage et de volonté expresse de conserver sa nationalité initiale.

Mais la France ne reconnaissant pas le mariage homosexuel, Frédéric Minvielle s'est vu signifier par le consulat, fin 2007, la déchéance de sa nationalité française, selon des documents dont l'AFP a obtenu copie. Il lui a été demandé dans la foulée de rendre sa carte nationale d'identité et son passeport, ce qu'il a refusé de faire. L'affaire a été révélée par le magazine français Têtu. "Si j'étais une femme mariée à un Hollandais, il n'y aurait pas eu de problème, mais je suis un homme marié avec un homme" et donc "considéré comme célibataire par la loi française alors que j'ai un acte de mariage légal", dénonce-t-il.

DÉCISION "PARTICULIÈREMENT HUMILIANTE"

La porte-parole du groupe PS à l'Assemblée Aurélie Filippetti a qualifié cette déchéance de "révoltante, violente et discriminatoire" et demandé "la révision de la convention franco-hollandaise". De leur côté, les Verts ont estimé que "la décision de l'administration française est très clairement homophobe et humiliante". L'association SOS-Homophobie s'est quant à elle élevée contre une décision "particulièrement humiliante et symboliquement inexcusable", et demande au gouvernement "de réintégrer immédiatement cet homme dans la nationalité française"...

La suite : Le Monde

rétroactes: Laurent Chambon

22:55 Écrit par Rachid Z dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

01 mai 2008

Déchu de sa nationalité française pour s'être marié à un homme

Déchu de sa nationalité française pour s'être marié à un homme

passeport_electronique_recto

Par Laurent Chambon, le 29 avril 2008

Frédéric était français. Il ne l'est plus. Parce qu'il s'est marié à un homme aux Pays-Bas. Le consulat de France lui a retiré sa nationalité car il n'a pas voulu reconnaître son mariage lorsqu'il a aussi acquis la nationalité néerlandaise. Selon une convention signée entre la France et les Pays-Bas, quiconque opte pour la nationalité de l'autre pays perd automatiquement sa nationalité d'origine, sauf s'il/elle est marié à une personne de l'autre nationalité, auquel cas la double nationalité est automatiquement accordée.

Le consulat (sous les ordres du ministère) s'est empressé de déclarer Frédéric célibataire et lui demande de rendre son passeport, sa carte d'identité et lui a confirmé sa radiation des listes électorales. Frédéric, très attaché à son pays d'origine, vit très mal ce rejet.

Tanguy Le Breton, représentant des Français aux Pays-Bas, parle de «discrimination évidente». «On voit bien que les autorités françaises discriminent en fonction de l'orientation sexuelle. Dans ce cas précis, la discrimination est symboliquement terrible, puisqu'on déchoit les gays de leur nationalité. Il est grand temps d'engager un débat sur la question et mettre fin à ces discriminations

dossier complet sur le blog de Laurent Chambon : http://laurentchambon.blogspot.com/2008/04/dchu-de-sa-nationalit-franaise-pour.html

16:10 Écrit par Rachid Z dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

21 avril 2008

De quoi Monsanto est-il le nom?

De quoi Monsanto est-il le nom?

ogm_grenade

Par Agnès Maillard, le lundi 21 avril 2008

L'entreprise Monsanto, pour une multitude de raisons plutôt rationnelles, est actuellement l'une des entités modernes qui focalise le plus d'opinions négatives à son encontre.

Quiconque a vu l'excellent documentaire Le monde selon Monsanto qu'a consacré la journaliste française Marie-Monique Robin à cette multinationale ne peut que se ranger dans le camp abondamment fourni de ses opposants.

Une simple recherche sur Google avec Monsanto est éclairante quant à la popularité négative, mais puissante, dont bénéficie la firme de Saint-Louis : plus de 4 millions de réponses. Certes les sites officiels s'affichent en premier, mais suivis de près par les sites des opposants, ô combien plus nombreux.

À la suite de la diffusion du Monde selon Monsanto sur Arte, un collectif français anti-Monsanto s'est même créé sur la toile, Combat Monsanto, avec détournement de logo et charte graphique de la cible. Un site réellement très complet, avec inventaire non exhaustif, car en constante progression des actions anti-Monsanto à travers le monde, des débats, des liens vers les affaires en cours et toute une zone très détaillée qui décortique le système Monsanto, la manière dont le groupe fait taire les opposants, s'achète la bienveillance des pouvoirs publics, pratique du lobbying à tous les étages et est maître du slapping judiciaire pour clore le bec de ses détracteurs les plus récalcitrants. Il y a des passages réellement très précis et éclairants sur la nature des actions de Monsanto, comme dans l'historique, par exemple : …

La suite : http://blog.monolecte.fr/post/2008/04/21/De-quoi-Monsanto-est-il-le-nom

15:28 Écrit par Rachid Z dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Recel de cadavres : nouvelle récidive !

Recel de cadavres : nouvelle récidive !

Après Guy Môquet : Aimé Césaire

107338352_resize_crop320par220

Par Sebastien Fontenelle, 19 avril 2008

L’obscénité, certaines fois, met du temps à bien apparaître pour ce qu’elle est, dans notre sale époque. D’autres fois : non. Je me pince, quand je lis ce matin les réactions du régime, après le décès d’Aimé Césaire. Les vautours volent bas et font main basse, déjà, sur la mémoire d’un nègre dont tout soudain ils s’éprennent ... Sarkozy chante «l’esprit libre» qui a «incarné, sa vie durant, le combat pour la reconnaissance de son identité». Fillon feule qu’il «ne craignait ni la force des images, ni leur ruptures».

Identité, rupture(s) : vois comme le défunt était sarkozyste. Vois comme ces gens-là osent tout. Vois les charognards qui, déjà, dépècent la dépouille de Césaire.

Les mêmes, rappelle-toi, qui invoquent aujourd’hui, comme le chef de l’Etat français, «le chagrin immense de toute la population (…) ultramarine» (sic).

Les mêmes, disais-je, voulaient, il y a trois ans, graver dans un marbre législatif «le rôle positif de la présence française outre-mer».

La saine émulation de la colonisation.

Les mêmes, rappelle-toi, veulent que cesse la repentance – et que renaisse la Fierté Blanche, car aussi bien, n’est-ce pas, «le drame de l’Afrique» n’est pas que Montagnac, «un des conquérants de l’Algérie», ait fait «couper des têtes, non pas des têtes d’artichauts, mais bien des têtes d’hommes»

Aussi bien, n’est-ce pas, «le drame de l’Afrique» n’est pas que Bugeaud ait voulu faire «une grande invasion (…) qui ressemble à ce que faisaient les Francs, à ce que faisaient les Goths». Aussi bien, comme tu sais : «Le drame de l’Afrique, c’est que l’homme africain n’est pas assez entré dans l’Histoire», et «ne connaît que l’éternel recommencement du temps rythmé par la répétition sans fin des mêmes gestes et des mêmes paroles». Ainsi que l’a proclamé l’henriguainique chef de l’Etat français à Dakar.

Les mêmes, rappelle-toi, ne veulent plus que les Grands Héros de l’Occident continuent de sangloter (comme de tristes pédales) – et voudraient plutôt que l’ONU inscrive «le racisme anti-blanc au rang des crimes contre l’humanité». Comme l’a réclamé naguère un essayiste médiatique – partisan, par ailleurs, de la fermeture des frontières à trop d’immigration.

Attends : j’ai pas fini. Les mêmes, rappelle-toi, passent depuis des années une main caressante au(x) fondement(s) des clercs de gros niveau qui noient le chagrin de l’Homme Blanc dans la négrophobie. Les mêmes, rappelle-toi, aiment à considérer que le crâne philosophe du sport qui a su dévoiler qu’il y avait tout de même beaucoup de Noirs dans l’équipe de France de football «fait honneur à l’intelligence française». Les mêmes, rappelle-toi, se plaisent à convier à déjeuner, en leur élyséen palais, telle historienne, décomplexéequi a su trouver les mots justes pour fustiger la polygamie endémique des nègres de nos possessions d’outre-périphérique.

Les mêmes, rappelle-toi, ont fermé leurs gueules, qui s’ouvrent désormais pour de vibrants hommages au«chantre de la négritude» – quand un entertaineur au petit pied a déploré que la bite des Noirs (ces gens l’ont grosse et longue) fasse en Afrique tant de ravages.

Les mêmes, rappelle-toi. Persécutent au faciès tous ceux qui dans nos rues sont de la couleur de peau d’Aimé Césaire – et qu’aussi bien tu retrouves noyés dans la Marne, s’ils n’ont pas les papiers où se joue désormais leur vie.

Les mêmes, pour finir. Encouragent depuis des années – au nom de leur nécessaire décomplexion. Ne serait-ce que par leur(s) silence(s), dans le meilleur des cas. La banalisation d’un racisme dégueulasse.

Qui réagit ?

«Personne. Je veux dire : pas un écrivain patenté, pas un académicien, pas un prédicateur, pas un politicien, pas un croisé du droit et de la religion, pas un "défenseur de la personne humaine"».

Et les voilà qui veulent mettre Césaire au Panthéon. Maintenant qu’il est mort, n’est-ce pas : ce foutu nègre n’est plus si dangereusement subversif, qu’on ne puisse l’honorer. Maintenant qu’il est mort, nous ferons oublier qu’il écrivit naguère :

«Une civilisation qui justifie la colonisation - donc la force - est déjà une civilisation malade, une civilisation moralement atteinte».

Au large, de grâce : ôtez de là vos pattes.

Source : http://lmsi.net/spip.php?article747

00:08 Écrit par Rachid Z dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

17 avril 2008

Les tartuffes de la faim

Les tartuffes de la faim

LE MONDE, le 16 avril 2008

Les émeutes de la faim ayant fait irruption dans les journaux télévisés, l'heure est à la mobilisation. De Paris à Washington, chacun y va de son idée pour venir en aide aux populations des pays pauvres incapables de faire face à l'augmentation des prix des denrées alimentaires de base, notamment le riz. On ne peut que saluer cet élan de générosité. Ne pas réagir serait criminel et donnerait de l'Occident une image bien peu reluisante.

Pourtant, comment ne pas se sentir mal à l'aise face à ces élans du coeur ? Car les plus généreux aujourd'hui sont peut-être les plus responsables de ce dérèglement planétaire. Les nouvelles habitudes alimentaires des pays émergents, largement importées des pays développés, expliquent en grande partie l'explosion de la demande, et donc les tensions sur les prix.

Ce n'est pas la seule raison. La concurrence des biocarburants en est une autre, essentielle. Or les Etats-Unis, si généreux avec le Programme alimentaire mondial, ont confirmé leur volonté de doubler les surfaces déjà très importantes qu'ils consacrent aux biocarburants. Face à l'automobiliste américain, le paysan haïtien ne fait pas le poids. Même chose pour l'Europe. Non seulement elle veut développer les biocarburants, mais, dans les négociations internationales, elle maintient une politique protectionniste qui déstabilise depuis longtemps les agricultures du tiers-monde et freine la réduction de la pauvreté.

Quant à la responsabilité de la Banque mondiale et au Fonds monétaire international, elle est également considérable. Pendant des décennies, ces institutions ont expliqué aux pays émergents que l'agriculture avait son avenir derrière elle. Les pays émergents ont ainsi favorisé les cultures d'exportation, destinées à leur rapporter des devises ; ils récoltent aujourd'hui les fruits amers de cette politique.

Ainsi le Sénégal exporte des produits alimentaires - que l'Europe taxe quand il a l'audace de vouloir les transformer sur place -, mais doit importer environ 80 % du riz qu'il consomme. Or, non seulement le riz devient rare, mais les spéculateurs en font parfois grimper les prix de 30 % en une journée. La générosité soudaine de l'Occident ne saurait faire oublier la part de responsabilité qui est la sienne dans la crise majeure qui menace aujourd'hui.

18:43 Écrit par Rachid Z dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

08 avril 2008

Rassemblement Contre les rafles et les déportations

Rassemblement

Contre les rafles et les déportations

affiche_d_f2_jpgmid

 

17:28 Écrit par Rachid Z dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Modification du statut ''volontaire''

Modification du statut ''volontaire''

A l 'attention de madame (CDH) Joêlle Milquet - Ministre de l'emploi

madamenon

Par Thierry Balsat, Superchômeur, le 08 avril 2008

Je sollicite par la présente un entretien à votre plus diligente discrétion en vos bureaux.

En effet, j'aimerais connaître votre position ainsi que vos intentions en votre qualité de Ministre de l'emploi sur l'impulsion que vous envisagez de donner notamment au statut du chômeur/volontaire.

Nous sommes effectivement des milliers de demandeurs d'emploi actuellement occupé comme volontaire dans différents secteurs socio-économiques, culturels , hospitaliers, associatifs et autres et pour lesquels le plan d'accompagnement des chômeurs tel que prévu aujourd'hui mérite selon moi quelques aménagements importants sous peine de voire un nombre important de ces acteurs disparaître de ce circuit professionnel tampons.

Je pense qu'il est aujourd'hui, plus qu'hier encore, nécessaire de distinguer le bénévole/volontaire de longue durée d'un demandeur d'emploi disponible et que dès lors un véritable statut social s'impose naturellement et qu'il faille donner une nomenclature autre à toutes ces personnes oeuvrant journellement de par leur disponibilité pour la collectivité les rendant de fait moins disponible pour l'administration.

Je ne doute un seul instant que votre volonté proactive s'est déjà penché sur cette problématique récurrente et que vous avez déjà des pistes concrètes à proposer en la matière compte tenu des demandes répétées ces dernières années et pour lesquels vos prédécesseurs à votre poste se sont contentés d'un no-reply.

Je reste donc des plus attentifs à l'attention que vous voudrez bien apporter à la présente.

17:21 Écrit par Rachid Z dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

07 avril 2008

Police Partout, "Socialistes" Nulle Part

Police Partout

"Socialistes" Nulle Part

b1e0986b2df02cee481930df38ea379a

Par Sébastien Fontenelle, le 06 avril 2008

En effet, ce régime pue la terreur abjecte qui fait que des sans-papiers traqués préfèrent désormais crever, plutôt que de tomber entre les mains de ses nemrods assermentés.

En effet, ce régime pue la mort.

(Inconscient que des colères montent, qui se finiront dans la rue.)

En effet, ce pays pue la mort.

En effet, nous laissons faire.

En effet, nous nous habituons à tolérer l'intolérable.

En effet, Baba Traoré, poursuivi par des keufs, mort noyé avant-hier à Joinville-le-Pont, n'a eu droit, hier soir, dans "Le Monde", qu'à deux ou trois petites lignes - de celles que la presse consacre en général aux chiens écrasés.

En effet, le Parti "socialiste" a déploré après sa noyade "les drames humains frappant les sans-papiers".

Et en effet, à la ("belle") manif d'hier, où fut rappelé que "la xénophobie d'Etat tue", et que désormais elle tue régulièrement, il n'y avait, dans le cortège, pas le moindre putain de "socialiste".

(Sans doute que tu étais occupé, triste clown, à lécher le Marché pour mieux te positionner dans la course aux prébendes?)

Et en effet, il y a ce vieux dicton que les paysans beaucerons opposent volontiers aux veules et doucereux félons qui vont se paluchant au rythme de leurs sempiternels reniements: "Qui ne dit mot consent, misérable bouffon".

Source : http://vivelefeu.blog.20minutes.fr/ 

 

05:14 Écrit par Rachid Z dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

04 avril 2008

INFO MEDICALE

INFO MEDICALE

canette-grande

Article paru dans 'CADUCEE', revue d'information professionnelle médicale.

Il y a quelque temps mourut une femme dans des conditions absurdes. Elle était allée avec quelques amis, un dimanche, faire une excursion en barque et avait mis des boites (des canettes)de rafraîchissements dans la glacière. Le jour suivant, lundi, elle était admise à l'hôpital universitaire, pour en sortir morte le mercredi.

L'autopsie a révèle une LEPTOSPIROSE, symptômes fièvre élevée, atteinte hépatique avec jaunisse et hémorragies fulgurante provoquée par une boisson en boite qui avait été consommée sans verre, dans la barque.

L'examen des boites a confirmé qu'elles étaient infectées d'urine de rats, et dont de leptospires.

Probablement, la personne en question n'avait pas lavé la partie supérieur de la boite avant de boire, et a été contaminée par l'urine de rat, qui contient des substances toxiques et mortelles, parmi lesquelles les leptospires qui provoquent la LEPTOSPIROSE.

Les boissons et autres aliments en boite sont emmagasinés dans des hangars infestés de rongeurs, et sont transportés jusqu'au point de vente sans passer par aucun type de nettoyage.

Chaque fois que vous achetez une boite ou une canette, lavez consciencieusement la partie supérieure avec de l'eau et du détergent, et rincez bien, avant de mettre au frigo, ou à la bouche.

Selon une étude réalisée par INMETRO (Espagne), les couvercles des boites de conserve et canettes de boissons sont plus contaminés que les WC publics.

L'étude démontre que la quantité de germes et de bactéries contenus dans les couvercles et les boites est si grande qu'il est indispensable de bien les laver avec de l'eau et du détergent, puis de rincer abondamment.

DISTRIBUEZ CETTE INFORMATION A LA PLUS GRANDE QUANTITE DE GENS POSSIBLE.

RECU DE LA DIRECTIONS DES RESSOURCES HUMAINES DE L'HOPITAL DE GENEVE.

MERCI DE FAIRE SUIVRE

 

21:20 Écrit par Rachid Z dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

03 avril 2008

Appel à tous ceux qui luttent contre la pauvreté

Appel à tous ceux qui luttent contre la pauvreté

Depuis 1993 les organisations qui luttent contre la pauvreté en Belqique organisent des fêtes et des débats sur la précarité et l' exclusion sociale, le droit au logement et les prix montants de l' énergie. Ils invitent des politiciens, des ministres, des sénateurs ou des bourgmestres afin d' expliquer l' injustice de la pauvreté. Et les gens en pauvreté, ils écoutent plein de bonne volonté les promesses vides et vaines pour la centième fois. L' année passée, le Réseau Flamand a même incité les gens à mettre des draps par la fenêtre le jour du 17 octobre, pour que les démunis pouvaient s' échapper à la pauvreté. Bien sûr, c' était symbolique !!! Mais soyons honnêtes, ce n'était QUE symbolique, et on en a marre de leur symbolisme bourgeois, libérale et vide qui nous amènera rien du tout à la fin du voyage.

Le jour du 17 octobre devrait être une journée de résistance et pas de distraction (soyons clairs, on n' est pas du tout contre la distraction ou contre des fêtes, mais ça ne peut pas être la SEULE chose organisé par le Réseau Flamand, et SURTOUT PAS sur la Journée internationale pour l'élimination de la pauvreté ). Il y a un manque de militantisme en général, et surtout dans les activités organisés par les organisations qui devraient s' en occuper.

Le week-end passé (29 mars 2008) il y avait une manifestation de masse à Paris de 30.000 personnes handicapés avec des revenus trop bas qui ont montré leur poing. Ils se sont montrés dans les rues de la capital de la France et ils ont manifesté contre le gouvernement néolibéral de Sarkozy. Pourquoi serait-il impossible de faire une chose pareille en Belgique ? Prenez exemple sur les gens handicapés de la France, ils n' ont pas eu peur de se montrer et de crier leur rage contre leur exclusion.

http://video.aol.com/video-detail/les-handicapes/3868478331 (vidéo)

http://www.dailymotion.com/cluster/news/visited-week/tag/manifestation+handicapés/video/x4wn7r_manif-handicape-2_news (vidéo)

http://www.leparisien.fr/home/info/vivremieux/articles/LES-HANDICAPES-CRIENT-LEUR-REVOLTE-DANS-LA-RUE_298107606 (article)

Le Comité pour la Justice Sociale et le 'Armoedevakbond' appelle tous ceux qui prétendent lutter contre la pauvreté de faire bouger les choses le 17 octobre et de ne plus se laisser ridiculiser par des activités ludiques, vidées de sens et vendues à la bourgeoisie libérale. Il faut agir pour obtenir. Prenez exemple sur les sans papiers de l' UDEP aussi, et agissez finalement !!!! Les sans papiers n' ont jamais eu honte de se montrer malgré tous les dangers qui les menacent (incarcération, maltraitance, expulsion,…).

http://www.indymedia.be/node/24559 (UDEP in Gent)

Aujourd'hui se ne sont QUE les sans papiers en Belgique et les handicapés en France qui LUTTENT pour leurs propres droits ET pour les vôtres. Et VOUS ? Qu' est-ce que vous ferez le 17 octobre ?

Nous appelons les gens en pauvreté et leurs organisations à rédiger un texte plateforme et d' organiser un manif le jour du 17 octobre. Nous voulons discuter avec vous sur les revendications et nous vous invitons de les présenter TOUS au même jour !!! Avec un manif de solidarité de tous les gens qui vivent en pauvreté, tous les gens malades ou handicapés qui peuvent venir, tous les organisations des sans papiers, tous les gens exclus, tous les patient(e)s psychiatriques, tous ceux qui en ont marre, de leur politique néolibérale

TOUS ENSEMBLE – L'UNION FAIT LA FORCE !!!!

POUR UN 17 OCTOBRE DIFFERENT !!!

Contact

CsocG.CJSoc@gmail.com

armoedevakbond@hotmail.com

http://www.bloggen.be/comite_voor_sociale_gerechtigheid/

http://groups.msn.com/armoedevakbond/_whatsnew.msnw

 

 

22:04 Écrit par Rachid Z dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

30 mars 2008

Objectivité Intérieure

Objectivité Intérieure

329689

Par Charles Baudouin, extrait de Psychanalyse du symbole religieux, 1957

Tous ces symboles marquent autant de moments dans la recherche du «soit» ou de la «personne» réelle, au-delà du «moi» empirique et apparent. Ce qu’il faut entendre exactement par cette quête, nous avons essayé de le dire dans Découverte de la Personne.

Plus récemment, Fritz Medicus a insisté fortement sur le caractère de totalité, qui définit la vie religieuse. Il montre l’homme morcelé qui aspire à reconstituer son unité, et l’homme de notre temps a, selon lui, plus de peine que ces devanciers à être un homme complet ; sa spécialité devient trop souvent son «vampire». Lorsqu’une croyance religieuse se désorganise, les hommes qui ne se résigne pas à sa perte, en cherchant d’instinct un équivalent dans la vie intellectuelle, ou morale, ou esthétique ; telle ou telle fonction de l’esprit se trouve ainsi investie de la qualité religieuse ; il arrivera même qu’un penseur voie alors dans la philosophie, par exemple, un aboutissement nécessaire de la religion à un stade avancé de son évolution.

Mais il y a là, précise Medicus, une duperie : aucune fonction isolée ne peut revendiquer la place de la religion, dont le propre est de réaliser la totalité même. Une religion qui ne serait qu’intellectuelle, ou morale ne serait être tenue pour une religion authentique ; une religion purement esthétique, tout insuffisante qu’elle soit à son tour, tiendrait cependant par rapport aux précédentes une position privilégiée, car elle serait moins unilatérale ; l’art est assez large, assez souple pour assumer certains éléments intellectuels ou éthiques et leur permettre de se faire valoir à travers lui ; enfin il nous ramène au symbole qui est selon Medicus, la forme par excellence sous laquelle il appartient à la réalité religieuse de se manifester.

C’est là ce qui rend irremplaçables les manifestations religieuses et mystiques - au même titre que les productions de l’art. Lorsqu’un intellectualisme, un positivisme étroit, prétendent les rejeter, ils ne les suppriment pas ; ils les «refoulent» seulement, et comme toutes les réalités intérieures refoulées, celles-là continuent leur vie souterraine. Le fait religieux refoulé accomplit une régression à des stades religieux primitifs et barbares, et suscite alors des explosions parfois déconcertantes. Ou bien ce seront des produits de substitution très saugrenues, mais parfois très perfides.

Le Dr René Laforgue a là-dessus une forte page, dans sa Psychopathologie de l’Échec : il montre «le désarroi de tant d’êtres et de collectivités qui, privés de Dieu, se sont mis à la recherche de divinités nouvelles». Pour certains «le rituel du travail équivaut au rituel religieux». Ce qui est encore raisonnable. Mais «parfois la divinité chassée est remplacée par une obsession, une drogue, une maladie, et le couvent par la maison de correction, la prison ou la maison close».

Practicien , Laforgue insiste alors sur la question de «la maladie substituée à Dieu» en rappelant «comment des maladies organiques se créent et se cultivent. La tuberculose pulmonaire, par exemple, peut prendre la place de Dieu et asservir l’individu au même titre qu’une foi avec ses servitudes. Il y a les croyants de la tuberculose, comme ceux de la drogue, d’un ulcère d’estomac ou de la syphilis».

«Le commerce de ces croyants avec leur maladie est caractérisé par une sorte de rituel religieux. Nous avons ainsi affaire au rituel du traitement qu’entraînent ces maladies, communion avec les médicaments, rituel de la désintoxication, de la désinfection substituée à la purification. D’innombrables existences humaines sont consacrées à ces formes de pratiques religieuses inconscientes, qui ont succédé à la religion courante. Un commerce analogue peut aussi s’établir entre un homme et des troubles gastro-intestinaux qu’il cultive, des pilules avec lesquelles il communie. Ces troubles dégénèrent parfois en cancer, auquel on s’immole.»

Si ces produits de substitution, nettement pathologiques, retiennent particulièrement l’attention du médecin il en est beaucoup d’autres, plus ou moins anodins, acceptables ou sacrilèges. Pour bien des jeunes gens d’aujourd’hui, élevés sans religion, il est clair que la gymnastique matinale est un rituel, parfois un ascétisme. Nous voyons des bourgeois assez voltairiens, qui ont certes désappris le benedictus, mais ne sauraient se mettre à table sans tourner, avec dévotion, le bouton de la radio ; alors s’allume la petite lumière, qu’un chroniqueur, par allusion à l’adoration perpétuelle, appelait un jour, non sans profondeur, «la lampe de la profanation perpétuelles» et ils exigent un silence religieux pour l’audition des «dernières nouvelles». Culte inverti, par surcroît, qui à l’éternel substitue l’actuel le plus extrême. Et le dimanche, ses esprits forts se mettent en devoir de lire avec componction le supplément sportif du journal, non sans une ferveur digne de l’évangile du jour. Quid plura ? Il y a longtemps que saint Paul a su parler avec vigueur de ceux qui, ayant perdu Dieu, ont fait de leur ventre un dieu.

Voilà de quoi donner à réfléchir à bien des gens instruits de notre temps, qui se sont détachés des pratiques confessionnelles par simple raison de sincérité. Veut-on abandonner la religion, parce que les Eglises et les dogmes ne satisfont plus ? Il faut savoir que l’on court un grand risque ; la pensée religieuse, que l’ont croit supprimée, subsiste en réalité, mais sous une forme régressive. On me montre de beaux exemples de «saints laïques». Je crois bien ! Mais on me montre aussi des gens qui vivent à Paris ; et cependant, les statistiques sont là, prouvant que les Parisiens de la troisième génération sont rares : il faut toujours un afflux de sang frais, venu des champs. Les saints laïques que j’ai connu possédaient un subconscient religieux (surtout s’ils étaient anticléricaux!) Mais que donnera la troisième génération Laïque ?

Cela pose un redoutable problème éducatif. Je ne prétends pas l’avoir résolu. Connaissant le prix de la sincérité, je ne saurais conseiller à des parents d’enseigner à leurs enfants des croyances qu’ils ne partagent pas ; mais je ne voie que trop ce qui manquera, de ce fait, à ces enfants-là, et que leur armature morale sera plus difficile à construire.

D’une manière ou d’une autre, il importe que l’être humain apprenne à reconnaître en lui l’existence d’une fonction religieuse, qui se nourrira d’aliments grossiers, lorsqu’on négligera de lui en proposer de raffinés. Devait-on admettre que toutes les interprétations métaphysiques traditionnelles de cette fonction sont erronées, il n’en resterait pas moins qu’elle possède une réalité psychologique, voire biologique, indéniable. Elle ressortit à cette «objectivité intérieure», qu’on ne saurait supprimer, plus que l’autre, par la politique de l’autruche.

18:26 Écrit par Rachid Z dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

23 mars 2008

Le lobby sioniste fait limoger un sous-préfet‏

Le lobby sioniste fait limoger un sous-préfet‏

apartheid

Avant-propos

Je tiens ici à exprimer mon entière solidarité avec le désormais ex-sous-préfet Bruno Guigue, victime du lobby sioniste.

Pierre-Yves Lambert

http://suffrage-universel.be/

Par AFP, LIBERATION.FR : le 22 mars 2008

Un sous-préfet limogé pour une tribune violemment anti-israélienne

Le sous-préfet de Saintes a été révoqué par le ministère de l'Intérieur après la publication d'un texte sur Oumma.com

Le sous-préfet de Saintes (Charente-Maritime), Bruno Guigue, a été limogé après avoir publié une tribune "violemment anti-israélienne" sur le site internet "Oumma.com", a-t-on appris samedi auprès du ministère de l'Intérieur.

Dans une tribune publié le 13 mars, M. Guigue estime notamment qu'Israël est "le seul Etat au monde dont les +snipers+ abattent des fillettes à la sortie des écoles". Il ironise également sur les "geôles israéliennes, où grâce à la loi religieuse, on s'interrompt de torturer pendant Shabbat".

La ministre de l'Intérieur, Michèle Alliot-Marie, a "été mise au courant mercredi du contenu de cette tribune et a immédiatement décidé de mettre fin aux fonctions" de M. Guigue, a-t-on indiqué au ministère de l'Intérieur, sans fournir plus de précision.

Enarque, normalien, M. Guigue a publié plusieurs ouvrages, dont "Proche-Orient: la guerre des mots", et tribunes sur la situation proche-orientale.

Source : http://www.liberation.fr/actualite/societe/317154.FR.php

14:54 Écrit par Rachid Z dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |