04 juillet 2011

Rencontre avec Etienne Tshisekedi

Rencontre avec Etienne Tshisekedi

Samedi 09 juillet à 14h00

 

E.-Tshisekedi.jpg

23:45 Écrit par Rachid Z dans Conférence-débats | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

27 mai 2011

L'intervention militaire belge en Libye ?

L'intervention militaire belge en Libye ?

L'intégralité de la conférence-débat organisée le 08 avril dernier par l'association Intal. Souhail Chichah, professeur en Economie politique s'oppose aux arguments émis par Juliette Boulet, députée fédérale Ecolo pour justifier l'aventure militaire belge en Libye ... 

"Droit d'ingérence, droit du plus fort"

"Droit d'ingérence, droit du plus fort"

L'intégralité de la conférence-débat organisée le 04 avril dernier par les étudiants socialistes de l'ULB 

17:55 Écrit par Rachid Z dans Conférence-débats | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

11 mai 2011

Conférences/déjeuner : Le Maroc dans un monde en mouvement…

Conférences/déjeuner

Le Maroc dans un monde en mouvement…

 

IMG_16720.jpg

 

A l’initiative de Philippe Moureaux, bourgmestre (PS) de Molenbeek St-Jean et Méditerrania ASBL

Le 21 mai 2011 de 09h à 17h au Château du Kareveld, avenue Jean de Hoese à 1080 Bruxelles

Avec la participation de :

Philippe Moureaux (PS) : bourgmestre, historien et ministre d’État

Samir Addahre : ambassadeur du Maroc en Belgique

Alem Menouar : ambassadeur du royaume du Maroc auprès de l’Union européenne

Louis Aucoin : expert en droit constitutionnel (Boston USA)

Lucien Nouwynck : avocat général près la cour d’appel de Bruxelles

M. Zerouki : magistrat de la famille, Maroc

Anas Loukili : magistrat de la famille du Maroc en Belgique

Ahmed Chakri : avocat au Barreau de Rabat, expert international

Badia El Belghiti (CDH) : conseillère communale à Molenbeek

Conférence-débat : Quand les peuples se soulèvent au Maghreb et en Egypte

Conférence-débat

Quand les peuples se soulèvent au Maghreb et en Egypte

Et vous ?

 

IMG_16730.jpg

Colloque international : Mariages Forcés

Colloque international

Mariages Forcés

Journée de réflexion internationale sur la prise en charge globale des victimes

Le 20 mai 2011

Hotel Bloom, 250 rue Royale, 1210 Bruxelles

Programme :

08h30 : Accueil des participant-e-s

09h00 : Nuran Ciçekliçer, présidente du Réseau Mariage et Migration, Belgique : Mot de bienvenue et introduction à la journée

09h30 : Kay Sweet, Forced Mariage Unit, United Kingdom : «Un dispositif public pour accompagner les victimes de mariage forcé : l’expérience britannique»

10h15 : Corinna Ter-Nedden, Papatya - Centre d’accueil pour adolescentes et jeunes femmes, Allemagne : «Parcours d’évolution d’un refuge généraliste»

11h00 : Pause café

11h15 : Débat

12h30 : Déjeuner offert

13h45 : Latifa Drif, Réseau jeunes filles confrontées aux violences et ruptures familiales, France : «Mise à l’abri des victimes et mobilisation des professionnel-les»

14h30 : Christine-Sarah Jama, Voix des Femmes, France : «Repères pratiques pour la mise en œuvre positive d’une ligne téléphonique d’écoute des victimes de mariage forcé»

15h15 : Pause café

15h30 : Débat

16h40 : Conclusions en la présence de Uçan Süpürge, association de femmes, Ankara, Turquie : Présentation de la campagne de lutte contre les mariages précoces et forcés

17h00 : Allocutions de Clôture :

Emir Kir (PS), ministre en charge de la formation professionnelle, de la Culture, du Transport scolaire, de l’Action sociale, de la Famille, du Sport et des Relations internationales à la Commission

Fadila Laanan (PS), ministre de la Culture, de l’Audiovisuel, de la Santé et de l’Égalité des Chances

Charles Piqué (PS), ministre-président de la Région de Bruxelles-Capitale

Inscription Obligatoire : info@mariagemigration.org

Renseignements :

 

Monia Elimari, coordinatrice du Réseau Mariage et Migration :

monia@mariagemigration.org

02/241 91 45

10 mai 2011

Le Conseil de Police: démocratique ?

Le Conseil de Police : démocratique ?

Démocratie Schaerbeekoise vous invite à une soirée débat sur :
A quoi sert le Conseil de Police ?

Exerce-t-il réellement un contrôle sur la police ?

Comment se fait-il qu'on semble y poser si peu de questions ?

Un cas d'école : les caméras de surveillance ...
 
Nos invités : Clotilde Nyssens (CDH) et Vincent Vanhalewyn (Ecolo), membres du Conseil de Police Schaerbeek-Evere-St.Josse
 
Mercredi 18 mai, 20h00 à 22h00 au Sesam'

 
Rue Josaphat 121, 1030 Schaerbeek

Entrée libre

28 avril 2011

Conférence : «Crains Allah où que tu sois»

Conférence

«Crains Allah où que tu sois»

VENDREDI 29 AVRIL 2011

L'EMJF organise une conférence à la salle turque du GALION

 93600 Aulnay Sous Bois, aux 3000.

Avec l'IMAM FERJANI (l'IMAM de Villepinte) et l'IMAM MEHDI, auteur des CD distribués par l'EMJF et l'élève de Cheikh BACHIR de Villiers.

Sur place stand de restauration. A partir de 20h.

Pour plus de renseignements : 06.14.40.42.67 ou 06.34.30.96.90

Conférence-débat : La Tunisie après Ben Ali : vigilance et espoir

Conférence-débat

La Tunisie après Ben Ali : vigilance et espoir

rcd dégage.jpg

Vendredi 13 mai 2011 à 20:15 heures

Avec Nadia Essalah, Rafaël El Ghraïbi et Luiza Toscane

Nadia Essalah et Raphaël El Ghraïbi sont membres du Front du 14 Janvier – Belgique

Luiza Toscane est bénévole à l’Action Chrétienne pour l’Abolition de la Torture et spécialiste de la Tunisie

Dans le sillage de la chute de la dictature est né le Front du 14 Janvier, regroupement pluraliste de gauche qui entend défendre et approfondir le processus révolutionnaire, sur les plans démocratique, économique et social, et combattre ce qui reste de l’ancien régime. Le Front du 14 Janvier – Belgique s’est adressé à l’UPJB pour organiser une rencontre judéo-arabe en solidarité avec la révolution tunisienne. L’occasion aussi d’aborder la place des Juifs dans la société tunisienne, sous la dictature et aujourd’hui. (Le silence (complice) adopté durant cette période bénaliste par les artistes franco-tunisiens juifs, par exemple, que sont Patrick Bruel ou Michel Boujenah nous autorise à penser qu'ils s'en accommodaient plutôt bien... de la dictature!) (Rachid Z)   

Nous avons également invité Luiza Toscane, militante des Droits humains indépendante qui a suivi depuis une vingtaine d’année la question des prisonniers politiques et de la torture sous Ben Ali.

PAF : 6 €, 4 € (membres UPJB), 2€ (tarif réduit)

UPJB

Rue de la Victoire 61

1060 Bruxelles

02 537 82 45

 www.upjb.be

upjb2@skynet.be

Conférence-débat : Qui sont les Frères musulmans ?

Conférence-débat

Qui sont les Frères musulmans ?

Vendredi 6 mai 2011 à 20:15 heures

Avec Brigitte Maréchal et Michaël Privot

Brigitte Maréchal est islamologue, directrice du Cismoc (Centre interdisciplinaire d’études de l’islam dans le monde contemporain), auteur de Les Frères musulmans en Europe. Racines et discours, PUF, 2009

Michaël Privot est administrateur d’un mosquée à Verviers et membre des Frères musulmans, coauteur du livre d’entretiens Tareq Oubrou, profession imam, Albin Michel, 2009

Ils incarnent le danger islamiste, au même titre que les salafistes dont on ne voit pas ce qui les en distingue. Ils inspireraient Tariq Ramadan, qui s’en défend. Ils sont aux portes du pouvoir en Égypte, tandis que le Hamas est leur branche palestinienne. Sont-ils une menace en Europe? ? Bref, tout le monde les craint, mais que sait-on vraiment d’eux ?

PAF : 6 €, 4 € (membres UPJB), 2€ (tarif réduit)

27 avril 2011

Les pâtes dans l’Occident musulman au Moyen Âge

Pasta !

Les pâtes dans l’Occident musulman au Moyen Âge

Par Mohamed Oubahli, Docteur ès histoire de la gastronomie (EHESS-Paris)

Organisé en collaboration avec le Centre de Gastronomie historique de Bruxelles

Jeudi 28 avril 2011 à 18H30

Bibliothèque des Riches Claires

Rue des Riches Claires 24 - 1000 Bruxelles

Tél. : 02/548.26.10 Fax : 02/548.26.48

"ZAMBA ZAMBA" - "KABILA DEGAGE"

"ZAMBA ZAMBA" - "KABILA DEGAGE"

Samedi 23 avril dans les rues de Bruxelles, environs mille personnes originaires de la République Démocratique du Congo et venus de plusieurs villes européennes ont inlassablement dansé, chanté et scandé, sous des rythmes entraînants, des slogans hostiles au président Joseph Kabila, à la dynastie et au gouvernement du royaume de Belgique et aussi à l’ex-Commissaire européen, Louis Michel (MR) …

09 avril 2011

Bahar Kimyongür porte plainte contre les plus hauts responsables de l'Etat belge

Bahar Kimyongür porte plainte contre les plus hauts responsables de l'Etat belge
 
Conférence de presse

Mercredi 13 avril 2011 à 11h

Au siège de la Ligue des droits de l'Homme

(22 rue du Boulet, près de la Bourse) 

Il y a exactement cinq ans, les plus hautes autorités politiques, judiciaires et policières de Belgique avaient osé. Elles avaient osé organisé un véritable complot d'Etat, dans la plus parfaite illégalité.

Réunis à l'initiative du Cabinet de la Ministre Laurette Onkelinx, vingt-cinq fonctionnaires d'élite avaient en effet décidé de monter une machination aussi cynique qu'épouvantable –dans le but de faire arrêter Bahar Kimyongür aux Pays-Bas, où il allait se rendre pour assister à un concert de musique.

A l'époque, on s'en souvient, la Turquie venait de lancer à l'encontre de ce citoyen belge un mandat d'arrêt international –reposant, pourtant, sur des allégations dénuées de tout fondement. Or, une fois appréhendé à l'étranger (en l'occurrence aux Pays-Bas), Bahar Kimyongür aurait pu –au regard des conventions internationales– y être «légalement» extradé vers Ankara.

Eugène Dimmock, conseiller de Guy Verhofstadt (Premier ministre); Pascale Vandernacht (chef de Cabinet adjoint de la ministre de la Justice);  Alain Lefebvre, le directeur de la Sécurité publique (Intérieur); André Demoulin, l’administrateur général de la Sûreté de l’Etat; le procureur fédéral Daniel Bernard accompagné de ses adjoints, Johan Delmulle et Leen Nuyts...: selon les révélations de différents  organes de presse bien informés (en l'occurrence, Le SOIR et La Libre), ces responsables  de premier plan s'étaient donc concertés (le 26 avril 2006) afin de définir la meilleure façon de se plier aux injonctions turques. Quitte à abandonner –à la torture et à la sauvagerie– l'intégrité physique, voire la vie, d'un de leurs ressortissants.  

Une cabale, un crime, une forfaiture...La Belgique se sera ainsi  prêtée à une abomination pour remettre (via un pays tiers) Kimyongür à des services policiers, dont il n'avait cessé de dénoncer les comportements odieux à l'encontre d'opposants politiques et syndicaux, ou de défenseurs des droits humains –alors que, au niveau européen, la Turquie est toujours classée numéro 1 en matière d'atteintes répétées aux droits de l'Homme.

Interpellé sur le territoire néerlandais, incarcéré aux Pays-Bas 68 jours durant, Kimyongür va finalement être totalement absout des imputations contenues dans le mandat d'amener turc. Le 4 juillet 2006, confirmant ses droits inaliénables à la liberté d'expression et à la liberté d'association,  notre compatriote  sera remis en liberté par les juges de la Chambre d'Extradition du Palais de Justice de La Haye.

Le 12 avril 2011, une plainte pour «coalition de fonctionnaires» sera conséquemment déposée contre X, concernant la réunion conspiratrice du 26 avril 2006 –une procédure intentable en vertu de l’article 233 du Code pénal. Celui-ci punit, en effet, de peines de prison, les fonctionnaires qui, «en réunion», auraient décidé la mise en œuvre de «mesures contraires aux lois» 

Pour expliciter toutes les raisons et circonstances qui ont justifié le dépôt de cette plainte inédite, nous vous invitons par la présente à la conférence de presse qui se tiendra le mercredi 13 avril 2011 à 11 heures précises au siège de la Ligue des droits de l'Homme (22 rue du Boulet, près de la Bourse).

Prendront part à cet événement:

Monsieur Bahar Kimyongür,

Maître Christophe Marchand,

Monsieur Benoît Van der Meerschen au nom de la Ligue belge des droits de l'Homme, et  Monsieur Jean Flinker du Comité pour la Liberté d'Expression et d'Association (CLEA)

07 avril 2011

Quand c'étaient les Belges qui émigraient…

Quand c'étaient les Belges qui émigraient…

Conférence d’Anne Morelli, Professeure d’histoire à l’ULB

Le jeudi 19 mai 2011 à 18h30 Espace Magh

Rue du Poinçon, 17 à 1000 Bruxelles

L’histoire de la Belgique a été marquée par de multiples flux migratoires de ressortissants belges... mais leur émigration a été oubliée dans nos livres d’histoire.

CARHIMA (centre d’archives et de recherche sur l’ histoire de l’immigration maghrébine et arabe) a le plaisir de vous inviter à sa conférence sur l’émigration belge qui sera donnée par madame Anne Morelli, professeure d’histoire à l’Université Libre de Bruxelles.

Les flux migratoires ont marqué – et marquent encore – l’histoire de la Belgique. Notons, toutefois, que les émigrations ont été «oubliées» dans nos histoires officielles. En effet, il est plus agréable pour un pays de se rappeler uniquement ses réussites. Evoquer les causes de l'émigration des Belges reviendrait donc à souligner la pauvreté qu’a connue la Belgique autrefois.

Les raisons des départs des Belges depuis le XVIème siècle, furent multiples (religieuses, politiques, sociales ou économiques) et les pays de leur installation nombreux (Canada, États-Unis, Russie, pays européens,…). Soulignons que l’accueil réservé à ces «nouveaux venus» ne fut pas nécessairement cordial partout.

Les Belges d’alors étaient victimes de nombreux préjugés souvent les mêmes que ceux qu’on entend à propos des populations immigrées aujourd’hui : «ils viennent prendre notre travail» ou encore «ils restent entre eux...». Leur point commun : l’espoir d’un mieux -être.

Anne Frennet-De Keyser, Présidente

Renseignements : 02 / 274 05 19 - 0472 / 21 41 84 www.carhima.be - carhima@hotmail.fr

Personnes de contact: Mohammed Boukourna, Coordinateur - Xavier Claus, Historien-animateur:

 

Avec le soutien de la Communauté Française de Belgique, Service de l’Education permanente, du Fonds d’Impulsion à la Politique des Immigrés (FIPI) et l’Espace Magh.

22:51 Écrit par Rachid Z dans Conférence-débats | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

06 avril 2011

Conférence-débat Les élèves primo-arrivants : Entre soif de réussite et désenchantement

Conférence-débat

Les élèves primo-arrivants : Entre soif de réussite et désenchantement

La Voix des Femmes a le plaisir de vous inviter à notre conférence sur les élèves primo-arrivants, la matinée du 29 avril, au Sleep Well (rue du Damier 23 - 1000 Bruxelles - métro Rogier, derrière l’Innovation)

Programme :

9h00-9h15 Accueil

9h15-9h30 Introduction : Fouzia Haddache, coordinatrice de l’école de devoirs, La Voix des Femmes

9h30-9h50 Les besoins et les difficultés des jeunes primo-arrivants : observations de terrain : Brigitte Welter, service communal de médiation scolaire de St-Gilles

9h50-10h10 Exemple de classe passerelle en région Bruxelloise : Marie-Ange Veyckemans, professeure de classes passerelles de l’Institut Cardinal Mercier de Schaerbeek

10h10-10h30 Exemple d’actions menées par le milieu associatif : Virginie Maingain, fondatrice de l’école de devoirs pour primo-arrivants Chom’hier-aid

10h30-11h00 Pause

11h00-11h20 Propositions de révision du dispositif de classe passerelle : Recommandations de la Plate forme Mineurs en exil : Alain Clignet, coordinateur de la classe passerelle au Campus Saint-Jean

11h20-11h40 Faire vivre la langue française aux primo-arrivants : Wivine Drèze, chercheuse, praticienne en didactique du Français Langue Étrangère (Université de Mons)

11h40-12h00 L’accueil des primo-arrivants en Région Bruxelloise : La place des jeunes : Philippe Sterckx, conseiller du Ministre-Président du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale

12h00-12h30 Débat avec la salle

Réservation souhaitée au 02 218 77 87 ou lvdf@lavoixdesfemmes.org

Avec le soutien du service Éducation Permanente de la Communauté française