23 mars 2012

Avis de la Communauté Israélite de Bruxelles

Avis de la Communauté Israélite de Bruxelles

La Communauté Israélite de Bruxelles and the Conférence of European Rabis

have the pleasure in inviting you to the présentation of the "Prix du Judaïsme Européen" - Prix Lord Jakobovits"

to H.E. Prof Jerzy BUZEK

President of the European Parliament 2009 to 2012

In the presence of H.E. Mr Martin SCHULZ

President of the European Parliament

Tuesday 27 March 2012 at 14.00 sharp,

At la Grande Synagogue de l'Europe, Rue de la Régence 32, 1000 Brussels

Kindly take your seats by 13.45

 R.SV.P à Communauté Israélite de Bruxelles

Phone: + 32 02 512 43 34

Fax: 02 512 92 37

e-mail. info@synaregence.eu

 Adresse et réservations

Musée Juif de Belgique

 Rue des Minimes 21

 1000 Bruxelles

 02 512 19 63

edu@mjb-jmb.org  

www.mjb-jmb.org

09:24 Écrit par Rachid Z dans Conférence-débats, Cultes | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

20 mars 2012

Napoleon : un ex rappeur reconverti à l'Islam

Napoleon

Un ex rappeur reconverti à l'Islam

Ceci est l'histoire de Mutah Wassin Shabazz Beale, plus connu sous son nom de scène Napoléon.

Mutah a grandi dans une famille musulmane de mère portoricaine et de père Afro-américain.

Agé de trois ans, lui et ses frères ont assisté au meurtre de ses parents par des amis de la famille, qui faisaient parties de l'association "Nation of Islam".

Suite à cette douloureuse expérience, il a déménagé avec ses frères dans le New Jersey à Irvington chez ses grands-parents.

En 1994, il a fréquenté un jeune nommé Yafeu "Kadafi" Fula qui était le fieul de Tupac Shakur.

La mère de Kadafi a raconté l'histoire de Mutah à Tupac et ce dernier a alors décidé de lui donner une chance.

Mutah intégra alors le groupe Dramacydal sous son propre nom.

En 1995 Mutah fit une apparition sur le titre "Outlaw" du célèbre opus de Tupac "Me against the world".

Ils (Hussein, Kadafi, Kastro, E.D.I. and Makaveli (Tupac)) fondirent le groupe Outlaws et c'est à cette occasion que Tupac donna un nom de scène à chacun des artistes. Ces noms étaient basés sur des personnages historiques, ennemis des Etats-Unis. Et c'est ainsi que Mutah pris le surnom de Napoléon faisant référence à l'empereur Napoléon Bonaparte.

En 1996 Mutah (aka Napoleon) fit d'autres featuring avec Tupac sur son double album "All eyez on me".

Et cette aventure prit fin lors de l'assassinat de Tupac le 7 septembre 1996.

En 1997 le groupe déménagea en Californie pour donner un second souffle à leur carrière.

Ils signèrent avec Death Row Records (album "Still I rise") pour ensuite fonder leur propre maison de disque avec laquelle ils sortirent deux albums (Ride Wit Us Or Collide Wit Us et Novakane).

En 2005 il sorti son album solo sans réel succès et finit par complètement quitter le monde du hip hop entre autre parce que le mode de vie de l'artiste était incompatible avec celui d'un musulman tel qu'il était devenu.

N'oubliez pas la conférence avec la venue de l'ex rappeur US Napoleon, ex-membre du groupe Outlawz de Tupac. Belgo Da3wa en collaboration avec le Centre Islamique et Culturel de Belgique l'ont invité pour une conférence intitulée «De 2pac à l'Islam et son impact» le 24 mars 2012 à 19h00.

Centre Islamique et Culturel de Belgique

Parc du Cinquantenaire 14 - 1000 Bruxelles

Rejoignez Belgo Da3wa sur Facebook :

http://www.facebook.com/belgoda3wa

07 mars 2012

Cycle de conférences à l’ULB : VIVRE ENSEMBLE

Cycle de conférences à l’ULB

VIVRE ENSEMBLE

Depuis plusieurs mois, l'ULB suscite l'attention voire même la polémique de par son actualité et la tenue de certains débats tant au sein qu'en dehors de la communauté universitaire. C'est pour cette raison que l'Université lance un mois du "Vivre ensemble", en collaboration avec le Cercle du libre examen.

Comme le rappelle le recteur Didier Viviers: "L’ULB s’est toujours montrée attentive à toutes les cultures. Elle recherche dans leur mise en contact une source de progrès pour chaque individu, rejetant tout sectarisme, tout repli identitaire, quel qu’il soit. C’est précisément par la mise en œuvre d’un dialogue interculturel, respectueux de chacun, que nous pensons pouvoir apporter à la société de demain les clés d’une réussite sociale et du bien-être de tous. Mais la jouissance de la liberté passe par le respect des règles indispensables à la construction d’un cadre de vie commun."

Le lundi 12 mars

Peut-on rire de tout ?

Le mercredi 14 mars

Féminismes d'ici et d'ailleurs

Le jeudi 15 mars:

La médiacrité - Rôle et déontologie des médias d'information

Le mercredi 21 mars

Vivre ensemble, Couples et familles multiculturels

Le jeudi 29 mars

Vivre ensemble dans une société multiculturelle

Le mardi 17 avril

Oser le débat dans une société multiculturelle

Consultez le programme!

15:33 Écrit par Rachid Z dans Conférence-débats | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

05 mars 2012

Interdiction de salle lors de la conférence avec T. Ramadan, M.E Nabe et N. Ennasri : Honte aux imposteurs qui trahissent

Interdiction de salle lors de la conférence avec T. Ramadan, M.E Nabe et N. Ennasri

Honte aux imposteurs qui trahissent

CMF, le 5 mars 2012

Le Collectif des Musulmans de France dénonce avec la plus grande fermeté l'annulation, sans motif, de la réservation de la salle Courmont à Lille. En effet, le vendredi 2 mars devait s'y tenir une conférence avec Tariq Ramadan, Marc-Edouard Nabe et Nabil Ennasri autour du thème : "Des révoltes des quartiers en France au réveil arabe : enseignements et perspectives." Suite à un prétexte administratif fallacieux, la municipalité de Lille a décidé d'annuler le débat piétinant ainsi la liberté d'expression.

Il ne fait aucun doute que c'est la présence de deux intellectuels aux idées dérangeantes qui a motivé cette décision. Cette annulation est intolérable d'autant plus que ce n'est pas la première fois que M. Ramadan fait l'objet d'une censure sur le territoire français. Fort heureusement, les organisateurs de la rencontre ont pu se rabattre vers une solution de dernière minute et le débat a finalement pu se tenir dans des conditions décentes.

Il y en a assez de ces délits d'opinion à répétition qui ne visent pas uniquement M. Ramadan mais tous les discours qui s'opposent à la pensée unique et aux intérêts des thuriféraires du pouvoir. Il devient urgent de dépasser le stade de l'indignation. Le CMF invite donc tous ses concitoyens à sanctionner lors des prochaines échéances électorales tous les partis politiques qui ont un respect de la liberté d'expression à géométrie variable notamment à l'endroit d'intellectuels musulmans ou citoyens musulmans engagés et indépendants. Ces positions aussi lâches sont indignes de partis qui trahissent ainsi les principes républicains du pluralisme et du débat d’idées !

L'atmosphère de criminalisation de la pensée qui règne en France est aujourd'hui inquiétante. Après les colloques sur l'Apartheid israélien annulés récemment dans des universités à Paris et à Lyon, c'est au tour d'intellectuels d'être punis pour délit d'opinion. Plus que jamais la prudence citoyenne et la sanction électorale s'imposent pour exiger de la classe politique un minimum de respect et de dignité.

02 mars 2012

Hani Ramadan : "Je suis leader de ma vie"

Conférence

Hani Ramadan

"Je suis leader de ma vie"

1-c04d27f803.jpg

27 février 2012

Avignon : L’apartheid israélien au cœur de la campagne BDS

Avignon

L’apartheid israélien au cœur de la campagne BDS

SEMAINE INTERNATIONALE CONTRE L’APARTHEID ISRAÉLIEN DU 2 MARS AU 10 MARS 2012

Dans le cadre de la semaine internationale contre l’apartheid israélien et en soutien au peuple palestinien, la coordination BDS France Sud et le Collectif Vaucluse pour une Paix Juste et Durable entre Palestiniens et Israéliens accueillent Eyal SIVAN, le réalisateur du film «Jaffa, la mécanique de l’orange»

RENDEZ-VOUS LE VENDREDI 2 MARS 2012, A PARTIR DE 18H A LA MEDIATHEQUE DE LA ROCADE A AVIGNON

Diffusion du film «Jaffa, la mécanique de l’orange»

Suivie d’un débat

VENEZ NOMBREUX (Entrée libre – participation en fonction des moyens)

15:34 Écrit par Rachid Z dans Conférence-débats | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

26 février 2012

Conférence : «LA COMMANDERIE DES CROYANTS DANS LA NOUVELLE CONSTITUTION MAROCAINE»

Conférence

«LA COMMANDERIE DES CROYANTS DANS LA NOUVELLE CONSTITUTION MAROCAINE»

Par Baudouin Dupret

L’intervention vise à montrer dans quelle mesure la constitution marocaine de 2011 est caractéristique d’un rééquilibrage des fonctions idéologique et organisationnelle du droit. Pour ce faire, le domaine spécifique de la religion et des compétences qui lui sont relatives seront analysés. Il est toutefois nécessaire de dessiner au préalable les grandes lignes de la dynamique ayant amené la rédaction de ce nouveau texte constitutionnel, qui redéfinit largement les prérogatives d’une série d’institutions, de même que les droits et libertés fondamentales et l’organisation administrative et régionale du pays.

Vendredi 2 mars 2012 de 13h à 14h30

Local : Leclercq 93  - Place Montesquieu, à Louvain-la-Neuve

Organisation :

CISMOC : Centre Interdisciplinaire d’Etudes de l’Islam dans le Monde Contemporain

CERMAC : Centre d’Etudes et de Recherches sur le Monde arabe contemporain

24 février 2012

POUR UN PRINTEMPS DES QUARTIERS POPULAIRES

CONFERENCE-DEBAT

POUR UN PRINTEMPS DES QUARTIERS POPULAIRES

Qui osera le dire ?

Chacun le sait, très nombreux sont ceux qui ne trouvent plus dans les institutions et la vie politique le moyen d’exprimer leurs attentes et leurs aspirations. Toutes les revendications exprimées dans les banlieues et dans tous les mouvements de résistance ne sont traitées qu’en termes de problème sécuritaire.

 • Qui osera dénoncer les lois islamophobes qui visent toute une communauté ? Qui osera faire le bilan de toutes les lois répressives contre l’immigration ? Qui dénoncera les lectures sectaires et racistes de la laïcité ? La stigmatisation des musulmans est devenue en France une politique raciste assumée afin de faire diversion et ainsi faire entériner un programme économique et social toujours plus libéral, toujours au profit des plus riches.

 • Car la misère et les inégalités s’élargissent avec les crises financières et les politiques dites de «rigueur» ; les États renflouent les banques mais veulent supprimer les services publics et rendre les populations coupables et comptables de la crise ; les quartiers populaires seront comme souvent les premières victimes de cette politique injuste. On continuera alors à multiplier les lois sécuritaires et les vexations policières pendant que les puissances occidentales de cet ordre impérial poursuivront leur déploiement militaire, semant partout la désolation et la guerre.

 • La Palestine est le reflet de cet ordre mondial qui fait fi de toutes les résolutions internationales. L’injustice que vit au quotidien le peuple palestinien symbolise cette politique de la force au dépend du Droit. C’est toute la contradiction de cet ordre que veut imposer l’impérialisme occidental au monde : Ces États occidentaux qui prônent les «belles valeurs» de citoyenneté égalitaire, de justice, de liberté mais qui soutiennent activement un État fondé sur une idéologie raciste, le sionisme. Une idéologie qui justifie une politique généralisée d’Apartheid, martyrise le peuple Palestinien dans son ensemble, où qu’il se trouve et colonise ses territoires. À travers la question palestinienne, nous savons bien que derrière les proclamations et les beaux discours, se dissimulent en réalité racisme et injustices. Qui osera le proclamer haut et fort ? Qui osera dénoncer le sionisme comme idéologie raciste d’un autre temps ?

Pour notre part, puisant notre énergie et notre inspiration dans la révolte des quartiers populaires en 2005, dans l’élan révolutionnaire des peuples du monde arabe et notamment la Marche du Retour des réfugiés palestiniens, dans les mobilisations exemplaires en Afrique, à Mayotte et celles des «Indignés» de la Grèce aux États-Unis, de l’Espagne au Chili, nous refusons de n’imaginer le futur que sous la forme d’une idéologie libérale et productiviste, sécuritaire et raciste.

Malgré tout ce qui peut être dit, nous ne vivons pas une crise, mais bien la fin d’un système. Tout un monde d’oppression est en train de s’écrouler sous nos yeux. Nous, militant(e)s et organisations de la société civile, sommes convaincus qu’existent des alternatives au désastre et que celles-ci doivent émerger du peuple. Nous souhaitons poser ces questions qui nous concernent tous et faire avancer le débat afin de permettre la remise en cause de cette politique de la «croissance économique» qui n’a plus aucun sens, mais aussi afin de permettre l’instauration d’un système social et économique juste, ici, en France mais aussi dans le monde.

 A l'initiative du : CCIF (Collectif contre l'islamophobie en France), PIR Lyon (Parti des indigènes de la république), PSM (Participation et spiritualité musulmanes), UJM (Union des jeunes musulmans), UJFP (Union juive française pour la paix), Génération Palestine, Un stade pour Gaza.

Dimanche 11 mars 2012 12h00 à 16h30

Espace Jean Couty - M°Gorges de Loup 56 rue Sergent Michel Berthet - 69009 Lyon

 Avec Tariq Ramadan, Youcef Brakni (PIR), et Marwan Muhammad (CCIF)

 PAF 5€ - Buffet sur place - Tél. : 06 12 46 06 26

Contact : printemps2012-ra@googlegroups.com

20 février 2012

Le retour du religieux : enrichissement ou menace pour nos libertés ?

Les mardis de la philo

Le retour du religieux : enrichissement ou menace pour nos libertés ?

Par Guy Haarscher

Mardi 21 février à 09h30

13, galerie de la Reine à 1000 Bruxelles

Info : 02 511 23 45

www.cafeduvaudeville.be

13:39 Écrit par Rachid Z dans Conférence-débats | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

16 février 2012

Conférence-débat : Maroc : La contestation continue

Conférence

Maroc : La contestation continue

407139_3232869699631_1203319794_33390401_572064858_n.jpg

Conférence sur l'immigration marocaine de Belgique et le Mouvement du 20 février

Conférence sur l'immigration marocaine de Belgique et le Mouvement du 20 février

Organisée par : Le mouvement des jeunes du 20 février Belgique , La coordination de soutien au 20 février et Le 20 février Flandre

1ère partie : Hassan Bousetta

08 février 2012

Les printemps arabes et le religieux

Les printemps arabes et le religieux

Colloque organisé par le département «Société, Liberté, Paix» du pôle de recherche

Les révolutions arabes ont surpris l’opinion internationale et les médias. Elles ont bousculé, par les faits, certains clichés occidentaux qui associaient monde musulman et absence de modernité, terre d’islam et déficit démocratique. Quels sens leur donner aujourd’hui dans le cadre d’une analyse des transformations du fait religieux dans les pays du sud de la Méditerranée ?

Vendredi 10 février 2012, de 8h45 à 22h

Collège des Bernardins - 20 rue de Poissy

75005 Paris

Programme :

8h45-9h10 : Ouverture du colloque

9h10-9h30 : Pourquoi un dialogue sur le religieux en Méditerranée ?

Jacques Huntzinger, Valentine Zuber

9h30-11h : Les sécularisations et les laïcités en Méditerranée

Abdelmajid Charfi, Mohamed–Sghir Janjar, Ahmad Salamatian, Jean-Paul Willaime, Valentine Zuber

11h20-13h : Les femmes et le religieux dans les Printemps arabes

Latifa Lakhdar, Marjorie Moya, Saïda Ounissa, Wassyla Tamzali

13h-14h30 : Pause

14h30-17h : Les Printemps arabes et le religieux

Yadh Ben Achour, Amr El Shobaki, Vincent Geisser, Pierre-Jean Luizard, Nabil Mouline.

17h20-19h : La Turquie, un nouveau modèle pour les Printemps arabes ?

Samim Akgönül, David Behar, Gérard Groc, Fabienne Robert, Dorothée Schmid

20h-22h : Printemps arabes, religion et modernité

Yadh Ben Achour, Abdelmajid Charfi, Regis Debray, Abdou Filali-Ansari, Jacques Huntzinger, Raphaël Liogier

Colloque complet : Les printemps arabes et le religieux

Gratuit pour les étudiant, les doctorants et les - de 26 ans, dans la limite des places disponibles.

Tarif réduit pour les demandeurs d’emploi, bénéficiaires des minima sociaux (sur présentation d'un justificatif).

Informations : 01.53.10.74.44

Tarif Plein : 20 € - Tarif Réduit : 12 €

Table ronde seule (de 20 h à 22 h) : Printemps arabes, religion et modernité

Gratuit pour les étudiant, les doctorants et les - de 26 ans, dans la limite des places disponibles.

Tarif réduit pour les demandeurs d’emploi, bénéficiaires des minima sociaux (sur présentation d'un justificatif).

Informations : 01.53.10.74.44

Tarif Plein : 5 € - Tarif Réduit : 3 €

03 février 2012

Projection-débat : «Autour de la mort d’un cochon»

Projection-débat

«Autour de la mort d’un cochon»

Inter-Environnement Bruxelles (IEB), en partenariat avec l’Unité « Terrains d’architecture »de la Faculté d’architecture de l’ULB (La Cambre Horta) et le Cinéma Nova, vous invitent au prochain cInEcluB  : lundi 20 février à 19h aux Caves de Cureghem (espace séminaire, accès via l’entrée n° 1) rue Ropsy Chaudron, 24, 1070 Bruxelles.

Entrée gratuite

L’un des derniers abattoirs d’Europe à fonctionner dans un centre urbain se trouve à Bruxelles. Situé à Anderlecht, ce site exceptionnel fonctionne aujourd’hui encore autour des activités d’abattage et de marchés. Mais son avenir est incertain...

Pour parler de l’intérêt de maintenir cet abattoir et ses activités, nous vous invitons à une soirée en deux temps :

Nous commencerons avec la projection du film «Autour de la mort d’un cochon» de Bénédicte Emsens (1996, Belgique, 50’) : au travers du regard des enfants, ce documentaire traite de la mise à mort de l’animal, du monde qui l’entoure, de l’abatteur au mangeur en passant par le boucher.

La projection sera suivie d’un débat en compagnie de : • Jocelyne Porcher, chargée de recherches à l’UMR (Unité Mixte de Recherche) Innovation de Montpellier, après avoir été éleveuse et technicienne agricole. Ses recherches portent sur la relation de travail entre éleveurs et animaux en élevage et dans les productions animales ;

• Graziella Vella, anthropologue, qui enseigne l’anthropologie du proche à la Faculté d’architecture de l’ULB (La Cambre Horta).

20:31 Écrit par Rachid Z dans Conférence-débats | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

31 janvier 2012

Colloque : «La prévention du suicide : soins ou contrôle ?»

Colloque

«La prévention du suicide : soins ou contrôle ?»         

Organisé le mercredi 22 février 2012 par le CENTRE DE PREVENTION DU SUICIDE à l’occasion des journées internationales francophones en prévention du suicide

Au Centre Culturel d’Uccle – Rue Rouge, 47 1180 Bruxelles

Nombre de places limitées

Accréditation INAMI demandée pour les médecins

INSCRIPTIONS : AVANT le 15 février 2012, par mail au cps@preventionsuicide.be en indiquant votre nom, prénom ou par téléphone au 02/650.08.69, et par versement de 50€ au compte  310-0190501-79du C.P.S. (lunch et pauses café inclus – 25€ pour étudiants et chômeurs)              

Accueil à 8h30

09h00 : Introduction du colloque

09h15-10h15 : Jean van Hemelrijk – psychologue, psychothérapeute systémicien, formateur

«Et les autres dans tout ça ?!»

10h15-11h15 : Dan Kaminski – professeur à l’Ecole de criminologie de l’U.C.L.

«Le suicide, à partir de la prison»

11h30-12h30 : Professeur Jean-Louis Vincent – Responsable du Service des Soins Intensifs de l’Hôpital Universitaire Erasme

«Du suicide à l’euthanasie : quand accepte-t-on la demande de fin de vie ?»

12h30-13h15 : Table ronde avec les intervenants de la matinée

13h15 – 14h15 : lunch sur place

14h15-15h15 : Francis Martens – Psychologue, psychanalyste, anthropologue

«Le suicide : un marqueur essentiel de la condition humaine»

15h15-16h15 : Docteur Gérald Deschietere – psychiatre, responsable de l’unité de crise – Cliniques universitaires Saint-Luc

«Suicide à l'âge avancé : "Je ne suis pas venu vous dire que je m'en vais"»

16h30-17h30 : Christophe Adam  - assistant social, psychologue, docteur en criminologie, professeur ULB-UCL

«La disjonction du soin et du contrôle : une syntaxe suicidaire ?»

17h30-18h15 : Table ronde avec les intervenants de l’après-midi

Centre de Prévention du Suicide a.s.b.l.

108, avenue Winston Churchill – 1180 Bruxelles

www.preventionsuicide.be – cps@preventionsuicide.be - 02/650.08.69

13:14 Écrit par Rachid Z dans Conférence-débats | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

30 janvier 2012

Conférence-débat : Israël/Palestine : Un État, deux États ?

Conférence-débat

Israël/Palestine : Un État, deux États ?

Avec Dominique Vidal, éditeur de «Palestine/Israël : un État, deux États ?» et Leila Shahid, déléguée générale de Palestine pour la Belgique, le Luxembourg et l’Union européenne

L’échec de la stratégie d’Oslo, après celui de la lutte armée, a rouvert le débat parmi les Palestiniens et leurs soutiens à travers le monde : un État, deux États ? Dominique Vidal a voulu faire le point sur cette question avec un ouvrage collectif. C’est à sa suggestion et avec plaisir que nous débattrons de ce problème stratégique (et de bien d’autres...) avec Leïla Shahid (déléguée Générale de Palestine). Une discussion de fond indispensable...

Vendredi 10 février 2012 — 20:15 heures

61, rue de la Victoire, 1060 Bruxelles

Tel : 02.537.82.45 - upjb2@skynet.be

PAF : 6 €, 4 € (membres UPJB), 2€ (tarif réduit)