01 décembre 2008

Communiqué de l'Association des Journalistes Professionnels relatif à la plainte du MRAX contre le dossier du Vif "Comment l'Islam menace l'école".?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Communiqué de l'Association des Journalistes Professionnels relatif à la plainte du MRAX contre le dossier du Vif "Comment l'Islam menace l'école".
?

 

[ndPYL Il est pour le moins surprenant que l'avis de l'Association Professionnelle des Journalistes (AJP), cinq jours après avoir été rendu public (24/11/08), ne soit reproduit que sur le site... de l'AJP! Cet avis est nuancé mais globalement très critique vis-à-vis de Dorothée Klein, rédactrice en chef d'ailleurs critiquée par la société des journalistes du Vif le lendemain même (04/09/08) de l'annonce de la plainte du MRAX (03/09/08). Il ressort clairement de l'audition de la journaliste du Vif par le bureau de l'AJP qu'elle a été manipulée par la rédactrice en chef, et qu'il ne lui a aucunement été demandé de fournir un reportage objectif. Il s'agissait manifestement d'un article islamophobe de commande dont la titraille et les illustrations n'ont d'ailleurs même pas pu êtres choisies par cette journaliste, qui s'est même pliée à l'exigence de Dorothée Klein de modifier la "chute du papier" afin de "prendre position", ce qui dans la novlangue du Vif se dit "angler un papier". Comme par hasard, c'est à une journaliste portant un nom et un prénom arabes que cet article a été commandé, et quand on connaît la précarité du statut de la plupart des journalistes en Belgique, il est difficile de lui reprocher d'avoir cédé à la pression et d'avoir fait oeuvre de mercenariat au service de l'islamophobie

.]rétroactes:

 

 

http://fr.groups.yahoo.com/group/suffrage-universel/message/4006  

 

 

http://www.mrax.be/article.php3?id_article=683  

 

 

http://www.levif.be/actualite/belgique/72-56-22225/le-mrax-saisit-l-ajp-pour-un-article-du-vif-sur-l-islam.htm  

 

 

Communiqué de l'AJP  

 

Déontologie : le Bureau exécutif de l'AJP a rendu son avis relatif à la plainte du MRAX contre le dossier du Vif "Comment l'Islam menace l'école"

. 24 novembre 2008

L'avis intégral se trouve ici (pdf)

 

http://www.agjpb.be/ajp/telechargements/AVIS%20def%200811.pdf 

15:02 Écrit par Rachid Z dans Belgique, Enseignements, Médias | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

27 novembre 2008

Yacoub Mahi (professeur de religion islamique)

Yacoub Mahi

(professeur de religion islamique)

Dénonce les attitudes islamophobes qui gangrènent, notamment en Belgique, la société et le silence complice des représentants religieux et politiques

 

00:18 Écrit par Rachid Z dans Belgique | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

17 novembre 2008

Interdiction du certificat de virginité

Interdiction du certificat de virginité

Les gynécos plaident contre

 

RTLInfo, le 15 novembre 2008

 

Plusieurs centaines de femmes, étant incitées à apparaître vierges le soir des noces, viennent au préalable se faire reconstituer l'hymen chez un gynécologue. Cela crée la polémique en Belgique.

 

Une coutume machiste est à l'origine de cette demande des femmes auprès de leur gynécologue : qu'on leur reconstitue leur hymen, afin que lors du premier rapport sexuel, le soir des noces, le drap soit légèrement taché de sang et prouve la virginité de la jeune épouse. (Pour ma part, je suis catégoriquement opposé à ce que la collectivité permette, prenne en charge et perpétue une pratique fondée sur la malhonnêteté, le mensonge dans les relations des couples issus de certains milieux socio-culturels. Tant qu'on y est, sur le compte de la collectivité, finançons, par souci d'équité, toutes les chirurgies esthétiques ; à ce rythme, j'en connais beaucoup dont la côte augmenterait si elles passaient sous le scalpel façonneur du chirurgien !!!) (Rachid Z)

 

En juin dernier, la sénatrice MR Christine Defraigne avait déposé un projet de résolution visant à interdire le remboursement par la sécurité sociale de ce genre de pratiques, à savoir, les reconstitutions chirurgicales d'hymen. Elle défendait l'argument qu'encourager ce genre de pratiques, revenait à favoriser le machisme envers les femmes et leur soumission à des pratiques culturelles qui entravent leur liberté personnelle.

 

Or, les professionnels de la gynécologie sont contre cette interdiction de remboursement : ils pensent que dans certains cas, ils doivent disposer de la liberté de juger s'ils doivent ou non faire suite à une demande de reconstitution chirurgicale d'hymen.

 

Dans les colonnes du Soir, on peut lire que le GGOLFB, le Groupement professionnel des gynécologues obstétriciens francophones précise qu' «il faut gérer ces tensions. Nous ne pouvons nous positionner sur ces questions sans garder à l'esprit que nous sommes la culture dominante, que c'est notre grille de lecture qui est a priori utilisée, voire, imposée. Nous sommes conscients que nous nous adressons à des groupes de personnes particulièrement vulnérables, fragilisés comme étrangers déracinés et comme minorité linguistique et culturelle, fragilisés par l'éducation et les revenus plus faibles que la moyenne, et las but not least, vulnérables comme femmes», éclaire-t-il.

12:47 Écrit par Rachid Z dans Belgique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

26 septembre 2008

Les mosquées plus sévères avec les jeunes à problèmes

 

 

 

  

 

   

Les mosquées plus sévères avec les

jeunes à problèmes

 

 

 

 

7sur7  , le 26 septembre 2008

L'Union des mosquées de Flandre (

 

 

 

 

 

 

 

 

association bidon, non issue d'un processus démocratique, regroupant essentiellement des propriétaires ou des représentants de propriétaires de lieux de prière, pour la plupart non reconnus officiellement comme mosquées!!!) (Rachid Z) plaide pour un traitement plus musclé des jeunes allochtones à problèmes 

 . Le porte-parole de l'association, Mohamed Achaibi, estime qu'on peut s'en prendre plus sévèrement aux jeunes qui s'enfoncent dans l'erreur, rapporte vendredi De Morgen .

M. Achaibi (

cet individu aux propos nauséeux qui donnent envie de gerber, exactement comme ceux que tiennent les racistes de droite et d’extrême droite ou les laïcards «socialistes» figurait lors des dernières élections législatives sur les listes du SP.A-Spirit !!!) prône des peines plus sévères pour les jeunes récidivistes

mais aussi davantage de mesures d'accompagnement pour ces adolescents et leurs familles.

"

, affirme M. Achaibi. "Dans un premier temps, il faut bien entendu tenter d'éviter que ces jeunes sortent du droit chemin. Ceux qui affichent un comportement à risque doivent bénéficier plus rapidement d'un accompagnement qu'actuellement, et cela aussi au niveau de la famille. Il ne faut pas attendre qu'un enfant de 11 ans commette un vol dans un magasin ou un arrachage de sac à main". (Cet imbécile qu‘il y a lieu d'éloigner de la scène cultuelle et politique, adepte d'une répression makhzenienne doit certainement apprécier les méthodes adoptées dans ces vils régimes arabes autoritaristes où l'on instrumentalise l'islam !!!) (Rachid Z)

 

"Et pour ceux qui persistent dans la délinquance, il ne faut pas hésiter à intervenir plus sévèrement" , (et pour ce qui est du délinquant multi récidiviste Kissi Benjelloun, qui occupait la même fonction que vous au sein d’une obscure association de mosquées, ami de la ministre Onkelinx : faut-il le lapider publiquement !!!) (Rachid Z)  estime le porte-parole des Mosquées de Flandre qui rejoint ainsi les représentants des mosquées aux Pays-Bas qui avaient aussi plaidé pour davantage de sévérité à l'égard des jeunes délinquants allochtones  .

Le comportement de ces jeunes qui ont déraillé a aujourd'hui des retombées pour toute la communauté"

15:20 Écrit par Rachid Z dans Belgique | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

19 juin 2008

L'électeur musulman vote surtout pour le PS

 

 

 

L'électeur

 musulman vote surtout pour le PS

cfcm1

 

 

Par Christian Laporte, La Libre Belgique , le 17 juin 2008

Une enquête "sortie des urnes" du Cevipol (ULB)

éclaire le scrutin de juin 2007.

En Communauté française,

un peu plus de deux électeurs musulmans sur cinq (43,1 pc) votent pour le Parti socialiste. Les choix pour les autres partis sont bien plus éparpillés mais c'est quand même le CDH qui tire le mieux son épingle du jeu avec 18,7 pc de l'électorat musulman pour 14,8 pc au MR et 10,5 pc pour Ecolo. De manière surprenante, 1,3 pc des électeurs musulmans ont accordé leur voix au Front national. (Faut-il rappeler qu’en 2006, lors des élections communales à Saint-Josse, (commune la plus musulmane de Belgique !), c’est avec l’approbation et le soutien actif d’un électorat musulman (issu de l’immigration turque et marocaine) qu’une liste Vlaams Belang a pu participer à ce cirque électoral !!!

Je vous invite, à ce propos, à (re)lire l'article de Mehmet Koksal : Saint-Josse : Une liste VB avec la collaboration des immigrés

) (Rachid Z)

Quant au choix de

partis nettement identifiés comme s'inspirant peu ou prou de l'islam, il ne couvre que 4,5 pc de l'électorat, du moins à Bruxelles où de telles listes ont participé au scrutin. Ce sont les grands enseignements parmi d'autres d'une enquête "sortie des urnes" menée à l'occasion des élections législatives du 10 juin 2007 par le Cevipol, le centre d'étude de la vie politique de l'Université libre de Bruxelles. Ses résultats sont d'autant plus intéressants que l'on prend le pouls des électeurs à un moment où ils sont ouverts aux diverses sensibilités politiques, en phase avec leur choix, la seule limite étant que sortant des isoloirs, les électeurs aspirent parfois à vaquer à d'autres occupations...

 

 

 

 

 

  

Pascal Delwit

Les

politologues de l'université libre-exaministe avaient donc retenu aussi la variable clé de l'orientation philosophique.

Sécularisation électorale

Il en ressort d'abord quelques

constats étonnants sur les appartenances philosophico-religieuses des électeurs interrogés dans trente communes wallonnes et bruxelloises.

Ainsi,

59,1 pc des électeurs du CDH se disent catholiques (ou chrétiens) mais un électeur sur quatre est agnostique ou athée alors que 16 pc se revendiquent d'autres religions. Au PS, l'électorat croyant (un tiers chrétiens, deux cinquièmes d'autres religions) coiffe d'une courte tête les non-croyants (45,2 pc) alors que le rapport est inverse dans les rangs du MR45 pc de chrétiens et 8,9 pc d'autres courants l'emportent sur les non-croyants.
et Emilie van Haute qui ont coordonné l'enquête ont voulu voir si les lignes de démarcation traditionnelles, lisez : les clivages philosophiques mais aussi socio-économiques - étaient toujours aussi prégnantes dans les choix des électeurs.

C'est ce qui explique que l'ouvrage qu'ils viennent de sortir comprend des chapitres sur le vote des catholiques (qui reste la

religion majoritaire chez nous) mais aussi sur celui des musulmansà côté de contributions sur le capital scolaire, les questions socio-économiques ou encore les positionnements ethnocentriques ou universalistes.

Enfin,

Ecolo est le parti dont le public électoral est le plus non-croyant (55,2 pc) pour un tiers de chrétiens et 12 pc d'autres croyants. A noter, enfin, que près d'un électeur sur deux du FN est non-croyant.

 

 

 

  

Ces données éclairent déjà d'une certaine manière le rôle des électeurs musulmans

. Mais Giulia Sandri et Nicolas De Decker ont voulu aller plus loin. Ils ont ainsi constaté qu'au niveau de la pénétration des partis, les musulmans belges votaient majoritairement à gauche.

Une confirmation en fait des élections régionales de 2004. Autre constat : c'est le

CDH qui a gagné le plus de voix d'une élection à l'autre et pour les politologues de l'ULB, les humanistes ont été perçus comme le parti de référence pour des électeurs ayant des valeurs religieuses profondes, indépendamment d'une appartenance partisane spécifique. Reste que les musulmans ont voté surtout pour le PS. Pas seulement parce que ce parti avait beaucoup de candidats issus de l'immigration mais aussi parce qu'ils ont retenu davantage les réalités socio-économiques et leur positionnement sur l'échiquier social que les facteurs strictement religieux.

"

Le vote des Belges (Bruxelles - Wallonie, 10 juin 2007"
, Pascal Delwit et Emilie van Haute, Editions de l'ULB.

 

15:51 Écrit par Rachid Z dans Belgique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

13 mai 2008

Le faux péché de chaire de Termonde

 

 

 

 

  

   

 

Le

faux péché de chaire de Termonde  

Par Christian Laporte, La Libre Belgique , le 13 mai 2008

La chaire

de vérité de l'église de Termonde mettrait en scène des anges écrasant le prophète Mahomet. Des proches du VB et de la N-VA encouragent la haine   .

Après l'affaire des caricatures danoises, les propos plus mal interprétés que provocateurs du pape Benoît XVI sur l'islam bellifère, à l'université de Ratisbonne, et le film du député néerlandais Geert Wilders, doit-on parler de "l'insolent mépris" à l'égard du prophète écrasé et méprisé par un trio d'anges sur la chaire de vérité de l'église Notre-Dame de Termonde ?

 

Serions-nous en route vers une nouvelle confrontation islamo-occidentale avec son cortège d'excès réciproques

? L'idée a certainement traversé les brillants esprits qui gèrent le site du "Brussels Journal", site qui dit incarner la pensée néo-conservatrice mais émane d'un militant de la nouvelle droite très proche du Vlaams Belang. Il s'appelle Paul Beliën et est marié à Alexandra Colen, députée néo-fasciste d'Anvers.

L'homme a cru faire oeuvre pie en accueillant un texte expliquant qu'au pied de la chaire de vérité signée Matthias van Beveren et datant de 1685, on représentait ni plus ni moins le prophète Mahomet. Restait à attendre une réaction extrémiste, de préférence islamique... Elle est venue du quotidien turc "Yeniçag", qui tire à 50.000 exemplaires et est présenté comme raciste et nationaliste. Sa "une" a envahi les colonnes des journaux flamands au début du week-end. Sous le titre un brin provocateur de "Stoppez cette cochonnerie !", le journal réclame l'éloignement de la chaire de vérité qui blesserait les croyants musulmans

.

 

 

 

La suite :

http://www.lalibre.be/index.php?view=article&art_id=420674

Aimé Stroobants

, conservateur de l'église Notre-Dame, s'est efforcé de démilitariser la grenade : "A y regarder de plus près, ce n'est certainement pas Mahomet car les vêtements de l'homme subissant les assauts des anges sont plus persans qu'arabes. Et puis, il faut se replacer dans le contexte de l'époque : c'était au moment du siège de Vienne par les Ottomans. A l'époque, on était vraiment sur le fil du rasoir car l'on redoutait une invasion de l'Europe qui eût mis à mal nos régions christianisées mais l'auteur de l'oeuvre a surtout voulu représenter ce que l'on appelait alors les incroyants à l'aune de la vision catholique..."

 

 

14:21 Écrit par Rachid Z dans Belgique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

30 avril 2008

Verviers, bastion du Hamas ? (suite)

 

  

Verviers

, bastion du Hamas ?

(

suite)‏

Sous

délire paranoïaque, Verviers est un bastion du Hamas


Par Ricardo GUTIÉRREZ, Le Soir, le 30 avril 2008

Sidérant !… Un hebdo du vendredi voit en Verviers un «bastion du Hamas» ! En cause : la position stratégique qu'occuperait l'ex-cité lainière dans «la nébuleuse des Frères musulmans en Belgique». Nos confrères relayent sans rire une «enquête» d'une «fondation» américaine, la Nefa : rapport de 24 pages qui prétend «révéler les secrets» de la confrérie islamique en Belgique.

Des noms sont jetés en pâture. Des associations sont montrées du doigt. Des mosquées sont salies. Avec le souci manifeste et outrancier d'assimiler les Frères au Hamas et au terrorisme. L'hebdo en rajoute : Verviers est la
«place forte des Frères»
, la «boîte aux lettres du Hamas». On en tremble encore.

De Hodimont à Molenbeek, en passant par Saint-Gilles, le rapport

tisse une toile de ramifications qui n'a d'autre objet que d'accréditer la thèse d'une nébuleuse tentaculaire. Forcément menaçante. Aux mains de «familles» claniques. Tout y passe, au prix de grossières approximations. Technique maîtrisée : surtout, ne retenir que les éléments à charge (l'inculpation, par exemple, de tel responsable musulman, dont on oublie de préciser qu'il a ensuite été blanchi).

So what
? Que reste-t-il de ce salmigondis ? Quel délit ? Quelle atteinte à l'ordre public ? Moins prolixe, sur ce terrain, la Nefa se risque juste à exhumer les vagues soupçons qui ont pesé, en 2002, sur la fondation Al Aqsa BelgiqueSuspicion non fondée, avait tranché le ministre des Affaires étrangères Louis Michel, à la Chambre, le 28 janvier 2004 : «La Fondation Al Aqsa est accusée par Israël de financer le Hamas. États-Unis et Grande-Bretagne insistent pour que les avoirs de son antenne belge soient gelés. C'est la Stichting Al Aqsa Nederland qui figure sur la liste des organisations terroristes de l'Union européenne. Il n'y a pas d'éléments juridiques suffisants pour justifier l'inscription d'Al Aqsa Belgique sur cette liste». Le propos est clair. Quatre ans plus tard, l'hebdo préfère relayer la thèse des « fins limiers de la Nefa» : Al Aqsa Belgique soutiendrait les terroristes du Hamas… Que fait la police ?

Et qu'en pensent le Washington Post, le New York Times ou le Boston Globe
? Rien. Ils n'ont jamais accordé la moindre ligne à cette Nefa, qu'ils jugent peut-être un brin «orientée», la fondation comptant parmi ses contributeurs un des responsables de l'antiterrorisme au département américain de la Justice, et un ancien collaborateur du FBI et du département américain de la Défense. Auteur présumé de l'enquête belge, Steve Merley ne s'illustre ni par le nombre de ses publications ni par le sens de la nuance.

Pour une approche plus réaliste de la mosaïque des Frères, d'autres lectures s'imposent…Comme les analyses fouillées du Nixon Center.Ou les travaux de l'islamologue louvaniste Brigitte Maréchal (1). Qui n'a pas ri du tout, elle, en lisant le dernier numéro de l'hebdo du vendredi.
Vous l’aurez tous compris : il s’agit du torchon islamophobe, Le Vif/L’Express, dans lequel impunément la journaleuse-prêcheuse, Marie-Cécile Royen crache sa haine, aussi incompréhensible que tenace, qu'elle voue aux musulmans et à leurs sœurs... musulmanes!) (Rachid Z)
(1)
«Les Frères musulmans en Europe, racines et discours», à paraître chez PUF, et «Courants fondamentalistes en Belgique», Middle East Review of International Affairs, mars 2008.

rétroacte:

Belgique - "The Muslim Brotherhood in Belgium"

12:06 Écrit par Rachid Z dans Belgique | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

28 avril 2008

"The Muslim Brotherhood in Belgium"?

  

 

"The

Muslim Brotherhood in Belgium"?  

Avant-propos

[ndPYL On vient de me signaler l'existence de ce rapport d'un institut néo-conservateur américain, cité dans un article du Vif-L'Express de cette semaine

 

(pp.22 et 24), signé Marie-Cécile Royen. Je suis disposé à publier en ligne les réactions des personnes nommément incriminées, notamment Michaël Privot et Bassem Hatahet. Détail amusant, un de mes articles de 1997 est cité par le rapport américain: http://suffrage-universel.be/be/bemimu001.htm]

April 2008

The Muslim Brotherhood in Belgium

The NEFA Foundation has released a new report by NEFA Senior Analyst Steve Merley titled

"The Muslim Brotherhood in Belgium." Belgium has become an important center for the global Muslim Brotherhood in Europe. Since its origins in early student organizations, the Belgian Brotherhood network has grown to include Hamas support infrastructure and local Islamic groups that in turn are part of the Federation of Islamic Organizations in Europe (FIOE), the global Muslim Brotherhood umbrella group in Europe. Belgium also serves as the FIOE national office. One individual, Bassem Hatahet, appears to be the most important figure in the Belgian Muslim Brotherhood.

pdf report:

http://www.nefafoundation.org/miscellaneous/FeaturedDocs/nefambbelgium0408.pdf

14:34 Écrit par Rachid Z dans Belgique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

22 mars 2008

L'islam, première religion à Bruxelles dans vingt ans

 

 

 

 

 

L'islam,

première religion

à

Bruxelles dans vingt ans
 

Par Stéphane Kovacs, Le Figaro , le 21 mars 2008

Aujourd'hui

,

un tiers de la population est musulmane et les jeunes générations sont plus pratiquantes.

La

capitale européenne sera musulmane dans vingt ans. C'est du moins ce qu'affirme une étude publiée la semaine dernière dans le quotidien La Libre Belgique. Près d'un tiers de la population de Bruxelles étant déjà musulmane, indique Olivier Servais, sociologue à l'Université catholique de Louvain, les pratiquants de l'islam devraient, en raison de leur forte natalité, être majoritaires «dans quinze ou vingt ans». Depuis 2001, Mohamed est, chaque année, et de loin, le premier prénom donné aux garçons nés à Bruxelles.

«

Il faut relativiser ces chiffres, insiste Mahfoud Romdhani, député socialiste et vice-président du Parlement francophone bruxellois. Les immigrés de pays musulmans ne sont pas tous musulmans ! Moi-même, je suis de culture musulmane, mais agnostique.» Olivier Servais
se veut d'ailleurs prudent sur les projections à long terme, Bruxelles subissant des flux de population importants en tant que capitale de l'Union européenne.

Reste, constate La Libre Belgique , que

«si leurs parents n'étaient guère pratiquants», pour faciliter l'intégration dans leur pays d'accueil, «les jeunes marquent un retour important vers le fait religieux». Quelque 75 % des musulmans s'estiment aujourd'hui pratiquants.

Auteur d'

Infiltrée parmi les islamistes radicaux?*, la journaliste flamande Hind Fraihi va plus loin : «Les jeunes sont de plus en plus radicalisés, affirme-t-elle.

Ils rejettent les valeurs occidentales, même leurs parents s'en inquiètent. À Bruxelles, il existe des îlots, comme Molenbeek, où l'on a parfois du mal à se croire en Belgique…»

Du bazar Tafoukte à la bijouterie Mohammed, les musiques du Maghreb . Encombrée de seaux en plastique multicolores, de chaussures de sport et de caftans chatoyants, la ruelle piétonnière du Prado conduit à la mairie de Molenbeek, le quartier marocain de Bruxelles. Presque toutes les femmes sont voilées et les commerçants parlent arabe. «On se sent mieux, ici, qu'en France ou en Espagne, assure Akim, gérant d'un magasin de vêtements. Peut-être parce qu'on est une grande communauté. C'est comme au pays !»

envoûtent le passant

 

«Gestes de respect»
 

 

 

 

     

 

Il y a quelques années, raconte Philippe Moureaux, le bourgmestre PS de Molenbeek, «des musulmans sont venus me trouver : ils voulaient que je sois le "président" de leur nouvelle mosquée…». C'est dire si cet ancien ministre, pourtant agnostique, est bien vu par le «gros tiers» de musulmans parmi ses

83 000 administrés. Création d'un Conseil consultatif des mosquées doté d'allocations de la mairie, ouverture d'un abattoir municipal pendant la fête du sacrifice, présentation d'une liste électorale comprenant une majorité de musulmans… «Ce sont des gestes de respect qui m'ont valu la confiance de cette communauté, explique le bourgmestre. On a été très loin, certains disent trop loin. Mais pour moi, la seule solution, c'est l'ouverture.»

Selon Alain Escada, président de l'association Belgique et chrétienté, «on va d'abandon en abandon».

 

«De plus en plus de cantines introduisent des menus halal aux dépens des chrétiens, déplore-t-il. Les autorités ne font plus leur travail : les politiques, qui, avec une vision à court terme, sont prêts à tout pour séduire un nouvel électorat, mais aussi le clergé, qui met les musulmans et les chrétiens sur un pied d'égalité, alors que c'est loin d'être réciproque : voyez cet archevêque assassiné récemment en Irak !»

Pour l'instant,

«l'essentiel de l'islam belge est paisible et familial, souligne Olivier Servais, mais un jour il y aura peut-être une revendication claire d'islam. Je n'exclus pas des explosions sociales.» Des partis communautaristes, redoute-t-il, pourraient capitaliser sur le taux de chômage très élevé à Bruxelles (plus de 20 % de la population), quifrappenotamment la population musulmane

Jean-François Bastin

, un Belge de 65 ans coiffé d'un turban à carreaux et la barbe teinte au henné, s'appelle aujourd'hui Abdullah Abu Abdulaziz Bastin. Converti à l'islam, il a fondé en 2004 le Parti des jeunes musulmans. Abdullah ne serre pas la main des femmes.

 

 

«C'est tromper Allah, lâche-t-il. C'est aussi tromper celle à qui l'on donne la main, en lui faisant croire que vous êtes égaux. Mais je vous fais un grand sourire !» s'empresse-t-il d'ajouter.

«

?Instrumentalisation?»

Lui-même clame que les sourires, que certains politiques font aux musulmans ne sont qu'une «instrumentalisation grossière

: Il y en a assez de cette sorte de néocolonialisme, s'emporte-t-il. Ils prétendent qu'ils vont nous défendre, et ensuite ils interdisent le foulard à l'école !».

16:34 Écrit par Rachid Z dans Belgique | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |