05 août 2013

sp.a fait sa pub

sp.a fait sa pub

WAT QUOI WHAT : Piscine extérieure Bruxelles (Bain Béco) – WAAR OÙ WHERE : Parc de loisir Canal – OPEN OUVERT OPEN : A partir de mai 2018 – PRIJS PRIX PRICE : Abordable, gratuit pour les enfants de moins de 12 ans

IMG_0001.JPG

Réclame électorale parue dans l’édition de ce mois d’août du magazine trilingue (NL/FR/EN) «AGENDA», une revue culturelle distribuée gratuitement en Région bruxelloise et subsidiée par le ministre flamand en charge de Bruxelles (Pascal Smet (sp.a)) et par la Commission Communautaire Flamande

Commentaires

Piscine: pas de concertation

BELGA, le 20 juillet 2006

Il n'y a pas eu de concertation au sujet du choix du lieu d'implantation d'une piscine à ciel ouvert dans la capitale, a déploré jeudi la Secrétaire d'Etat Brigitte Grouwels, ne cachant pas son irritation, à la suite de l'annonce par le ministre bruxellois des Travaux publics Pascal Smet et le bourgmestre de la Ville de Bruxelles Freddy Thielemans de l'aménagement d'une telle infrastructure à hauteur du bassin de Béco. Interrogée jeudi, Brigitte Grouwels a souligné qu'il n'y avait eu aucune concertation notamment avec le Port, propriétaire du terrain, qui le destinait à une autre affectation économique dans le cadre de son "Master plan". A ses yeux, il faut à tout le moins que le Port, pourvoyeur d'emplois peu qualifiés dont la Région bruxelloise a grandement besoin, reçoive en échange un autre terrain pour y développer de nouvelles activités. La piscine sera implantée en face de Bruxelles-les-Bains, sur la rive gauche du bassin Béco, en face de l'entrée principale de Tour & Taxis, avaient annoncé mercredi MM. Smet et Thielemans. Dès octobre, un appel à projet international sera lancé aux architectes. En mars 2007, les permis de construction devraient être obtenus, avant d'entamer les travaux. Selon les responsables du projet, les premiers nageurs seront attendus au printemps 2009. La construction d'une piscine en plein air a été inscrite dans l'accord gouvernemental de la Région bruxelloise. Son financement sera possible grâce à l'accord Beliris, accord de coopération conclu entre la Région et l'Etat fédéral. Au total 5,6 millions d'euros seront débloqués pour l'étude de localisation, le concours d'architecture et la construction même. Selon Pascal Smet et Freddy Thielemans, la localisation a été retenue au départ d'une première sélection de quatorze sites, parmi lesquels le parc Maximilien, la Porte de Ninove, la Gare de l'Ouest et même l'Esplanade de la Cité administrative de l'Etat.

Écrit par : Rachid Z | 05 août 2013

Répondre à ce commentaire

"La piscine va tuer le Port" "La piscine va tuer le Port"

Propos recueillis par Mateusz Kukulka, le 26 février 2007

La Chambre de commerce et de l'industrie de Bruxelles met la pression sur le gouvernement bruxellois

Ce jeudi, le projet de piscine à ciel ouvert cher au ministre des Travaux publics Pascal Smet (SP.A) devrait passer devant le gouvernement bruxellois.

Pour rappel, il est prévu dans l'accord de gouvernement qu'un bassin olympique à ciel ouvert soit installé en région bruxelloise. Pascal Smet voudrait que celui-ci prenne place sur la rive gauche du quai Béco, quasiment en face de l'actuel Bruxelles Les Bains, juste derrière le siège social du Port de Bruxelles, sur le territoire de la ville de Bruxelles où il est échevin empêché.

Pour la Chambre de commerce et de l'industrie de Bruxelles (CCIB), qui représente 2.500 entreprises de la capitale, l'endroit choisi est totalement inopportun. Son administrateur-délégué, Olivier Willocx, explique pour quelles raisons.

Pourquoi un avis si tranché sur cette piscine ?

"Le gouvernement bruxellois s'est fixé, il me semble, trois priorités : l'emploi, le logement et la mobilité. Je ne vois pas en quoi cette piscine participe à la poursuite de ces objectifs. Que du contraire."

C'est-à-dire ?

"Tout d'abord, à l'heure où la Région peine à sortir le premier de ses 5.000 logements de terre, ce n'est pas le moment de se disperser avec ce genre de projet. Ensuite, avec l'argent destiné à la piscine, pourquoi ne pas construire d'autres logements, des kilomètres de métro ou, encore, refinancer les piscines bruxelloises pour la plupart exsangues ?"

Mais la réalisation de cette piscine est inscrite dans l'accord de gouvernement. Il sera donc difficile de la mettre aux oubliettes.

"Construire une piscine, c'est très bien. Cela répond à une politique sociale tout à fait justifiée. Nous le comprenons très bien. Ce qui nous interpelle à la CCIB, c'est le choix de l'implantation de la piscine. Le bassin Béco, site industriel historiquement industriel, est synonyme de matériaux de construction, passage de poids lourds, transbordement des bateaux... Tout cela implique des désagréments comme le bruit, la saleté... Ceux-ci pourraient à terme être fatals pour le Port de Bruxelles. Il y a mon sens d'autres emplacements beaucoup plus judicieux en région bruxelloise à Anderlecht ou à Molenbeek. Mais le ministre n'habite malheureusement pas ces communes-là..."

D'après vous, le projet de Pascal Smet serait donc une menace pour le Port ?

"Évidemment. L'axe du canal du canal se situe dans le sens du vent dominant. En l'absence d'obstacles, la piscine va, irrémédiablement réceptionner du sable, du ciment et autres déchets provenant des entreprises toutes proches. À qui l'on va à coup sûr demander d'arrêter leur activité à proximité de la piscine. Même si on arrive à les reloger ailleurs, ce n'est jamais bon de demander à une société de déménager, surtout si c'est pour construire une piscine. C'est pour moi, et pour la CCIB, un très mauvais signal que la Région donnerait aux entreprises. Elle prend le risque de les voir partir un peu plus loin... En Flandre. Par un jeu de dominos, leurs voisines risquent de fermer les unes après les autres. En conclusion, ce projet risque de faire fuir les sociétés du Port mais va surtout donner une image très négative de Bruxelles à l'extérieur de la Région."

La confiance serait, selon vous, rompue. Et politiquement, cela pourrait-il avoir un impact ?

"A l'aube de négociations institutionnelles, la Région bruxelloise s'apprête à envoyer le message suivent à la Flandre : Nous avons de l'argent pour construire une piscine à ciel ouvert mais il faudrait quand même refinancer la Région. Ce n'est pas très sérieux. C'est un très gros risque pris par la Région et plus particulièrement par Smet qui, bizarrement, est officiellement suivi dans sa folie."

Le projet de piscine à ciel ouvert s'inscrit dans le bassin Béco. Une passerelle devrait être construite pour les piétons t les cyclistes. Pour la CCIB, une centaine d'emplois seraient menacés pour 25 créés. (D. R.)

Olivier Willocx, patron de la CCIB. (Olivier pirard)

Écrit par : Rachid Z | 05 août 2013

Répondre à ce commentaire

Vraiment apprécier de vous partager ce parc article.The est impressionnant et il a été reoraginzed pour répondre aux besoins des enfants trop âgés de moins de 12 years.It est ouvert et libre signifie la famille peut avoir un bon time.Really merci! Vraiment cool.

Écrit par : stop snoring aids | 30 avril 2014

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.