11 juillet 2013

Premier jour du Ramadan chez Gutman

Premier jour du Ramadan chez Gutman

Monsieur Gutman a mis les petits plats dans les grands pour ses amis musulmans

Khalil Zeguendi, le 11 juillet 2013

Cette année, l'ambassadeur US en partance prochaine pour les Etats-Unis d'Amérique, n'a pas voulu rater sa rencontre habituelle du Ramadan avec les "cadres" de la communauté musulmane de Belgique.

La Harira "soupe traditionnelle du Ramadan" a été servie aux convives de l'ambassadeur, à l'heure de la rupture du jeûne.

Cette année, l'épouse de l'ambassadeur n'était pas de la partie. Certaines mauvaises langues pourraient penser aux dernières informations parues dans la presse, laissant entendre que monsieur Gutman aurait eu des relations charmantes avec d'autres membres du sexe féminin. Ce que l'ambassadeur a nié avec la plus grande véhémence... pour ce qui concerne son séjour de diplomate en Belgique

En tous cas, Mejloufi Fouad du consulat du Maroc à Bruxelles, l'ex blogger citoyen s'étant rangé à RTL Mehmet Köksal, le responsable de la communication au Centre islamique du Cinquantenaire, Mustapha Kastit et quelques dizaines d'autres convives musulmans étaient présents à la première soirée de rupture du jeûne ramadanesque.

Poussant la preuve d'"amitié" et d'allégeance envers l'ambassadeur à l'extrême, le président de l'Exécutif des Musulmans de Belgique, le sieur Ugurlu, a surpris l'assistance, en tendant un très beau cadeau, sous forme d'un Mes7af (Coran) à son excellence l'ambassadeur. 

Cette année, personne ne fut invité à s'asseoir autour de la table de banquet comme ce fut le cas les années précédentes. Tous restèrent debout en sirotant leur harira.  

Deux élues allochtones étaient de la partie : madame la sénatrice flamande Nouzha Talhaoui (SP.A) et le fantôme de l'opéra depuis les dernières élections, l'enfoulardée Mahinur Özdemir (CDH), amie d'Erdogan et sous-marin de l'AKP en Belgique.

La chiite Isabelle Praile, vice-présidente de l'Exécutif des Musulmans de Belgique a dû mécontenter ses amis iraniens en participant à ce repas, offert par le représentant du "Grand Satan".

La grande amie des officiels algériens "généraux y compris" et soutien inconditionnelle du Polisario, Ghezala Cherifi (PS) était également à l'ambassade US.

A ne rien y comprendre à la diplomatie : Noureddine Taouil, celui que le grand patron de la Sûreté de l'Etat belge, le sieur Wynants, avait qualifié en 2009 d' "extrémiste d'orientation salafiste-wahabite qui milite dans des milieux salafistes", paradait allégrement au milieu de cette assistance.

Les commentaires sont fermés.