15 juin 2013

BELFORT : Monsieur le Maire, débaptisez la rue du colonel Jeanpierre

BELFORT

Monsieur le Maire, débaptisez la rue du colonel Jeanpierre 

cessez-le-feu-en-algerie.jpg

L'OUVREBOITE, le 15 juin 2013

Nous sommes heureux de lire dans l’édition du 15 juin 2013 du journal l’EST REPUBLICAIN un article consacré à une rue de Belfort au nom du colonel JEANPIERRE, légionnaire et tortionnaire de la guerre d’Algérie.

Disons-le clairement, nous sommes pour que la mairie débaptise cette rue car le colonel Jeanpierre était un légionnaire du 1er REP qui est un régiment de parachutistes  qui a utilisé la torture en Algérie.  Comme le rappelle l’historien Henri Pouillot dans ses articles consacrés au même sujet, le gradé honoré dans notre ville cautionnait et favorisait la torture.

L’historien a recueilli des témoignages qui viennent confirmer la version selon laquelle Jeanpierre était à la tête de légionnaires qui avaient pris part à la torture.

Voici également ce que rapporte H.Pouillot sur son site : Dans le livre "L’Assassinat de Chateau-Royal" de Jean-Philippe OULD AOUDIA (aux Editions Tirésias) il est écrit (page 145) : Le 1er REP achève au poignard les maquisards blessés, exécute sommairement les prisonniers, appelé dans Alger il torture sans discrimination le personnel des CSE (Centres Sociaux Éducatifs, centres crées à l’initiative de Germaine Tillon). Le Colonel Jeanpierre, qui commandait ce régiment, vint assister aux interrogatoires menés par la 2ème compagnie -placée sous les ordres d’un lieutenant, futur chef OAS d’El-Biar- et déclara au briefing du lendemain : "Je vous donne mon accord. Je vous couvre. Continuez. Si quelques-uns d’entre vous ont des scrupules, qu’ils sachent deux choses : primo, que je ne leur en voudrai pas ; secundo, que cela ne nuira pas à la suite de leur carrière".

Comment peut-on honorer un tel homme ! On se croirait dans une ville du Sud de la France et avec l’état d’esprit de certains ici on risque bientôt d’inaugurer une stèle en hommage à l’OAS.

Nous proposons de rebaptiser cette rue au nom du Général Jacques de Bollardière qui est l’un des Français les plus décorés de la seconde guerre mondiale et un fervent opposant à la torture pratiquée en Algérie. Il a été le seul officier à condamner ces pratiques barbares, ce qui lui a valut une suspension et des jours d’arrêt. C’est la fierté de l’armée Française.

Monsieur le Maire, nous vous demandons de débaptisez cette rue, elle nous fait honte !

(Et quand verra-t-on les Bruxellois se mobiliser pour exiger du bourgmestre PS Freddy Thielemans qu’il débaptise l'allée Yitzhak Rabin dans le parc Léopold, du nom d’un chef terroriste au service d’une organisation criminelle sioniste ?) (Rachid Z)

16:04 Écrit par Rachid Z dans Politique - Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.