17 avril 2013

Skynet a demandé à un blogueur de supprimer un papier de son site

Skynet a demandé à un blogueur de supprimer un papier de son site 

Philippe Carlot, le 17 avril 2013

La semaine passée, Skynet, la filiale internet de Belgacom, a obligé un blogueur à supprimer un article de presse de son site. Le fournisseur d'accès invoque notamment le contenu de l'article, jugé diffamatoire ou calomnieux, sans même qu'un juge se soit prononcé. Une pratique pour le moins interpellante.

Rachid Zegzaoui anime le blog "Observations citoyennes". Depuis plusieurs années, il y publie des articles de presse, souvent in extenso. A une exception près, ce blogueur de Saint-Josse n'a jamais été confronté à une demande de retrait d'un article au nom du respect de la loi sur le droit d'auteur.

Or, vendredi passé, Rachid Zegzaoui reçoit une mise en demeure de son hébergeur, Skynet, filiale de Belgacom. Elle concerne un article de la Dernière Heure, en ligne depuis le 29 décembre 2012. "Premièrement, on me demande de retirer cet article parce que j’aurais diffusé l’entièreté du texte, explique Rachid Zegzaoui. Deuxièmement, parce que cet article serait mensonger, porterait préjudice à certaines personnes."

La Dernière Heure dément être à l'origine de la demande de retrait. Le quotidien ne voit aucune objection à la reproduction de ses articles. Quant au fond de l'article, il fait bien l'objet d'une plainte en justice de la part d'une personne mise en cause. Mais si la Dernière Heure a décidé de maintenir l'article sur son site, Skynet, par contre, a jugé son contenu diffamatoire. Par mesure de précaution, pour éviter des dommages et intérêts, Skynet a pris les devants et demandé au blogueur de le supprimer. Une attitude prudente, ou frileuse, chacun en jugera.

10:36 Écrit par Rachid Z dans Médias, Politique - Actualité | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Je ne comprends pas car il y a pleins de sites et forum où l'on dénonce cette société pour ses abus et arnaques. Pour la copie de l'article une petite source à ajouter aurait suffi mais de là à dire que c'est de la diffamation c'est traiter de menteurs toutes les victimes de cette agence.

Écrit par : Ibra | 19 avril 2013

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.