25 mars 2013

Ahmed El Khannouss : À cœur ouvert

Ahmed El Khannouss

À cœur ouvert

Entretien réalisé le 24 mars par Khalil Zeguendi et Rachid Zegzaoui

Dans cet échange, de près d’une heure, le député-échevin (CDH) Ahmed El Khannouss commence, dans un premier temps, à se livrer de manière plutôt prudente, en dressant le portrait de Philippe Moureaux, l’homme, puis du politicien, du père, du chef, du despote, du suzerain…

Né à Bruxelles et ayant pendant longtemps adulé et admiré, le grand Philippe Moureaux, son adversaire politique Ahmed El Khannouss dresse une analyse pointue de l’évolution de l’ancien bourgmestre en démontant le mécanisme du système qui a fait de l’homme politique, ce qu’il est devenu…

Progressivement, l'élu CDH se livre et se délivre en parlant de Philippe Moureaux : Staline, Hitler et s’il admet que cette figure a marqué le visage de Molenbeek, il n’hésite pas pour autant à qualifier le sénateur et ex-Bourgmestre (PS) de dictateur. Et lorsqu’il parle de «sa cour» ou de «ses sujets», il désigne, en fait, ceux qui lui vouent un culte sans faille, une soumission totale et sans nuances. Il en arrive à commettre le meurtre tragique du père par le fils… Un fils étouffé et bâillonné et un meurtre dont la responsabilité incombait aux véritables enfants de la "Maison Moureaux" : les jeunes «cadres du PS bruxellois».

Ce que révèle le contenu de cet entretien réside ailleurs que dans la lutte pour la prise du pouvoir à la commune de Molenbeek…

17:48 Écrit par Rachid Z dans Mandataires - Candidats | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

Commentaires

Que reste-t-il du Ps de Molenbeek-Saint-Jean. Une opposition sans aucune formation et brouillonne à chaque conseil communal.

Écrit par : hamidbenichou | 26 mars 2013

Répondre à ce commentaire

J'aurais bien aimé d'écouter à l'aise cet interview sans doute intéressant. Pas évident avec tout ce bruit de fond (les autres voix, les tasses de café dans la cafét de la Botanique, ...). Dommage !

Écrit par : Dirk Berckmans | 26 mars 2013

Répondre à ce commentaire

Minable jusqu'au bout.
C est d une lâcheté incroyable, maintenant que moureaux n est plus là, les rats sortent du trou.
Un homme , un politique, il doit avoir le courage de ses opinions, ces commentaires faillaient les faire au concerné et au moment voulu. Je parie que dans un an aux élections régionales ,c est la nouvelle bourgmestre qui aura pour son grade! La,lâcheté à l état pur. Il a partage le pouvoir avec moureaux il s est fait connaître sur sa liste et puis on crache dans la soupe, fo bien séduire ses nouveaux amis et justifier sa traîtrise . Lamentable la méthode .et d une lâcheté grandiose! À jamais vous êtes grillé aux yeux des molenbeekois. Au fait a quel titre vous analysez le ps molenbeekois, sournois jus qu au bout.

Écrit par : Karimou | 27 mars 2013

Répondre à ce commentaire

C' est un lynchage, je propose que vous invitez moureaux..
Pourquoi critique t il moureaux ? Maintenant qu il n est plus là?
C 'est la force de caractère de moureaux qu il l a empêché de travailler?
Il a fait quoi pendant 6 ans? Pourquoi n a t il pas dénonce à ce moment là?
Par ses dires je me dis que Molenbeek a fait un mauvais choix avec ce personnage, je n aime vraiment pas la méthode et c est même inquiétant . Il avoue qu il n a rien fait parceque moureaux était trop méchant ..inquiétant , sans charisme sans force sans idéal sans projet.
Molenbeek est mal barre

Écrit par : Raoulhabi | 27 mars 2013

Répondre à ce commentaire

Ça sens mauvais à Molenbeek.au lieu de travailler c est blabla sur blabla.allez va travailler khannouss prouve que tu fais mieux par des actes .aulieu de pleurniché

Écrit par : Tarikham | 27 mars 2013

Répondre à ce commentaire

Non au cumul! ! échevin ou député pas les deux!

J habite un appartement en face de la splendide maison de 4 étage que ce monsieur vient de se construire! L ascenseur social reste la politique! Du bas de Molenbeek ,il monte dans le haut pour se construire un palais.
Je me demande comment peux t on lâcher encore le pouvoir quand on a goûté au luxe?

Écrit par : Anonymes | 27 mars 2013

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.