22 mars 2013

Des caméras pour lutter contre le racisme dans la police belge

Des caméras pour lutter contre le racisme dans la police belge

Par Loïc Struys, le 21 m ars 2013

Les violences policières à connotation raciste sont "un fait courant". Telle est la conclusion de la fédération européenne des organisations antiracistes (Enar) qui préconise un renfort des dispositifs de surveillance.

La police belge adopte-t-elle un comportement raciste? Trop souvent, à en croire le rapport publié mercredi par l'Enar. Ce racisme s'exprime notamment par une violence des représentants de l'ordre. Un fait que confirme un policier bruxellois qui cible la communauté musulmane. "L'islamophobie, chez nous, est un fait courant" relate-t-il dans Le Soir de ce jeudi. "Les insultes et les propos racistes sont banalisés, même dans les commissariats dotés de caméras, comme à Saint-Josse, pour la simple raison que si les images sont captées, le son, lui, ne l'est pas".

Une déclaration qui contredit les conseils de l'organisation européenne qui encourage la multiplication des dispositifs de caméra surveillance, dans les commissariats et les véhicules de police. Une démarche qui emboîte le pas de la Ligue des droits de l'homme et du Comité pour l'élimination des discriminations raciales des Nations Unies, également favorables aux caméras dans les cellules, les fourgons et les commissariats afin de réduire les risques de comportements discriminatoires.

Semira Adamu

Une solution loin d'être idéale pour Julien Pieret, chercheur au Centre de droit public de l'ULB. "La caméra n'est pas le dispositif le plus performant pour prévenir les infractions", insiste-t-il dans les colonnes du Soir. Et de rappeler que la dramatique et funeste expulsion de Semira Adamu était filmée.

Plus largement, le rapport alternatif de l'Enar sur le racisme en Europe constate que le racisme en Belgique se traduit par une islamophobie. Les discriminations dont sont victimes les 600.000 musulmans de notre pays s'expriment dans les domaines de l'emploi, l'éducation ou encore du logement. Un constat appuyé par le Centre pour l'Egalité des chances dont 80% des dossiers de discrimination religieuse concernent des musulmans. Les autres communautés vulnérables au racisme sont les populations juives, les gens du voyage, les populations noires et les migrants.

Rapport alternatif sur le racisme en Belgique

Les commentaires sont fermés.