15 mars 2013

Molenbeek: des subsides au FC Brussels volatilisés

Molenbeek

Des subsides au FC Brussels volatilisés

La Capitale, le 15 mars 2013

L’utilisation des subsides alloués par la Région bruxelloise au club de football du FC Brussels pose question, révèle ce vendredi votre journal La Capitale. La bourgmestre de Molenbeek Françoise Schepmans et l’échevin des sports Ahmed El Khannouss s’inquiètent, dans un courrier envoyé à plusieurs ministres régionaux, de l’utilisation non conforme d’une partie de ces subsides.

La question porte sur les 3,25 millions d’euros alloués par la Région bruxelloise en 2006 et destinés aux travaux d’infrastructures sportives du club.

«Nous sommes bien forcés de constater que la totalité des travaux convenus n’a pas été entreprise, ni toujours bien réalisée en vertu des conventions signées avec le FC Brussels», s’inquiètent les deux mandataires, qui soulèvent des zones d’ombre dans l’utilisation de cet argent et reprochent au président du club, Johan Vermeersch, de ne pas pouvoir justifier certaines de ses pratiques.

La Capitale cite notamment le fait que le FC Brussels ne dispose toujours pas d’un éclairage conforme, que les pylônes électriques ont été revendus à une société privée alors qu’il font partie intégrante du stade, que la tribune bétonnée du terrain C ne correspond pas aux prescrit d’une convention de 2007 et n’aurait disposé d’aucun permis, etc.

Par ailleurs, 50.000 euros destinés au club dans la convention 2011 ont été saisis et auraient servi à payer les indemnités dues à un ex-joueur du Brussels, Ante Aracic.

Commentaires

Aux abonnés absents
Moureaux se dit étranger à l’affaire des subsides volatilisés du FC Brussels

FC Brussels, le 16 mars 2013

Nous vous révélions hier les doutes de la commune de Molenbeek quant à l’usage des subsides qui ont été octroyés au FC Brussels. Suite à la publication de notre article, c’était silence radio du côté de Jamal Ikazban (PS), ancien échevin des Sports et de Johan Vermeersch, président du FC Brussels. Pour Philippe Moureaux, l’ex-mayeur, c’est à la Région de contrôler les subsides.

Dans un courrier adressé à plusieurs ministres bruxellois, les autorités communales se demandent en substance où sont passés les subsides régionaux octroyés au FC Brussels. Nous vous révélions le contenu de cette lettre dans nos éditions de vendredi. Contacté aujourd’hui par nos soins, le président du club Johan Vermeersch n’a pas décroché son téléphone. Nous avons appris qu’il était souffrant. Toujours très volubile sur les réseaux sociaux, Jamal Ikazban est resté muet sur le sujet. Nos appels sont restés sans réponse. « Je ne me sens pas concerné. La commune servait juste de boîte aux lettres entre la région et le FC Brussels. Je n’ai jamais joué le moindre rôle là-dedans. C’était à la Région de contrôler. De plus, je n’étais pas en charge du sport ou des travaux publics. Par contre, Ahmed El Khannouss a des pertes de mémoire. Je rappelle qu’il était déjà présent au collège lors des six années précédentes comme Françoise Schepmans », explique Philippe Moureaux, l’ancien bourgmestre de Molenbeek pendant plus de 20 ans.

Depuis 2006, la Région bruxelloise a injecté 4.610.000 euros dans le FC Brussels. De cet argent régional, 1.360.000 euros ont bel et bien été versés à l’école de formation des jeunes de Molenbeek. Mais là où le bât blesse, c’est dans l’emploi des quelque 3.250.000 euros destinés aux travaux d’infrastructures sportives du club. Dans la lettre, la bourgmestre Françoise Schepmans (MR) et l’échevin des sports Ahmed El Khannouss (cdH) écrivent : « Nous sommes bien forcés de constater que la totalité des travaux convenus n’a pas été entreprise, ni toujours bien réalisés en vertu des conventions signées avec le FC Brussels ». Les deux élus molenbeekois pointent le doigt sur des zones d’ombres concernant l’éclairage non-conforme du terrain C et la construction d’une tribune sur ce même terrain sans permis. Aujourd’hui, le conseiller communal molenbeekois Michael Vossaert (FDF) demande la clarté sur le dossier des subsides régionaux accordés au FC Brussels. De son côté, Rachid Madrane (PS), ministre des Sports à la Commission communautaire française précise, dans un communiqué, que les subsides cumulés depuis 2006 sont accordés par la Région au club. La Cocof n’intervient en rien dans l’octroi de ce subside. La Cocof a par contre été compétente pour contrôler l’octroi d’un subside non-récurrent de 370.000 euros en 2004.

Écrit par : Rachid Z | 16 mars 2013

Répondre à ce commentaire

"La lumière sur les fonds et le terrain"

Guy Bernard, le 18 mars 2013

Michaël Vossaert (FDF) a rebondi sur des légèretés footballistiques.

Qui, dans le sérail molenbeekois, ne se féliciterait, comme dirait Michaël Vossaert, de ce que l’exécutif "s’intéresse au sport et, notamment, à l’octroi des subsides" ? Ce qui n’exclut pas un recadrage. "Je regrette juste que cela intervienne tard pour des moyens engrangés en 2006" , persifle le conseiller FDF. "Après tout, MR et CDH étaient dans la majorité et comptaient des membres au CA de l’école de formation." De là à s’interroger sur la raison profonde de la lettre envoyée, le 11 mars, par l’échevin des Sports (Ahmed El Khannouss, CDH) à la Région, il n’y a qu’un pas.

On l’aura compris : ex-entraîneur des U 10 du FC Brussels où, joueur, il faillit grimper jusqu’en équipe première, le jeune mandataire ne crache pas dans la soupe. Mais exige la lumière tant sur ce fameux terrain C sans pylônes du 61 rue Charles Malis que sur l’utilisation des mannes régionales. Et Michaël Vossaert d’adresser une passe millimétrée à son collègue ucclois, Emmanuel De Bock, pour qu’il interpelle la Cocof

Parce que le capitaine du FDF de Molenbeek songe également aux talbins liés à la convention 2013, passée entre l’entité et les footballeurs de division 2 : "160 000 € vont à l’école de jeunes; et 40 000 € (ce qui paraît beaucoup), à l’encadrement des espoirs du Brussels. Je suis content du principe de lien entre formation et postformation. mais il faut pouvoir justifier ces subsides et garantir le respect des obligations des bénéficiaires", shoote-t-il droit au but.

Tout le monde peut y compter. Jeudi, au prochain conseil communal, le footballeur devenu politicien passera à l’attaque. Entre autres, pour savoir ce que deviendra la collaboration avec Johan Vermeersch, l’impulsif président du Brussels.

De son côté, Rachid Madrane (PS) a précisé n’être, à la Cocof, compétent que pour l’exercice physique amateur. Et le ballon de filer en ligne droite vers la cage de Guy Vanhengel (Open-VLD), l’argentier régional.

Écrit par : Rachid Z | 18 mars 2013

Répondre à ce commentaire

Interpellation concernant les subsides octroyés au FC Brussels – conseiller communal Dirk Berckmans – séance du conseil communal du mardi 9 juli 2013

Voir, pour le texte de l'interpellation : http://dirkberckmans.skynetblogs.be/archive/2013/07/09/interpellation-les-subsides-octroyes-au-fc-brussels-cc-du-9.html

Écrit par : Dirk Berckmans | 10 juillet 2013

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.