08 mars 2013

Le LOL du jour : la ministre des femmes

Le LOL du jour : la ministre des femmes

Najat-Vallaud-Belkacem-occupe-toi-de-tes-fesses (1).jpg

La Divine Comédie, le 08 mars 2013

J'émerge tout juste d'une cruelle bronchite soignée à coup d'antibiotiques génériques dont je dirais plus tard tout le bien qu'ils m'ont fait quand mes yeux encore égarés par les nuits de veille sont tombés sur deux brèves :

Dans la première, NKM critiquait un peu Royal pour être allée à la gammelle d'un poste au gouvernement et avoir dû se contenter d'un nonos à ronger lancé par le père de ses enfants du haut de son trône élyséen. Elle n'a pas tort, Miss Royal qui se proposait d'être la chef de file des féministes a singulièrement rabattu sa superbe. Mais elle a laissé en place comme porte-parole et actuellement secrétaire d"état une incompétente de son propre calibre, ce qui me fait craindre le pire pour l'avenir.

Dans la seconde, j'apprends - les yeux m'en tombent comme ceux du calamar que je suis en train de faire cuire avec amour - que nous avons une minustre des femmes. La Belkacem Vallaud ! Moi je pensais qu'elle avait été nommé aux cancans, à la flagornerie, aux communautés vu le temps qu'elle passe plus avec les unes qu'avec les autres. Une chose est certaine, cette demi-portion n'est pas minustre, elle n'a pas la taille ni la carrure. Pov' de nous, pourquoi ne l'avoir pas nommé au pipolat, minustre de la Star Ac', de Plus belle la vie, Un gars une fille ?

550381_10151497481122276_1816208272_n.jpg

13:05 Écrit par Rachid Z dans Politique - Actualité | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

Najat Vallaud-Belkacem exige des sanctions contre les entreprises qui « discriminent », endossant la tenue de dominatrix pour la journée de la femme

Contrepoints, le 08 mars 2012

Bien sûr, la journée de la femme est idéologiquement douteuse, et le mieux reste donc de ne pas la célébrer, mais, avouons qu’elle a de bons côtés. Avoir à l’écran Najat Vallaud-Belkacem, avec un petit air ferme, qui explique qu’il va falloir des sanctions pour les entreprises, principalement, on peut l’imaginer, pour des patrons hommes, si on se laisse coupablement divaguer une minute, ça peut être une bien douce titillation.

Le ministre des droits de la femme reconnait par ailleurs que les textes existent déjà pour ces sanctions, et qu’aucune n’a jamais été appliquée. Mais que là, maintenant ça va changer, et qu’elle va s’en assurer. Attitude volontariste de ministre de base.

Votre petit problème chère Najat, c’est que ça ne va pas être si évident que ça, puisque votre discrimination salariale, que reprennent, bien sûr, aujourd’hui, en chœur, vos médias, toujours aux ordres, s’applique « à travail égal ». Bien sûr, tout cet égalitarisme est au bout du compte d’inspiration communiste, mais il reste un respect minimum des différences de prestations – pour combien de temps encore ? – et cette nuance subsiste donc.

Et c’est là que ça se corse.

En effet, Contrepoints a déjà largement couvert cette légende, et la réalité, Mme le ministre, c’est que la discrimination salariale est un mythe, et qu’il n’y a pas d’écart salarial hommes-femmes.

Inutile de vous dire à quel point je suis désappointé. C’est que je la veux, ma petite punition de Najat Vallaud-Belkacem, moi. Tiens, je me demande si je ne vais pas recruter une femme et la brimer. On pourrait se demander pourquoi elle resterait, mais on dira, pour mes beaux yeux.

Comme salaud d’homme – pléonasme ambulant – entre exploiter une femme et me faire punir pas Najat, bien dans la tendance des 50 nuances de grey et de rose si à la mode depuis juin 2012, j’en tirerais une double satisfaction.

Ah, les hommes.

Écrit par : Rachid Z | 08 mars 2013

Répondre à ce commentaire

La communauté musulmane déçue par Najat Vallaud-Belkacem ?

Slate.fr, le 17 juillet 2012

Le moins que l’on puisse dire, c’est que Najat Vallaud-Belkacem intrigue la presse britannique. Le mois dernier, le Guardian la sacrait «le nouveau visage de la France» mais après deux mois passés au gouvernement, il semble que la ministre ait déçu la communauté musulmane.

C’est en tout cas ce qu'affirme la journaliste française Nabila Ramdani qui signe une tribune sur le sujet dans le quotidien britannique. Selon elle, la nomination de Najat Vallaud-Belkacem avait soulevé beaucoup d’espoirs en mai de la part des femmes musulmanes en France. Mais deux mois plus tard, la journaliste tire un constat amer de l’action de la ministre.

Pour Nabila Ramdani, la ministre du Droit des femmes a laissé tomber les Français qui voulaient l’abolition de la loi sur le voile. Selon elle, la socialiste aurait dû s’intéresser à ce problème au lieu de s’attaquer à la prostitution.

Dans sa tribune, la journaliste explique pourquoi elle considère la loi sur la burqa comme injuste:

«Depuis l’interdiction, nous avons souffert d’une attention déplaisante de la part de la police, mais c’est la haine qui vient des gens qui rend les choses pires. Ils pensent que l’interdiction est une autorisation officielle pour insulter, cracher et même attaquer physiquement. L’interdiction est devenue un symbole de la haine contre la communauté musulmane.»

Selon Ramdani, la ministre du Droit des femmes, elle-même d’origine marocaine, ferait bien de prendre en compte l’avis de la communauté musulmane française. Celle-ci rappelle que les musulmans ont majoritairement voté pour François Hollande.

Serait-ce le début d’une polémique? Najat Vallaud-Belkacem continue de bénéficier d’une très bonne image. Elle est d’ailleurs soutenue depuis la semaine dernière par le collectif «Féministes en mouvement» dans son combat contre la prostitution.

Photo: Najat Vallaud-Belkacem en novembre 2011

Écrit par : Rachid Z | 08 mars 2013

Répondre à ce commentaire

Salamou3alaykoum, bonsoir,

Moua7id, le 29 avril 2012

C’est la 1ère fois que j’entends parler, elle doit être d’origine arabe d’après son nom et qui a choisi de se convertir au PS. On connaît tous la politique PS et vu la fonction qu’elle représente en son sein, je ne me fais pas d’illusions !

Va-t-elle amener à reconnaître la colonisation en temps que crime contre l’humanité ?

Va-t-elle faire assumer à la France les conséquences de la colonisation notamment par rapport aux immigrés de ses anciennes colonies ? ou encore en faire stopper le soutien de ses dictateurs gardiens des intérêts colonialistes désormais ?

Va-t-elle faire éradiquer les deux poids deux mesures de l’arbitraire institutionnalisé à l’encontre des citoyens ?

Va-t-elle faire cesser la pseudo-laicité française du CRIF et ses directives du diner annuel ?

Va-t-elle faire dissoudre les organisations terroristes du Betar et de la LDJ ? leur aller-retour en Palestine occupée et les récoltes de fonds pour leur armée criminelle ?

Va-t-elle faire respecter l’islam et sa pratique religieuse ?

Va-t-elle faire respecter le port du voile et nikab en temps que libre tenue vestimentaire à l’instar de toute autre habit ? etc...

Va-t-elle faire respecter tout simplement la démocratie conformément aux valeurs universelles des droits de l’homme ?

Écrit par : Rachid Z | 08 mars 2013

Répondre à ce commentaire

Najat Vallaud-Belkacem : un flic à la maternelle

Le Causeur, le 14 décembre 2012

Il est quelquefois des moments magiques ou l’absurdité devient un spectacle grandiose et où la connerie rayonne comme un soleil, dissipant la grisaille et chassant la dépression hivernale. Du lointain s’élève l’appel ancestral, la mélopée sacrée, celle du chant des andouilles ! Alors, émerveillés, le cœur tremblant et les bras ouverts, nous accueillons avec bonheur la jactance nouvelle, celle qui nous tire des larmes de rire et de reconnaissance. Ô grandeur des imbéciles ! Ô miracle toujours renouvelé ! Najat Vallaud-Belkacem a parlé !

Mais de quoi s’agit-il ?

De la création du comité interministériel aux droits des femmes et à l’égalité professionnelle, rien de moins. Et dans ce cadre, du lancement par Najat Vallaud-Belkacem de l’initiative « ABCD »1, en collaboration étroite avec Vincent Peillon. S’agit-il du retour à la méthode syllabique et de la lutte contre l’illettrisme ? Pas du tout, c’est complètement dépassé tout ça ! Le combat à mener ici est beaucoup plus essentiel. Il s’agit de faire comprendre aux enfants, dès la grande section de maternelle, les différences de genres entre les individus et de les sensibiliser aux stéréotypes sexistes aux violences faites aux femmes et à l’égalité professionnelle. Très motivé par le projet, Vincent Peillon a déjà décrété que l’année 2013 sera l’année de l’égalité à l’école. Il faut dire qu’entre la dépénalisation du cannabis et la résurrection du « Comité Economie Emploi », en état de mort clinique depuis l’ère Jospin, Peillon est de tous les dossiers d’outre-tombe. Je ne sais pas s’il aura assez de casseroles pour réchauffer tous les plats mais je propose déjà qu’on rende hommage à son action en le baptisant « Reanimator ». En tout cas par les temps qui courent, ce sont les morveux qui doivent faire la tronche. Entre le Nutella taxé à 300% et le gouvernement qui vient leur expliquer dès 4 ans qu’ils sont des porcs sexistes en puissance, ce n’est pas la fête tous les jours en grande section maternelle !

Et comme un malheur ne vient jamais seul, voilà que la directrice d’une école maternelle de Montargis dans le Loiret a décidé d’interdire l’accès de son école au Père Noël sous prétexte de respecter le principe de laïcité et les croyances de chacun. Quelqu’un aura-t-il la bonté d’expliquer à cette passionaria laïque que le Père Noël nous vient de Scandinavie et s’inspire plus de la mythologie nordique que des Pères de l’Eglise ? (non, Saint Augustin n’a jamais porté de hotte, et il vivait sous des latitudes un peu trop chaudes pour la combinaison rouge et blanche doublée en poil de renne). Je prends la liberté de lui indiquer au moins la page wikipedia qui évitera qu’elle ne confonde l’an prochain le Coca-Cola avec l’eau bénite et les ours blanc avec des évêques et n’interdise dans son école les images de plantigrades susceptibles de heurter la sensibilité des familles musulmanes.

Et en parlant de Noël, la cerise sur le gâteau, ou plutôt l’étoile sur le sapin, ce sont nos amis belges qui la plantent et nous aident à nous sentir moins cons seuls en Europe. Cette année à Bruxelles, Noël ne s’appellent plus Noël mais la fête des « Plaisirs d’Hiver » (ça sonne un peu comme un titre de film de Marc Dorcel non ?). Et la municipalité a confié à un cabinet créatif dont je ne veux même plus me rappeler le nom de concevoir un arbre de Noël électronique, une espèce d’assemblage de cubes blancs luminescents, désigné sous le nom de « Xmas Tree », tout ceci dans le but de « dépoussiérer Noël ». En voyant les photos de ce sapin futuriste, qui semble échappé de THX11382, on se demande s’ils n’ont pas plutôt eu l’intention de congeler Noël une bonne fois pour toutes. L’initiative a en tout cas suscité de vives protestations qui ont été interprétées immédiatement comme des réactions islamophobes et une preuve supplémentaire de la résurgence du fondamentalisme chrétien arc-bouté sur la défense des traditions chrétiennes. En même temps, les fondamentalistes qui défendent le Père Noël et les sapins, c’est quand même plus sympa que ceux qui assassinent les ambassadeurs non ?

C’est ça aussi la magie de Noël…

Qui s’inspire de l’initiative « 1234 » initiée il y a quelques années par les Ramones. ↩
Pour ceux qui ne connaîtraient pas, THX1138 est un film de science-fiction réalisé par Georges Lucas en 1971 avant la guerre des étoiles. C’est pas mal du tout mais l’esthétique générale du film a mal résisté aux outrages du temps. ↩

Écrit par : Rachid Z | 08 mars 2013

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.