07 mars 2013

Saint-Josse Monsieur le Bourgmestre

Saint-Josse

Monsieur le Bourgmestre

Thierry Balsat (Conseiller communal), le 07 mars 2013

En votre qualité de premier magistrat  de la Commune et en vertu de votre obligation de faire respecter l'ordre public dans l'entité qui vous a été confiée.

Je reviens vers vous concernant la situation de ce couple et leur  nourrisson (locataires de la rue Musin 3 - HBM) qui ont été mis à la rue ce mardi 5 mars 2013 et qui depuis errent dans nos rues à la recherche d'un toit.

Ces personnes ont tenté de vous rencontrer à la maison communale ce même mardi vers 10h00 du matin afin de vous exprimer leur détresse mais vous n'étiez pas présent ni aucun de vos échevins.

C'est en tous les cas la version que nous avons reçu (j'accompagnais la famille) par un service de guarde étrangement renforcé à l'entrée de l'administration communale. J'ai du faire prévaloir mon statut de conseiller communal pour qu'on m'ouvre la porte d'entrée. On me rapporte que des instructions avaient été données.

La famille vous a attendu désespérément jusqu’à  13h00... ou l'un de vos échevins... en vain.

Compte tenu de l'état avancé de désespoir notamment du mari qui me semble le plus meurtri et le plus apte, excusez-moi l’expression, à péter un câble... je m'inquiète sur ses possibles réactions émotionnelles pour défendre l'intégrité de sa famille, qu'il pourrait provoquer sur la voie publique avec son lot de conséquences fâcheuses dont vous pourriez devoir répondre.

De plus, il appartient obligatoirement au Bourgmestre, dans pareille situation d'activer tous les leviers en sa possession pour reloger dignement cette famille... mais cela vous le savez déjà.

Enfin, permettez-moi pour conclure, de revenir  brièvement sur le  programme de politique général présenté en janvier dernier par votre majorité et dont l'un des axes prioritaires est basé sur la SOLIDARITE.

Partant de cette profession de foi et de votre appartenance à une formation politique progressiste, je vous prie, Monsieur Le Bourgmestre, Monsieur Kir, de bien vouloir mettre cette famille à l'abri des dangers de la rue...

Je vous en remercie par avance.

Les commentaires sont fermés.