19 février 2013

"L’humanitarisme en Islam"

"L’humanitarisme en Islam"

Wissal asbl a le plaisir de vous inviter à une conférence-débat qui aura pour thème ‘’L’humanitarisme en Islam’’.

Nous aborderons de manière chronologique l’humanitarisme en islam et son développement durant la vie du prophète PSL, après sa mort et, jusqu’à nos jours.

Cette conférence sera donnée par :

Monsieur : Ridha Khaled

Monsieur : Ali Waleed

Le samedi 23 février 2013 à partir de 17h00

Lieu : 68 rue de Laeken 1000 Bruxelles

En espérant vous voir nombreux

Personnes de contacts :

Ben Abdel Nasser : 0485108679

Grami Wannes : 0486939870

Email : infos@wissal.be 

18:12 Écrit par Rachid Z dans Islam et musulmans | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Hymne à la liberté religieuse

Rhida Khaled, le 03 décembre 2011

Durant dix années j'ai fait partie d'un groupe international de recherche islamo-chrétien où des universitaires musulmans et chrétiens abordaient des sujets en commun qu'ils traitaient dans un esprit réel d'ouverture. Convivial et amical, ce cadre a réussi à mener des recherches qui ont été publiées notamment aux éditions l'Harmattan.

Loin du prosélytisme béat et de l'esprit missionnaire, ils ont su dépasser tous les clivages et nouer des relations de véritable amitié.

Cet esprit est étranger à tous ceux qui se croient investis d'une mission divine, qui voient dans l'autre un ennemi à abattre, un égaré à remettre sur le droit chemin, un pauvre ignorant à éclairer.

La voie vers Dieu n'est le monople de personne et tous les plans échafaudés par les humains ne peuvent amener un home à la foi si ce dernier ne l'a pas choisi de son plein gré.

Ceux qui se croient dans une compétition pour régenter les esprits ont une vision moyennaâgeuse de l'homme.

Au fait comme le dit Foucault l'homme est une création moderne.

Au mouen âge, il n'y avait que le sujet, les brebis que mènent les monarchies absolues et les Eglises jalouses de leurs privilèges.

Ceux qui croient qu'on mène les hommes comme on mène un troupeau feraient mieux de voir s'ils sont des loups ou des brebis.

L'homme libre n'aime pas les chaînes. Il a horreur de la servitude surtout lorsqu'elle se pare du sacré et s'autoproclame gardienne de son salut.

Alors, je suis musulman progressiste parce que je m'oppose aux églises, à toutes les églises, entendues comme institutions visant à contrôler les âmes et à les mener comme on mène un troupeau, que ces églises se réclament de Boudha, de Jésus ou de Mohamed.

Écrit par : Rachid Z | 19 février 2013

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.