30 janvier 2013

Un ancien député sénégalais emprisonné au Maroc va être extradé en Arabie saoudite où il risque la décapitation

Un ancien député sénégalais emprisonné au Maroc va être extradé en Arabie saoudite où il risque la décapitation

Alcaly-Cissé.jpg

Demainonline, le 28 janvier 2013

Un ancien député sénégalais, Alcaly Cissé, arrêté au Maroc au mois de septembre dernier à la demande de l’Arabie saoudite, risque d’être extradé dans ce pays où la peine pour le délit qui lui est reproché est la mort par décapitation.

Alcaly Cissé est impliqué dans une affaire d’escroquerie au détriment d’un sujet saoudien portant sur un montant de 2,5 milliards de francs CFA (3 800 000 euros).

Une affaire d’escroquerie comme tant d’autres, sauf que cette fois-ci le présumé escroc risque la peine de mort s’il est mis entre les mains de nos pieux frères saoudiens qui ne badinent pas avec ce genre de délits, surtout quand ils sont commis chez eux par des étrangers.

Selon le site sénégalais Rewmi, «les autorités marocaines sont prêtes à signer les yeux fermés» l’ordre d’extradition de cet ex-député, «au grand dam de ses avocats qui craignent que leur client n’ait pas droit à un procès équitable».

C’est que l’Arabie saoudite, gardienne des lieux saints de l’Islam, a tendance à appliquer un peu trop vite la charia aux musulmans étrangers. Elle en raffole même.

Franco utilisait le football et les stades pour faire oublier aux Espagnols qu’ils vivaient sous une dictature militaire. Comme ses prédécesseurs, le vieux roi Abdallah utilise les sanglantes scènes de décapitation pour assouvir les bas sentiments de son peuple et calmer les aspirations de ses sujets à plus de libertés.

Le Maroc est devant un grave dilemme. Où il exécute l’ordre des frères saoudiens qui nous refilent du pétrole à prix coûtant, ou il fait plaisir aux frères sénégalais, alliés traditionnels (et inconditionnels !) du Maroc en Afrique, en renvoyant chez lui le présumé escroc.

10:23 Écrit par Rachid Z dans Pays du Maghreb | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.