25 janvier 2013

Saint-Josse A propos de la lutte contre les marchands de sommeil

Saint-Josse

A propos de la lutte contre les marchands de sommeil

Eric Jassin, échevin CDH, en campagne le 29 août dernier

1. Eric Jassin.JPG

Une des principales problématiques qui a été gérée à Saint-Josse est celle, bien évidemment, des marchands de sommeil. J’ai désiré qu’on mène une lutte très ferme par rapport aux marchands de sommeil. Nous ne pouvons pas être le porte-monnaie de ces marchands de sommeil et donc pour qu’ils cessent cette activité, il faut couper le robinet. Moi, très clairement, c’est ma position et donc on a sur le territoire de la commune énormément de contrôles au niveau des habitations.

Tout ce que je vous dis, ce sont des politiques transversales qui s’effectue avec la participation active du service de l’Urbanisme, du service de la Population, des services de police, de l’Office des Étrangers, du ministère de l’Intérieur et du parquet. Donc, vous voyez que les intervenants sont nombreux parce que la problématique est difficile et touche énormément de secteurs. Mais je pense que l’année passée on a donné un signe fort pour marquer notre volonté de lutter contre le phénomène des marchands de sommeil.

Ce travail est loin d’être terminé : il faut, sur le terrain, continuer à aller vérifier les logements et, quand il y a des inscriptions à la commune, vérifier si les gens sont effectivement en possession d’un bail, etc. Il faut poursuivre ce combat contre l’exploitation de la misère humaine...

11:22 Écrit par Rachid Z dans Logement, Saint-Josse | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Monsieur Jassin na plus de compétence a la population quand a l’exploitation qu’il dit vouloir combattre il a surtout voulu combattre les sans domicile fixe et autres locataires de passage non en règle administrativement .
Grace a Monsieur Jassin nous avons une épicerie en plus Place Saint Josse a l’ancien impériale regarder donc le début de la chaussée de Louvain a partir de la place saint Josse il y a au moins 4 épicerie sur 100 m de distance , il faut a saint Josse des commerces qui apporte quelque chose de nouveaux et utile aux riverains.
Il est prévu de supprimer la saint jazz teen noode , on pourrait envisager de supprimer le gospel annuel a l’eglise de la place saint Josse qui coûte de l’argent a la commune et qui n’intéresse principalement que le cdh est ses membres .


justicia

Écrit par : justicia | 26 janvier 2013

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.