24 janvier 2013

Saint-Josse: voici la note de politique générale d'Emir Kir pour les six prochaines années

Saint-Josse

Voici la note de politique générale d'Emir Kir pour les six prochaines années

Karim Fadoul, le 24 janvier 2013

Emir Kir (PS) a pris ses fonctions en tant que bourgmestre de Saint-Josse en décembre. Et il vient de présenter ce jeudi sa note de politique générale.

Emir Kir (PS) a présenté ce jeudi sa note de politique générale pour les six prochaines années entouré de ses partenaires du CDH emmené par l’échevin Eric Jassin et du SP.A de Béatrice Meulemans. Pas mal de chantiers à l’ordre du jour dans cette feuille de route où pas mal de politiques de l’ancien bourgmestre Jean Demannez (PS), dont la succession ne s’est pas passé sans heurts après les communales, sont remises en cause.

Par exemple: le réouverture prochaine du carrefour rue Verte, rue Botanique et rue de la Rivière, la concentration des missions de l’AIS pointée du doigt lors d’une récente décision de justice, la promotion de toutes les cultures et pas uniquement du jazz, dada de Jean Demannez ou encore une révision des Plans communaux de Mobilité et de Développement.

La Capitale vous propose ainsi de parcourir la note qui propose deux premières: la suppression du précompte pour les jeunes qui décideraient d’acheter un logement à Saint-Josse ou encore l’enfouissement des conteneurs à déchets dans les quartiers commerçants.

La note de politique générale d'Emir Kir

Commentaires

Saint-Josse revisitera sa politique de mobilité et veillera aux plus fragiles

Belga, le 24 janvier 2013

La commune de Saint-Josse Ten Noode va évaluer l'ensemble des initiatives prises en terme de mobilité dans la commune et miser sur une plus grande fluidité du trafic. Elle misera par ailleurs sur la rénovation des quartiers les plus anciens et mettra l'accent sur l'accueil et les services à sa population avec une attention plus particulière pour les plus faibles, a annoncé jeudi le bourgmestre de la commune, Emir Kir (PS), entouré des chefs de file du cdH et du sp.a.

"En matière de mobilité, le collège évaluera les mesures prises depuis 2002. On nous a promis moins de trafic de transit, c'est manqué", a commenté M. Kir qui entend privilégier la cohérence avec les communes voisines pour encourager une mobilité "fluide, sûre et respectueuse de l'environnement".

Autre priorité du nouveau collège: la rénovation des quartiers anciens pour laquelle la commune fera la chasse aux subsides, notamment du côté de la Région. Le plan communal de développement sera adapté après une période de réflexion. Outre le contrat de quartier Liederkerke en cours de réalisation et qui a déjà subi une adaptation, Saint-Josse va entamer les travaux préparatoires à l'élaboration d'un contrat de quartier pour la chaussée de Louvain. Elle entend aussi rénover son parc de 1.300 logements publics et veillera à recentrer le parc de l'Agence immobilière sociale locale sur les logements situés sur son territoire.

L'administration ten noodoise sera dépoussiérée pour rapprocher les services du citoyen et adopter une gestion rigoureuse; une attention particulière sera portée aux plus jeunes via la création de maisons de l'enfance et au dispositif d'accrochage scolaire. Dans l'enseignement communal, le collège veillera à rendre les activités obligatoires financièrement accessibles pour tous. La commune souhaite enfin relancer à son niveau les chèques-sports auxquels a renoncé la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Écrit par : Rachid Z | 24 janvier 2013

Répondre à ce commentaire

C’est clair Monsieur Kir n’est pas Demmanez , Monsieur kir voudra certainement marqué de son empreinte son passage en tant que Bourgmestre , il est probable s’il ne retourne pas a la région au autre qu’il restera pour un bon bout de temps comme Bourgmestre , une chose est sûre est j’en suis personnellement ravi voilà un Bourgmestre qui va s’intéresser au quartier Nord car lui même y a longtemps habité.
Je reste persuadé sans être un fan du PS que Monsieur Kir a de bonne intentions pour sa commune laissons donc le temps au temps.

justicia

Écrit par : justicia | 24 janvier 2013

Répondre à ce commentaire

Et qu'en est-il de l'"emprunte" laissée par votre bourgmestre préféré lorsqu'il exerçait la fonction d'échevin de l'Instruction publique, de conseiller communal ou de secrétaire d'état à la Propreté publique ? Lors des deux dernières législatures (12 longues années donc), je n'ai jamais entendu, au sein du Conseil communal, les membres de la majorité dénoncer ou oser critiquer les orientations politiques de l'ex-bourgmestre J. Demannez : Kir et les autres conseillers et échevins les ont, bien au contraire, toujours cautionné ! On ne fait pas du neuf avec de l'ancien !

Écrit par : Rachid Z | 24 janvier 2013

Répondre à ce commentaire

Je répète il faut laisser le temps au temps , Monsieur Kir a de l’expérience maintenant , attendons de voir ou son bateau nous mènera !

justicia

Écrit par : justicia | 25 janvier 2013

Répondre à ce commentaire

De l'expérience dans la médiocrité ?

Écrit par : Rachid Z | 25 janvier 2013

Répondre à ce commentaire

Saint-Josse: le collège fourmille de projets, reste à trouver les budgets

Philippe Carlot, le 25 janvier 2013

Le nouveau collège échevinal de Saint-Josse a présenté sa déclaration de politique générale pour la législature communale. Un catalogue de projets centré autour de trois valeurs et de neuf priorités. Reste à trouver les moyens budgétaires pour passer des intentions aux réalisations.

Comme toute nouvelle équipe arrivant au pouvoir, le collège PS-cdH de Saint-Josse fourmille de projets. Il prévoit notamment de créer une Maison de la Citoyenneté, une Maison des Cultures et de la cohésion sociale, d'octroyer des chèques sports aux habitants, de créer un poste d'architecte social pour aider les propriétaires à respecter le code du logement et les règles urbanistiques. Le collège envisage aussi d'exonérer du précompte immobilier les ménages de moins de 35 ans.

Plusieurs décisions dépendront du résultat d'études, souvent coûteuses, tout cela sans augmenter les impôts locaux. Autant dire que les promesses de la majorité risquent de se heurter rapidement à la dure réalité budgétaire.

"Nous avons la chance d’avoir pu déjà décrocher, dès la fin du mois de décembre, des moyens supplémentaires, déclare Emir Kir (bourgmestre de Saint-Josse). 15 millions d’euros pour la rénovation urbaine de l’îlot chaussée de Louvain (depuis la place Madou vers la place Dailly). Et aussi des moyens avaient été engagés dans le cadre du contrat de quartier de la zone Liedekerke. Nous poursuivons : on va créer un service au niveau des subsides, qui va suivre en temps réel toutes les autorités afin de décrocher tous les moyens possibles."

Au cours des six années à venir, la majorité entend fonder son action politique autour de trois valeurs : solidarité, proximité et concertation. Un retour aux sources du socialisme, se réjouit l'échevine sp.a Béatrice Meulemans. Silence de l'échevin cdH Eric Jassin.

Écrit par : Rachid Z | 25 janvier 2013

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.