16 janvier 2013

La chaussée de Louvain doit-elle rester un piétonnier ?

La chaussée de Louvain doit-elle rester un piétonnier ?

Myriam Baele, le 16 janvier 2013

Depuis le printemps, la chaussée de Louvain sert de cobaye pour une expérience. Elle a été temporairement interdite aux voitures et peinte en jaune. Des séances de cinéma et des concerts s'y sont déroulés. Le message de ce projet appelé "Walking Madou", c'était: testons comment rendre une artère aux habitants, comment atténuer le trafic dans cette commune au bord de la petite ceinture. La question qui se pose aujourd'hui, c’est : faut-il décider de rouvrir ou non la rue aux voitures ? Les habitants sont invités ce mercredi soir à en débattre.

Il y aura ce mardi soir des projections de ce que pourrait être à l'avenir la chaussée de Louvain. Et les habitants pourront réagir aux images, interpeller la ministre régionale Brigitte Grouwels, et le bourgmestre Emir Kir.

Emir Kir, fraîchement arrivé à la tête de Saint-Josse, qui aime nettement moins ce projet de piétonnier que son prédécesseur Jean Demannez. Il pourrait freiner le projet, peut-être le condamner. Parce qu'il y a du débat.

Une chaussée de Louvain sans voitures fait respirer les piétons, nombreux dans cette rue de magasins. Seuls 10% des clients y viennent en voiture.

Si la rue devient définitivement un piétonnier et site propre pour les bus, les risques d'accidents seraient réduits. Les bus frôlaient des trottoirs très peuplés. Enfin, depuis le test, le trafic automobile dans les rues de Saint-Josse a diminué.

Mais les anti-piétonniers ont aussi leurs arguments, et eux aussi les affichent dans le quartier. S'il y a moins de trafic, c'est parce que les autos restent engluées dans les rues autour du piétonnier. Et ce piétonnier, à deux heures du matin, sans passage mais avec des boîtes de nuit, est devenu un endroit malsain, disent des voisins. Pour les détracteurs, il s'agit d'un projet de bobos dans une commune qui l'est très peu.

Ce mardi soir, devraient s'opposer partisans de la voiture et antis, fidèles de l'ancien bourgmestre ou du nouveau. Débat en perspective.

09:37 Écrit par Rachid Z dans Saint-Josse | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

Commentaires

«La chaussée de Louvain doit être rouverte»

par Vanessa Lhuillier, 15 janvier 2013

Les habitants de Saint-Josse l’attendaient depuis longtemps. Mercredi soir, la ministre de la Mobilité, Brigitte Grouwels (CD&V) et leur nouveau bourgmestre, Emir Kir (PS), présenteront le projet de réaménagement de la chaussée de Louvain en semi-piétonnier.

Durant la campagne pour les communales, vous n’avez pas cessé de réclamer la consultation des habitants pour le projet Walking Madou.

Cela me semble capital. On ne peut pas imposer un projet ni à des habitants ni à des commerçants. Ce dossier a des répercussions sur leur vie mais aussi au niveau du trafic de transit. Il doit diminuer à Saint-Josse.

Quel est le bilan de Walking Madou ?

Les riverains n’en peuvent plus et les commerçants de la chaussée de Louvain ainsi que ceux de la place Saint-Josse, se plaignent d’une diminution de leur chiffre d’affaires de plus de 30 %. S’ils étaient assez positifs au départ, ils le critiquent aujourd’hui. Je veux surtout que tout le monde s’exprime et pas seulement une douzaine de personnes représentant quelques associations comme le souhaiterait l’administration régionale. Je veux qu’on arrête ce terrorisme intellectuel comme si une certaine catégorie de personnes était les spécialistes de l’urbanisme ou de la mobilité. Les habitants de Saint-Josse doivent être entendus comme ceux de l’avenue du Port.

Le test en semi-piétonnier ne se fera pas ?

Non seulement il n’aura pas lieu mais en plus, je demande aussi qu’on retire ces carcasses de voitures et ce jaune qui se dégrade inexorablement. Cela donne une mauvaise image de la commune. En plus, l’insécurité a augmenté à cause notamment de la clientèle des deux discothèques de la chaussée de Louvain.

Existe-t-il un projet alternatif ?

Il en existe plusieurs qui émanent des riverains. Pour le moment, écoutons déjà cette présentation. Ensuite, le collège prendra une position et nous reverrons Madame Grouwels. Ce qui est certain, c’est qu’il est indispensable de soulager la rue Scailquin. Elle n’a pas été prévue pour subir un tel trafic de transit. J’attends les conclusions de Vivaqua mais il pourrait y avoir des répercussions sur les canalisations.

Écrit par : Rachid Z | 16 janvier 2013

Répondre à ce commentaire

«Pas à prendre ou à laisser»

Vanessa Lhuillier, le 16 janvier 2013

Mobilité Brigitte Grouwels veut bien revoir son projet à Madou

Je suis surprise de lire des réactions si tranchées avant la réunion d’information avec les riverains. Nous devons y aller dans un esprit d’ouverture pour trouver la solution qui convient à tout le monde. » La ministre de la Mobilité, Brigitte Grouwels (CD&V) fut assez déroutée en lisant les propos du bourgmestre de Saint-Josse, Emir Kir (PS), à propos du réaménagement de la chaussée de Louvain dans Le Soir du 15 janvier.

Depuis des mois, les deux ex-collègues tentent de trouver une solution pour améliorer la mobilité chaussée de Louvain et la qualité de vie des habitants de la rue Scailquin. La chaussée de Louvain a été mise en piétonnier en avril et riverains comme commerçants n’en peuvent plus. « Nous avons proposé à la commune de l’aider dans la confection de son plan de mobilité, explique Brigitte Grouwels. Je suis sensible au mécontentement. C’est pour cela que j’ai accepté la réunion d’information de ce mercredi. En plus, je crois que les habitants ont parfois de bonnes solutions simples à mettre en place pour améliorer la mobilité de tous. Mon projet n’est pas à prendre ou à laisser.»

La ministre rappelle tout de même qu’à la base, la commune était d’accord pour organiser une phase de test pour un semi-piétonnier dans lequel les bus auraient circulé. «Actuellement, grâce à la bande de bus rue Scailquin, nous avons quand même amélioré la vitesse commerciale des transports en commun mais je suis d’accord pour changer l’emplacement de l’arrêt du bus. Il faudrait le remettre à son positionnement initial, près de la station de métro. Cela permettrait d’aménager un arrêt plus confortable et en plus, les piétons seraient plus nombreux à passer chaussée de Louvain.»

Emir Kir souhaite également que les voitures et la peinture jaune soient retirées et la chaussée rouverte à la circulation en attendant de trouver un accord global. Les aménagements n’étaient prévus que pour durer quelques mois et vieillissent assez mal. «Je suis parfaitement d’accord, précise la ministre. J’avais d’ailleurs déjà proposé un nouvel aménagement pour la période des fêtes et des soldes. Nous l’avions conçu en collaboration avec Atrium mais le collège de Saint-Josse n’en a pas voulu. Je ne sais pas pourquoi. On peut donc refaire un aménagement plus adéquat mais il ne faut pas oublier la situation initiale. La chaussée de Louvain était constamment bouchée et dangereuse pour les usagers.»

Écrit par : Rachid Z | 16 janvier 2013

Répondre à ce commentaire

Emir Kir sur Walking Madou : «Ces carcasses jaunes doivent disparaître»

L’Avenir, le 17 janvier 2013

Une consultation entre la Région, la Commune et les citoyens a réuni 400 personnes ce mercredi soir à Saint-Josse. Au centre des débats : le piétonnier «Walking Madou», au bout de la chaussée de Louvain.

La Région veut réaménager Madou et la fin de la Chaussée de Louvain. Un piétonnier y est en place depuis plusieurs mois. Peint en jaune, ce projet «Walking Madou» est un dispositif destiné à tester les avantages et inconvénients du système. Selon Grouwels, «Il faut créer un nouvel équilibre entre les besoins des passants, des cyclistes, des transports en commun et des automobilistes».

Une piste avancée est de limiter là-bas le trafic aux bus. Mais la circulation est déviée, dans les deux sens, dans la Rue Scailquin et chaussées adjacentes. Les riverains se plaignent de ne plus pouvoir ouvrir les fenêtres.

Le nouveau bourgmestre de Saint-Josse, Emir Kir, se prononce depuis la campagne électorale d’octobre contre le piétonnier. Il fait le point après la consultation populaire qui a réuni ce mercredi soir riverains, Région et Commune.

Emir Kir, cette consultation va-t-elle dans le bon sens?

Il faut croire en la consultation populaire. C’est un exercice démocratique exceptionnel. Et le nombre de 400 participants prouve que les habitants sont en attente de réponse. La consultation peut aussi réconcilier citoyens et politiques.

La Région annonce que le jeu est ouvert à Walking Madou. Quelle est votre position?

La Région avance trois solutions en effet. C’est une surprise pour nous. Mais une tendance se dégage au vu de la réunion d’hier : la circulation doit être rétablie. Pour les bus, les taxis et les voitures. La Commune va d’ailleurs introduire une demande officielle de réouverture.

Pourtant, certains avancent des chiffres selon lesquels le piétonnier est favorable au commerce à Madou…

Qu’ils viennent constater par eux-mêmes! S’il y avait 10.000 passants par jour auparavant, ce nombre est aujourd’hui divisé par 5. Voire moins. Hier soir, il n’y avait personne.

Vous n’aimez pas ce jaune, non plus.

ces carcasses de voitures doivent disparaître. Comme cette peinture jaune, qui s’écaille et ternit. C’est mauvais pour l’image de Saint-Josse.

Vous soutenez cependant des travaux pour améliorer la mobilité.

Il faut élargir les trottoirs, ouvrir une bande aux bus et une autre aux voitures. Surtout pour lutter contre le report du trafic dans les rues voisines. Ces rues où passaient à peine 40 voitures à l’heure sont aujourd’hui envahies par plus de 100 voitures à l’heure. La Rue de Bériot, la Rue de la Ferme ou la Rue Gillon. C’est insupportable.

Vous reconnaissez donc que la voiture est un problème à Bruxelles?

Il faut l’envisager par une analyse globale, et pas centrée sur une commune ou une artère. Saint-Josse est en plein cœur de Bruxelles. Elle subit le passage des navetteurs qui travaillent dans le Pentagone. Tant que les offres de transports en commun ne s’amélioreront pas, ça ne changera pas. Il faut inciter les navetteurs aux alternatives.

Écrit par : Rachid Z | 17 janvier 2013

Répondre à ce commentaire

bonjour rachid,
dites, je viens de lancer un blog collectif sur saint-josse (saintjosse.org)
l'idée c'est d'en faire un blog convivial, pas politique
ça vous intéresse de participer :) ?

Écrit par : mathieu | 26 janvier 2013

Répondre à ce commentaire

Félicitation. Excellente idée. Pourquoi pas, dirais-je, pour répondre à votre question.

Écrit par : Rachid Z | 27 janvier 2013

Répondre à ce commentaire

pour vous nommer contributeur, j'aurais besoin de votre adresse e-mail. ;)

Écrit par : mathieu | 27 janvier 2013

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.