23 octobre 2012

Belgique - Encore des nouvelles...‏

Belgique

Encore des nouvelles...‏

IMG_0023.JPG

Pierre-Yves Lambert, le 22 octobre 2012

A Londerzeel (province du Brabant flamand, Région flamande), la députée fédérale Nadia Sminate (N-VA, d'origine marocaine) deviendra bourgmestre à mi-mandat dans le cadre de la coalition avec le CD&V, qui occupera le poste les trois premières années. Elle deviendra alors la première (et le premier) bourgmestre belge d'origine marocaine, Birol Cokgezen (PS) ayant brièvement été le premier d'origine turque à Saint-Nicolas (province de Liège) en 2011, Serge Kubla (PRL/MR) le premier d'origine tchèque à Waterloo depuis 1983, Yvan Ylieff (PS) le premier d'origine bulgare à Dison (province de Liège) depuis 1973, Urbain Kowalski (PS et mineur), premier d'origine polonaise à Cheratte (actuelle commune de Visé, en province de Liège) de 1952 jusqu'à sa mort en 1964.

nadia sminate.jpg

A Verviers (province de Liège, Région wallonne), le MR, coalisé avec le PS précédemment, a conclu une nouvelle coalition avec le CDH, excluant le PS de crainte qu'un Turc ne devienne bourgmestre, ce qui se serait automatiquement produit de par la législation wallonne en vigueur après le départ de l'actuel bourgmestre PS Claude Desama, le deuxième élu en voix étant l'échevin sortant Hasan Aydin (PS).

A Ganshoren (Région de Bruxelles-capitale), Marina Dehing (échevine sortante), la cheffe de file CD&V sur la liste Pro Ganshoren (CDH-CD&V + 1 PS dissident) menée par Vincent Kompany (ex-PS, d'origine congolaise), explique le recul de son parti au sein de cette liste par "er zijn minder Vlamingen in Ganshoren, en sommige oudere kiezers waren niet klaar voor een zwarte burgemeester" (il y a moins de Flamands à Ganshoren et certains électeurs plus âgés n'étaient pas prêts pour un bourgmestre noir") (Bettina Hubo, "Analyse Ganshoren: Nacht en dag van lange messen", Brussel Deze Week, 17 octobre 2012).

A Schaerbeek (Région de Bruxelles-capitale) il y aurait deux échevins d'origine turque issus de la Liste du bourgmestre, Sadik Köksal (ex-MR) et Sait Köse (FDF). Au sein du CDH, Mahinur Özdemir, déjà députée régionale, ne peut occuper la fonction d'échevin à cause des vetos (pour cause de port du foulard) du Bourgmestre Bernard Clerfayt (FDF) et de son chef de file Denis Grimberghs (CDH). Mais elle a fait le meilleur score de la liste et veut donc désigner elle-même l'échevin CDH, Seydi Sag (premier mandat électif, d'origine turque) plutôt que Mohamed El Arnouki (quatrième mandat de conseiller communal, d'origine marocaine) qui a fait moins de voix qu'Özdemir et que Sag. Initialement, l'échevine "prévue" par le parti était Karima Ouriaghli, deuxième sur la liste, une juriste d'origine marocaine travaillant au cabinet du ministre régional CDH Benoît Cerexhe, mais elle n'a pas été élue. El Arnouki est le mieux élu des 5 nouveaux conseillers communaux d'origine marocaine, les quatre autres étant 3 LB, Abdallah Kanfaoui, Mohamed Reghif et Mohamed Echouel, et l'Ecolo Redouane Fettouh. L'échevine Ecolo sortante (depuis 2000), Tamimount Essaïdi, n'était plus candidate sur la liste Ecolo en 2012.

A Charleroi (province du Hainaut, Région wallonne), Serdar Kiliç (PS, d'origine turque) devient échevin à la place de Latifa Gahouchi (PS, d'origine marocaine), selon Pascal Lorent (Le Soir 19/10) il démissionnerait du Parlement régional wallon et elle l'y remplacerait (elle était la sixième suppléante en 2009 mais la première actuellement). 

00:55 Écrit par Rachid Z dans Mandataires - Candidats | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.