11 septembre 2012

T. Balsat face à K. Zeguendi

T. Balsat face à K. Zeguendi

Le candidat de la liste des Bleus de Saint-Josse, Thierry Balsat répond aux questions de l'animateur du blog "Bruxellois, sûrement", Khalil Zeguendi. Dans cet entretien, le candidat évoque la campagne électorale, la régularisation de sa situation en matière de résidence, l'abandon par les autorités communales du quartier nord...

Commentaires

Saint-Josse: Thierry Balsat, devant le tribunal le 2 octobre, loue chez une Vlaams Belang

Karim Fadoul, le 12 septembre 2012

À Saint-Josse, la campagne des communales s’annonce plus que rude pour Thierry Balsat, sur la liste MR. De nouvelles attaques ciblent le secrétaire général de l’Onhu (Observatoire bruxellois de l’Habitat), dont la spécialité est de traquer les marchands de sommeil.

Les milieux socialistes locaux se font un malin plaisir, à un mois des élections, de répandre le bruit que Balsat est attendu devant les tribunaux le 2 octobre. En fait, celui-ci répondra à la plainte introduite par l’échevine Nezahat Namli qui avait dû un temps faire un pas de côté après que Balsat ait révélé qu’elle louait des logements insalubres. L’échevine l’accuse d’avoir commis des dégâts dans son habitation et de l’avoir diffamée. “ Oui, c’est exact ”, confirme l’intéressé. “ Mais je sais qu’elle sera déboutée ”, affirme-t-il, sûr de lui. “ En tout cas, lorsque cette procédure sera finalisée, c’est moi qui attaquerai à mon tour Namli pour diffamation. ”

Ce n’est pas la seule casserole que traîne ces jours-ci Thierry Balsat. La Capitale vous le révélait: l’ex-SDF occupait des locaux communaux, à l’insu du bourgmestre Jean Demannez (PS), sa bête noire. Cette semaine, on apprend qu’après avoir trouvé un appartement, sa propriétaire ne serait autre qu’une ancienne tête de liste Vlaams Blok, Jenny Smith. “ Je l’apprends. Mais c’est son problème, pas le mien ”, répond, énervé, Thierry Balsat. “ Mais s’il faut désormais que tous les propriétaires du pays soient PS, j’en prends acte... ”

Dernière tuile: Subab Tilani, le locataire qui avait attaqué Namli, (sa propriétaire) en justice avec le soutien de Balsat se voit aujourd’hui rattrapé. “ La commune avait accepté de le reloger après ses déboires. Sauf qu’il nous doit pour 3.973 euros d’arriérés de loyers. Nous avons entamé une procédure d’expulsion à son encontre ”, nous indique le cabinet du bourgmestre.

Écrit par : Rachid Z | 12 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

A Saint Josse, le candidat Thierry Balsat est monté au front

Le pourfendeur des marchands du sommeil mène campagne à Saint Josse. Nous l'avons rencontré et lui avons posé les questions suivantes, auxquelles il bien voulu répondre

Khalil Zeguendi, le 12 septembre 2012

Bruxellois, Surement : Depuis la mi août, vous êtes la cible de nombreuses rumeurs dont l'objectif est manifestement de vous déstabiliser, à qui attribuez vous cette campagne ?

Thirry Balsat : Ils ont commencé par répandre la rumeur selon laquelle je ne pouvais pas figurer sur la liste du MR, pour le motif que je je n'avais qu'une adresse de référence. La Région a tranché en ma faveur et je figure bel et bien sur la liste " Les Bleus de Saint Josse" ", en 5 ème position.

B.S: Mais lorsque vous dites "ILS" à qui faites vous allusion ?

Th.B: A la liste du bourgmestre Jean Deammnez. Ils me cherchent des poux par pur esprit de vengeance. Ils veulent atteindre deux objectifs à travers ces rumeurs :

1- m'empêcher de figurer sur une liste lors des élections du 14 octobre, et de participer au débat électoral,
2- tenter de me dénigrer et de me coller une image négative

B.S: La dernière rumeur en date concerne votre propriétaire. Il semblerait d'après ces rumeurs que cette brave dame soit membre du Vlaams Belang.

Th.S : Soyons sérieux. Vous est il arrivé de demander à votre futur propriétaire, sa carte de parti avent de signer un bail locatif..

A part le fait qu'elle soit ma propriétaire, je n'ai absolument aucune relation personnelle ou d'amitié avec cette personne.

Si le bourgmestre de Saint Josse voulait bien me loger, pour 500 euros par mois, dans sa propriété du Brabant Wallon, où il passe le plus clair de son temps, je serais le plus heureux des hommes.

Je ne dirais pas NON, non plus, si Monsieur Kir me proposait l'appartement qu'il loue à son chauffeur, arrêté dernièrement dans une affaire fumeuse de transport d'armes entre la Belgique et la Turquie.

Loin de me déstabiliser, ces rumeurs contribuent à me booster.

B.S: Venons en à vos projets politiques sur Saint Josse. Ce qui est remarquable c'est que votre liste LES BLEUS DE SAINT JOSSE est résolument tournée vers les jeunes.

Th.B: Non seulement vers les jeunes mais elle rend justice à ce quartier laissé à l'abandon par l'actuelle majorité.

Je veux parler du quartier Botanique ou le Quartier nord.

Cette zone qui fut du temps de Guy Cudell, un municipaliste rassembleur et humaniste, un grand espace vivant, prospère et créateur, est devenue, de par l'oubli dans lequel l'ont plongé les socialistes ten noodois, un quartier sinistré.

La guerre en moins, le quartier nord, par la faute du PS, ressemble aujourd'hui à la bande de Gaza ou hier à Sarajevo. Et ce n'est pas faute de disposer de talents et de compétences.

Depuis quelque années que je me suis consacré à travailler dans le quartier nord, j'y ai découvert des gens géniaux, des jeunes filles et garçons bardés de diplômes et une convivialité extraordinaire.

J'ose affirmer que la situation de sinistrose et d'abandon, dans laquelle se trouve ce quartier fait partie d'un plan, concocté, par la majorité PS, pour le vider de ses habitants.

B.S: Pourquoi les BLEUS DE SAINT SAINT et pas le MR ?

Th.B : Parce que cette liste est composée pour moitié, de candidats ten noodois indépendants du MR.

Mais qui, comme les membres de ce parti, aspirent à un changement radical dans la commune.

Un changement qui passe par le départ du PS et son remplacement par une nouvelle équipe, jeune, dynamique et réellement au service des ten noodois. TOUS LES TEN NOODOIS.

B.S: Mais appeler au seul départ du PS ne constitue pas en soi un projet de changement

Th.Balsat :Ce départ est une condition impérieuse pour démarrer ce changement auquel s'opposent les lourdeurs et les inerties de ce parti, qui a transformé la commune en une république bananière, rongée par le népotisme et le clientélisme.

Là dessus tous les autres partis, le cdH, Ecolo et les Bleus de Saint Josse sont d'accord.

Ceci dit, nous disposons d'un vrai programme de sauvetage de la commune et surtout des quartiers enclavés de notre municipalité. Pour ce qui concerne les Bleus de Saint Josse, nous présenterons, notre programme électoral, début de la semaine prochaine.

B.S: Que pensez vous de l'état de l'enseignement communal ten noodois ?

Th.B: Je ne suis un spécialiste de la question, mais la réponse se trouve dans l'attitude des échevins ten noodois: aucun d'entre eux n'a placé sa progéniture dans l'un des établissements de la commune. Même pas Ahmed Medhoune, l'échevin de l'instruction publique.

C'est dire le manque d'estime, voué par ces responsables politiques à la qualité de notre enseignement. Pour nous, une fois aux affaires avec les autres forces du changement, nous procéderons à un état des lieux global, minutieux et approfondi de ce département et commanderons un audit indépendant pour cerner la situation de notre enseignement ten noodois.

Au lycée communal, à ce jour, il n y a pas encore de préfet désigné.

D'autre part, les responsables communaux actuels sont souvent passés, par négligence, incompétence ou paresse, à coté de moyens substantiels, dégagés par la communauté française, en faveur des écoles de la commune qui en ont grandement besoin pour améliorer la qualité de notre enseignement.

B.S:Quid du logement à Saint Josse.?

Th.B: Pour résumer la situation de non gouvernance, relevée dans le chef des dirigeants de la société des Habitantions Bon Marché de la commune, je vous communique l'information récente concernant un drame dû à cette absence d'intérêt: un locataire du numéro 17 de la rue Verte vient de succomber à ses blessures, occasionnées par une chute dans des escaliers non dotés de rambarde.

Deux jours après ce grave accident, les responsables de ce service communal ont très vite installé une rambarde...Celle ci était réclamée par les habitants de l'immeuble depuis......plus de 7 ans...... .

Écrit par : Rachid Z | 13 septembre 2012

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.