19 août 2012

La démocratie locale à Saint-Josse : La rue Verte

La  démocratie locale à Saint-Josse

La rue Verte

IMG_0046.JPG

N-VA (Schaarbeek-Sint-Joost-Evere), juillet 2012

La politique locale de la mobilité à Saint-Josse ne va plus du tout. L’année dernière la commune a réaménagé le croisement entre la rue Verte et la rue de la Rivière. Mais l’achèvement des travaux est une véritable catastrophe. Le carrefour reste en état de chantier et les éléments en béton qui devaient empêcher les stationnements illégaux ont disparu. Ils viennent se rajouter aux problèmes d’insécurité causés par les clients circulant en voiture pour venir voir les prostitués du quartier.

Les habitants ont interpellé le Conseil communal en présentant un dossier bien élaboré. La réaction du bourgmestre (PS) et de son échevin (PS) de la mobilité Azzouzi fut scandaleuse : arrogants et agressifs, ils ont imposé à l’opposition le silence.

La N-VA exige qu’on mette le dossier sur la table par respect pour les habitants du quartier. Lieven Tack, président de la section locale de la N-VA, dit que la section a élaboré un plan concret pour renforcer la démocratie locale et donner plus de droits aux citoyens. Le droit d’interpellation doit être davantage consolidé. Ainsi le temps de prise de parole devra être rallongé.

(Toujours selon la N-VA : à Saint-Josse, les membres et sympathisants du parti nationaliste n’ont rencontré aucune difficulté pour remplir les conditions nécessaires à leur participation à ces élections locales. En effet, malgré le refus des membres du Conseil communal de parrainer leur liste, ils auraient aisément récolté auprès de la population plus de 200 signatures de soutien !) (Rachid Z)

Les commentaires sont fermés.