11 juin 2012

Position pour le second tour des législatives

Position pour le second tour des législatives

A l’indépendant, le 10 juin 2012

Demain comme hier nous nous battrons contre la fausse universalité du "capitalo-parlementarisme" défendu par la droite et par la gauche "de gouvernement" et  contre le monothéisme du marché soutenu par les mythes de l'Europe, de la croissance, de la modernité, de la démocratie "de marché", et béni par l'empire américain.

Demain comme hier nous nous battrons, sur une base internationaliste et de dialogue des civilisations, pour un avenir à visage humain (certains qualifieront cet avenir de socialiste ou communiste, d'autres ne le qualifieront pas avec ces mots: ce qui compte c'est le contenu). 

Mais, parce qu'une coalition au sommet de partis - sans ancrage à la base - ne répond pas à ces exigences (d'où le recul des forces du FDG et la poussée constante de l'abstention), nous ne nous plierons pas à la sacro-sainte et si trompeuse "discipline républicaine" et nous ne soutiendrons pour ce second tour des législatives, comme pour le premier, aucun candidat, aucun front, pas même un front "républicain" anti-FN.

D'ailleurs, pourquoi ce parti - avec lequel nous n'avons rien en commun - n'aurait-il pas, comme les autres, dans l'actuel système institutionnel dans lequel nous ne nous reconnaissons pas, des élus en proportion de son nombre d'électeurs ?

15:57 Écrit par Rachid Z dans Citoyenneté, Opinions | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.