01 juin 2012

Cheikh al-Khatib al-Idrissi : Bientôt le califat verra le jour !

Cheikh al-Khatib al-Idrissi

Bientôt le califat verra le jour !

califat.jpg 

Tiwinoo, le 31 mai 2012

Dans un entretien avec le figaro.fr, Le cheikh al-Khatib al-Idrissi, figure forte du salafisme tunisien a affirmé que l'occident affaibli renforcera l'émérgence d'un califat. Originaire de Sidi Bouzid, il affirme, au journaliste français Thibaut Cavaillès, «Le terme salafiste est une nouvelle création politique. C'est vous, l'Occident qui nous appelez ainsi, mais nous sommes justes des musulmans pratiquants. Le pratiquant est celui qui ne fait pas ce que Dieu a interdit. Une femme qui ne met pas le voile, comment pouvez-vous dire que c'est une pratiquante ? Celui qui se rase n'est pas non plus un pratiquant».

Concernant les récents évènements survenus à Sidi Bouzid, le cheikh dénonce «un laxisme» de l’état et une inertie totale sur la question de vente d’alcool, justifiant ainsi les attaques contre certains bars et lieux ou cette boisson est autorisée, «Ils sont allés parler aux vendeurs illégaux d'alcool parce qu'ils avaient outrepassé leur liberté. La police n'a rien fait. Où est-elle ?».

Le cheikh affirme qu’un califat émergera et que tous les musulmans seront sous l’égide d’un empire musulman comme dans le temps des Ottomans. «Le dernier ne remonte pas à si loin, 1924 avec l'Empire ottoman.», à ce sujet il ajoute «Aujourd'hui, c'est l'Occident qui gouverne économiquement, militairement, médiatiquement et politiquement. Mais tout est en train de s'effondrer. Et l'islam en est renforcé. La crise économique a affaibli l'Occident. Ce modèle s'évanouit. C'est là que le califat va apparaître. Et aussi parce que les musulmans se retournent vers leur religion. Surtout en Europe. Ce sont eux, nos frères, qui vont nous rendre forts.».

Le cheikh al-Khatib al-Idrissi affirme que la Tunisie n’est pas souveraine chose qui n’a pas encore permit l’adoption de la chariaa comme source principale de la constitution «Ça n'est pas encore possible car l'Oumma n'est pas unie. Les intérêts de l'Occident et surtout de la France sont encore trop présents en Tunisie. Elle n'est pas indépendante. Ni économiquement, ni culturellement, ni politiquement, ni médiatiquement. C'est vous qui avez divisé les musulmans avec des frontières. Mais déjà des dictatures chutent : Tunisie, Égypte, bientôt la Syrie… En même temps d'autres pays d'Europe s'affaiblissent, tout comme les États-Unis. Ils vont vers l'effondrement et l'islam en profitera

Les commentaires sont fermés.