23 avril 2012

Egypte : un candidat des Frères Musulmans écarté des présidentielles s’en prend au Conseil militaire

Egypte

Un candidat des Frères Musulmans écarté des présidentielles s’en prend au Conseil militaire

Par Jin Wensi, le 23 avril 2012

En Egypte, Khairat El-Chater, haut dirigeant du mouvement des Frères Musulmans écarté des élections présidentielles, s’en est pris avec virulence au Conseil militaire. Il a qualifié son exclusion de crime et de signe de l’intention de l’armée de s’accrocher au pouvoir. Le dirigeant islamique et 9 autres candidats ont été écartés de la course cette semaine.

En tout, 10 candidats ont été éliminés mardi de la course à la présidence égyptienne.

Khairat El-Chater, parti favori du groupe islamique, considère que son élimination montre que l’armée veut se maintenir au pouvoir.

"Le Conseil militaire n’a pas l’intention sérieuse de transférer le pouvoir. Nous devons nous réveiller, parce qu’il y a une tentative de détourner la révolution."

Le Conseil militaire au pouvoir a juré de rendre le pouvoir aux civils d’ici le 1er juillet, après les 2 tours du scrutin les 23 et 24 mai et les 16 et 17 juin.

Mais les analystes pensent que, dans les coulisses, l’armée va tenter d’exercer son influence.

Achraf Khairat El-Chater, responsable stratégique et financier des Frères Musulmans a été écarté de la course par la Commission électorale pour son casier judiciaire, entaché pour persécution politique du temps de l’ancien président Hosni Moubarak.

Il a aussi parlé avec force détails des sacrifices consentis par les Frères Musulmans sous le régime de Moubarak, soulignant que plus de 100 mille membres étaient injustement emprisonnés et leurs biens personnels confisqués.

Les Frères Musulmans misent à présent entièrement sur leur nouveau candidat, Mohamed Morsi, président de l’aile politique du groupe, le Parti de la Liberté et de la Justice.

Achraf El-Achri

"Les Frères Musulmans n’ont aucune autre option que celle de soutenir Mohamed Morsi. Il n’est pas populaire et ils auront beaucoup de problèmes. Ils pourraient avoir un peu de succès avec Abdelmoniem Aboul Fotouh puisqu’il a plus de popularité, mais ils ont des problèmes actuellement."

Abdelmoniem Aboul Fotouh figure parmi les favoris. Il est un ancien dirigeant du groupe des Frères Musulmans, mais il en a été écarté pour s’être présenté comme candidat indépendant.

09:56 Écrit par Rachid Z dans Pays du Maghreb | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.