22 mars 2012

L'immunité protège trop les politiques corrompus

L'immunité protège trop les politiques corrompus

Mihail-Boldea.jpg

EuroTopics, le 22 mars 2012

Le parquet roumain a lancé mercredi un mandat d'arrêt international contre le parlementaire en cavale Mihail Boldea, accusé de corruption. C'est la première procédure de ce genre.

Le portail d'information Ziare en attribue la responsabilité à l'immunité des députés : "L'immunité parlementaire est un grave problème… Elle doit être levée avant les arrestations et les perquisitions. Mais c'est justement là que disparaît l'effet de surprise… Quand le ministre de la Justice demande au Parlement une levée d'immunité pour pouvoir procéder à une perquisition, que fait-on dans ce cas ? On tente bien sûr de se débarrasser de tout ce qui est compromettant… L'argent, les documents et autres peuvent être dissimulés ou détruits. A quoi sert alors la perquisition ? … Et pour couronner le tout, Mihail Boldea a disparu."

Les commentaires sont fermés.