12 février 2012

Dîner De Cons

Dîner De Cons

Prasquier Du CRIF Joue «L’Unité Nationale»… Contre Le Nationalisme Français Au Profit D’Un Régime Etranger

Par Myriam Abraham, le 11 février 2012

Richard Prasquier Président du CRIF l’ambassade informelle juive sioniste à Paris s’est voulu rassembleur….de tous ces présidentiables et leurs courtisans (majoritairement UMPS) présents à ce dîner de Cons du 8 Février fustigeant le nationalisme français tout en défendant indéfectiblement celui d’Israël. Etalage indécent de clientélisme politique sur fond d'adhésion à une idéologie coloniale raciste le Sionisme à quelques semaines des élections tout en hurlant à la défense de la laïcité. Depuis quand le mot laïcité est-il devenu synonyme de communautarisme Casher ou pas ?

Comme d’habitude Prasquier s’en est pris à tous ceux qui critiquent Israël et plus particulièrement à tous les citoyens de conscience qui soutiennent la campagne BDS de boycott du régime d’apartheid juif sioniste israélien.

«… Le Crif considère qu’il y a des lignes jaunes (message subliminal de rappel à l’étoile jaune, génocide des Juifs par les Nazis etc… ndlr) à ne pas franchir envers ceux qui distillent un discours de préférence ethnique et envers ceux qui diabolisent Israël et appelle à son boycott… »

Israël n’a pas besoin d’être diabolisé. Le régime colonial raciste juif sioniste installé illégalement en Palestine est de par tous ses actes et discours idéologiques diabolique pour employer la phraséologie victimaire de Prasquier :

Le régime colonial raciste juif sioniste s’est emparé illégalement d’une grande partie de la Palestine au détriment des populations palestiniennes qui y vivaient depuis des siècles et dont plusieurs centaines de milliers ont subi deux nettoyages ethniques successifs sanglants (1948 - 1967);

Le régime colonial raciste juif sioniste a mené contre ces voisins arabes des guerres de conquête cruelles au mépris du respect du Droit International commettant crimes de guerre sur crime de guerre - la plus récente étant celle contre la Bande de Gaza dite «Opération Plomb Durci» (Déc 2008-Janv 2009) que le Crif et Prasquier ont soutenu y compris en public dans la rue;

Le régime colonial raciste juif sioniste pratique le terrorisme d’état en armant et en entraînant des proxys comme la secte iranienne MEK dont les membres supplétifs du Mossad vont assassiner des scientifiques iraniens;

Le régime colonial raciste juif sioniste pratique une politique ethno-centrique raciste d’apartheid soutenue par le Crif et consorts;

Le régime colonial raciste juif sioniste a orchestré une guerre économique contre l’Iran par le biais de sanctions unilatérales prises par les US leurs colonies anglaises Canada Australie … l’UE avec pour objectif d’affaiblir l’Iran pour mieux l’attaquer par la suite tout en aggravant la récession économique dans l’UE et mondialement;

Le régime colonial raciste juif sioniste incite à la guerre contre la Syrie, l’Iran et fait pression pour manipuler par le biais de ses puissants lobbies juifs sionistes à l’étranger tel l’AIPAC aux US mais aussi le Crif en France les politiques étrangères de ces pays mettant en péril la paix mondiale exacerbant les antagonismes entre nations entre civilisations entre religions en rassemblant autour d’une idéologie coloniale raciste qu’on croyait définitivement enterrée des vas-t-en guerre extrémistes de tous bords politiques médiatiques académiques

Mr Prasquier dénonce le retour des nationalismes en Europe :

«Aujourd'hui voici revenus les nationalismes autarciques que l’on croyait hors âge (d’un autre âge a-t-il probablement voulu dire ndlr). Ils proposent des explications simplistes et réactivent la xénophobie. Le Rempart européen ne doit pas se fissurer».

Pour mieux applaudir au nationalisme juif sioniste basé sur l'apartheid le racisme anti goyim la domination d'un groupe ethno centrique élitiste qui fait preuve d'un complexe de supériorité inégalé parfois imité

Prasquier comme de coutume agite aussi le chiffon jaune du génocide de Juifs par les Nazis :

«… L’Europe a un trou noir c’est Auschwitz…» sans qu’il ait lui-même tiré la leçon de ces massacres puisqu’il soutient les massacres des Palestiniens des Libanais et si l’entité juive sioniste qu’il défend obtient gain de cause, de centaines de milliers d’Iraniens.

Pas de trou noir pour ces massacrés mais un gigantesque trou rouge que Prasquier - qui continue de ressasser de vieilles lunes sur le Mufti de Jérusalem oubliant de citer que ce dernier n’est pas le seul à avoir collaborer avec Hitler mais que le régime sioniste aussi - aura contribué à creuser par ses discours enflammés de véritables appels aux meurtres dissimulés sous les sempiternelles apitoiements d’éternelle victime.

Prasquier délire en public dans son «trou noir» mental contre l’anti sionisme qu’il voudrait faire passer pour de l’antisémitisme confondant sciemment idéologie coloniale nationaliste raciste et religion stigmatisant une nouvelle fois les Musulmans de France pour leur prétendue «antisémitisme». Il y avait à ce dîner de Cons des autorités religieuses musulmanes pourquoi n’ont-elles pas quitter les lieux plutôt que de baisser la tête et plonger leur nez dans un plat fusse-t-il casher /hallal ?

Prasquier avoue sans réserve œuvrer pour le compte d’un état étranger quand il dit :

«…Israël est au centre de nos affections et de nos préoccupations»

«… Nous n’avons pas à approuver ou non les décisions du gouvernement israélien mais d’expliquer quand les commentaires sur ces décisions nous paraissent esquiver une partie de la réalité et nuire injustement à l’image d’Israël dans notre pays. C’est notre rôle statutaire, et nous nous y tenons. Ce n’est pas un rôle partisan»

Le rôle statutaire du CRIF est-il de faire passer le message de propagande politique d‘Israël un état colonial raciste qui exclue 20% de sa population par des lois discriminatoires qui ici en Europe sont passibles de poursuites ? Auquel cas le Crif et son président Prasquier pourrait être poursuit pour apologie de discrimination raciale et de crimes de guerre.

Avoir le culot d’affirmer en plus que ce n’est pas «un rôle partisan» c’est vraiment prendre les Français en général et les élus et futurs élus y compris certains qui briguent un mandat présidentiel pour des imbéciles.

Voilà donc la façon dont Mr Prasquier président du Crif traite les élus français suffisamment complaisants pour accepter tous les rabaissements de Prasquier par clientélisme politique tout en revendiquant haut et fort lui comme eux d’ailleurs de défendre la laïcité !!!

Pour qui prennent-ils les Français tous ces larbins du Sionisme cette idéologie raciste d'apartheid ethno-centrique anti goyim mais aussi antisémite parce qu'elle favorise justement l'antisémitisme à des fins de peuplement colonial de la Palestine.

Les discours et les actions de Prasquier avec toujours en toile de fond le génocide de juifs par les Nazis (voir son discours sur le site du CRIF) invoqué ad nauséum dans son délire de victimologie savamment calculée nuisent plus aux Français de confession juive qu’ils ne les aident dans un pays où l’antisémitisme est de l'histoire ancienne malgré ce qu'affirme le Crif et consorts.

Combien de Juifs à l'UMP, combien au PS et pas des lampistes ?

Et nous n'en publierons pas la liste Nou!!!!

Les commentaires sont fermés.