18 novembre 2011

Un bulletin d’information royal

Un bulletin d’information royal

Par Ahmed Benseddik, le 18 novembre 2011

Le jeune Abdelmalik s’est réveillé comme à son habitude chaque matin, a pris son petit déjeuner et ensuite a quitté son domicile situé à proximité du siège de la Fédération Royale Marocaine de Football pour rejoindre son travail en tant qu’employé au sein de l’Académie du Royaume du Maroc. Quand il s’est approché de l’avenue de l’Armée Royale, il a observé le passage du Convoi Royal qui se dirigeait de la Résidence Royale au Palais Royal. La voiture Royale était escortée par des motards de la brigade Royale, suivie d’un véhicule de la Gendarmerie Royale et un autre fourgon de la Garde Royale. Il a allumé l’autoradio pour écouter le bulletin d’information. Comme toujours, ce dernier commence par les Activités Royales. Ainsi, il a appris qu’un discours Royal serait diffusé ce soir-là, et que le Cabinet Royal allait bientôt accueillir les invités du Roi. Par ailleurs, la ville de Sefrou, en pleine célébration du festival des cerises (en arabe: l’amour des rois), se prépare à son tour pour la visite Royale. A cette occasion, le Wali de sa Majesté le Roi pour la région de Fès et le gouverneur de Sa Majesté le Roi pour la province de Sefrou veillent à l’application des instructions Royales pour la réalisation des grands chantiers Royaux.

Abdelmalik continua son chemin, il passa devant l’Institut Royal de la Culture Amazighe, et l’Institut Royal pour la Recherche sur l’Histoire du Maroc, puis s’est approché de l’entrée du Royal Golf Dar Essalam de Rabat.

Le bulletin d’information se poursuit : le ministère de la Maison Royale – un ministère sans ministre – annonce qu’une audience Royale sera accordée aux membres du Conseil Royal Consultatif des Affaires Sahariennes. D’autre part, le chambellan du Roi, accompagné par des conseillers du Roi, le directeur de la bibliothèque Royale et de l’historiographe du Royaume, a remis un généreux don Royal à une confrérie soufie qui célèbre sa fête annuelle sous le Haut Patronage du Roi. Les membres de la confrérie ont exprimé leur immense gratitude suite à cette bienveillance Royale et apprécient à sa juste valeur le noble geste du Roi qui les a honorés.

De son coté, son Altesse Royale a présidé la cérémonie d’inauguration du nouveau siège de la Royal Air Maroc, a remis à son Président Directeur Général une décoration Royale et a exhorté son encadrement  à s’inspirer de la volonté Royale pour aller de l’avant, accomplir la vision Royale éclairée qui consiste à développer ce secteur stratégique pour le bénéfice des sujets de Sa Majesté le Roi et des touristes visitant de son Royaume.

Sur un autre registre, le ministre des Affaires étrangères du gouvernement de Sa Majesté le Roi, a présidé la cérémonie d’installation des nouveaux ambassadeurs de Sa Majesté le Roi : tout en leur rappelant les fondements de la diplomatie Royale, il les a félicités pour la confiance Royale et leur a remis les dahirs Royaux ainsi que les lettres Royales à remettre aux chefs d’Etat auprès de qui ils vont représenter Sa Majesté le Roi.

Quant au ministre de la Justice, il a tenu une réunion avec les représentants des professions judiciaires, en particulier les procureurs du Roi et commissaires Royaux : la réunion a été consacrée aux moyens à mettre en œuvre pour exécuter les jugements prononcés au nom de Sa Majesté le Roi et les efforts pour préserver les droits des justiciables devant les tribunaux du Royaume, ainsi que la simplification de la procédure de grâce Royale.

Enfin, le Directeur de l’Institut Royal des Etudes Stratégiques est occupé  à la mise en œuvre de l’ordre Royal consistant à réaliser deux études : la première porte sur les scénarios à même de réaliser le vœu Royal de restructurer la Cour Royale, consolider la position centrale de l’institution Monarchique et mieux faire respecter les prérogatives Royales ; la deuxième porte la bonne gouvernance au sein des Forces Armées Royales et en particulier la Marine Royale.

Arrivé à son  bureau, Abdelmalik a trouvé ses collègues en train de lire les journaux, deux gros titres ont attiré son attention : «le préfet de police de Casablanca limogé suite à une colère Royale», et «comment la fortune Royale a été multiplié par cinq en dix ans ?».

Abdelmalik a mis sa main dans sa poche, il y a trouvé un seul billet de vingt dirhams et quelques comprimés d’aspirine. Il en a avalé un avec une gorgée d’eau de source de marque Ain Sultan, puis il a bien respiré profondément pour inhaler de l’oxygène Royal en méditant ce verset coranique  «Dis :  Ô mon Dieu, Souverain suprême ! Tu donnes le pouvoir à qui Tu veux et Tu l’enlèves à qui Tu veux ! Tu honores qui Tu veux et Tu abaisses qui Tu veux ! Tu détiens le Bien et Ta puissance n’a point de limite !» 3-26.

11:39 Écrit par Rachid Z dans Pays du Maghreb | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Complètement débile cette histoire et pathétique mister ZZ le transfuge et le trafiquant de haschich qui en veux au monde et au Maroc particulièrement de l'avoir punis pour ces méfait pas très glorieux tout cela! sincèrement je comprend aujourd'hui comment des pseudo écrivain se crée et se réalise! a part écrire des ânerie que sait tu faire d'autre.

Écrit par : LeMarocain | 23 novembre 2011

Répondre à ce commentaire

Avons-nous partagé la même geôle, Le Marocain ? Autrement, à part écrire des âneries, je parviens, par exemple, à vous les partager et même à vous faire réagir, je dirais donc, c'est déjà ça ! Et, vous qui prétendez connaître mes antécédents judiciaires, vous êtes biographe ?

Écrit par : Rachid Z | 26 novembre 2011

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.