16 août 2009

Anderlecht : Liberté d’expression en danger

Anderlecht

Liberté d’expression en danger

 

Ce dimanche, en fin de matinée, devant le marché de l’Abattoir, alors qu’il informait les clients et les commerçants sur la provenance criminelle de certains produits sur les étales, Nordine, membre d’ÉGALITÉ, s’est fait arrêter et conduire dans une cellule du commissariat de la commune d’Anderlecht où il a enduré les insultes racistes et les incitations à la haine proférés par certains agents de police.

A sa sortie, six heures plus tard, Nordine raconte l’épreuve endurée …

 

Commentaires

Nordine au bureau de police Si il n'y avait pas la vidéo, je n'y aurais pas cru! :)

Écrit par : Samira | 16 août 2009

Répondre à ce commentaire

Bravo Nordine,on ne dénoncera jamais assez le racisme chez les flics!
C'est à croire qu'il faut l'être pour y être!

Écrit par : Je7A | 17 août 2009

Répondre à ce commentaire

Bravo Nordine, dommage que tu n'a pas eu le courage de dire la vérité : (Cit.) “Je tiens à signaler que je n’ai pas été victime d’actes de violences gratuites de la part des intervenants; c’est à dire qu’on ne m’a pas donné de coups volontairement. »,
De plus, la Cour d'Appel de Bruxelles a acquité le 01 avril 2015 le policier en question. A force de dénoncer la haine avec autant de ardeur, on s'aperçoit pas qu'on prêche soi-même la haîne et qu'on devient ce qu'on dénonce.

Écrit par : V | 13 avril 2015

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.