12 octobre 2008

Adler rechute : Le poussah de la pensée poussive frappe encore

Adler rechute

Le poussah de la pensée poussive frappe encore

ADLER9_na_web

Par Jacques-Marie Bourget, le 12 octobre 2008

Des mecs comme Adler ou Fienkelkraut peuvent injurier les gens comme ils le veulent, on ne trouvera jamais un juge pour les condamner.

S’il m’était venu à l’idée qu’hier soir en Roumanie, notre magnifique équipe de France de foot était trop "black", immédiatement un tribunal diligenté viendrait me condamner. Et il aurait bien raison. Mais quand l’injurieux mensonge sort de la bouche d’un injurieux professionnel, il n’y a pas de suite. L’injurieux du genre "Fienk", BHL ou Adler à un permis de diffamer, comme d’autre ont un permis de chasse ou de conduire. Après avoir dénoncé l’extrême gauche française comme "fasciste", Adler qui est l’homme en forme du moment, s’en prend à un site de l’Internet où se croisent les mots les idées et les infos de ceux qui ne détestent pas le Coran et l’islam, Oumma.com.

Sur RMC, notre Falstaff post moderne dénonce "Oumma" comme un site "proche d’Al-Qaïda" ! Ca me rappelle quand Georges Suffert, dans "Le Point" il y a 35 ans, dénonçait Curiel comme "agent du terrorisme international". Et Curiel a été assassiné par les services secrets français. Bien fait.

Dans l’immense bain de liberté qui nous enveloppe, que s’est-il passé ? RMC a t-elle donné un droit de réponse à Oumma, ce qui naurait été le simple exercice du débat. Du genre Voltaire qui se serait battu jusqu’à la mort pour que ses ennemis aient droit à la paroleQue dalle. Pour RMC, Voltaire n’est que le nom d’un quai de Paris, ou celui d’un joueur de foot ? Pas de réplique possible pour Oumma, "la chaîne de Tarik Ramadan" dans la version BHL.

Aimant à peu près autant la religion que les "oeuvres" du mari d’Arielle, je pense que nous sommes dans un pays qui va très mal quand il se passe des choses comme cette affaire de RMC et que chacun ferme sa gueule.

A propos de BHL, vous avez vu la séance de téléachat sur France 2 vendredi soir ? Une heure et demie de soupe servie à deux types qui, comme d’autres, ne font qu’entasser des livres dans les vitrines des libraires ! Mais peut être que la même chaîne nous réserve trois heures avec le prix Nobel Le Clézio ? Qui a rappelé à l’élégant Houellebecq la douce phrase de l’un de ses livres : "Chaque fois que j’apprenais qu’un terroriste palestinien, ou un enfant palestinien, ou une femme enceinte palestinienne, avait été abattu par balles dans la bande de Gaza, j’éprouvais un tressaillement d’enthousiasme à la pensée qu’il y avait un musulman de moins". C’est dommage parce que c’est une jolie phrase.

Pour retrouver l’affaire RMC, voici le lien : http://www.oummatv.tv/L-affaire-RMC-Adler-Oumma-com.

15:20 Écrit par Rachid Z dans Opinions | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.